[Hentaï, Yaoi, Yuri autorisés !]
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Clique ici pour voir l'histoire...  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 AMNESIA SKIN ◭ alec.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
▪ Membre du forum

Un fou ? Non,
Alec P.E. Sosuke !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 17
■ Orientation sexuelle : Hétérosexuelle.
■ Popularité : 31

Feuille de personnage
■ Année d'étude : Terminée.

MessageSujet: AMNESIA SKIN ◭ alec.   Lun 8 Juil - 0:36



Alec Pride Eiichi Sosuke





ÂGE ; 22 ans.
DATE & LIEU DE NAISSANCE ; 14 Février | jacksonville, usa.
ORIENTATION SEXUELLE ; hétérosexuelle.
ACTIVITE ; surveillant.






DESCRIPTION MORALE (six lignes) :


Le froid contre ta peau, le soleil en prise sur ton visage... Tu avances avec quiétude, tes pensées formant un cumulus d’idées floues. Une grimace crispée s’étire sur tes lèvres alors que, déconnecté du monde, tu t’arrêtes ; plongeant ton visage entre tes mains. Tu n'es que le qualificatif d'une analyse précoce et es ralenti par l'ignorance. Une voix aussi tranchante que froide te susurre des mots loufoques, hurlant son hystérie salement crachée à la gueule du destin. Tu poursuis sans relâche une ombre décadente dont tu penses être le possesseur. Pourtant, malgré tout ce mal que tu donnes à travers un périple sans souvenirs, tu restes de marbre, un mur de glace et de pierres grisâtres. Ces cailloux tapissant le sol d'une nuée de pois ardents figent tes pieds. Ces limbes sombres et ténébreuses raffermissent tes pensées. Elles les compressent, les étourdissent, les étrangles avant de n'en qu'une bouchée, te donnant ainsi un aperçu plus objectif de ce que serait une vie emplie de souvenirs...

Pourvu d'un trait caractériel néanmoins très développé, Alec, tu tentes de te convaincre que tes origines ne sont pas fautives dans la morale et la philosophie dans lesquelles tu t'es embarqué. On ne pouvait pas faire plus naïf. En même en dépit de cette fameuse amnésie qui te priva de tout doutes, sentiments et souvenances sur ton passé, tu t'es quand même bel et bien forgé mentalement. Un parfait égoïsme armé d'autant d’orgueil que d'impassibilité dans tes mots. C'est sûrement ce qui t'a poussé à choisir un nouveau surnom. En préservant cependant tes origines asiatiques qui se marient si bien à ton petit côté occidental. Tu te dis souvent que la peur incarnée ne doit pas être si effrayante à voir, pas plus que la vérité lorsqu'on l'admet. Tu en es seul juge. Après tout, depuis cette renaissance qui a fait de toi un nouvel homme sans nom, tu ne passes ton temps qu'à cela, juger et évaluer. Sûrement parce-que tu penses que l'espace environnant n'est qu'un amas d'hommes sous-développé courant à son extinction. Peut-être que tu extrapoles un peu trop, tu ne pense pas ? Tout ce que tu vois quand tu te dévisage dans la glace, c'est la vision que tu avais de toi, sur ce lit d'hôpital suite à cet accident d'avion qui a fait de toi le seul survivant. Ce cauchemar qui te rattrape de jour comme de nuit t'empêchant de dormir t'a changé. C'est indéniable. Après tout, à la minute où une infirmière retrouve dans vos poches une boîte de cigarettes, une carte d'identité et un paquet de chewing-gums entamés suite à un coma de trois mois, il y a de quoi s'inquiéter... Et si on approfondi un peu plus le sujet en remarquant toute l'aide que l'on t'a proposée et que tu t'es gardé d'accepter, on peut se le dire, que tu as été bien idiot ; que tu t'es sur-estimé dans tes capacités, rien d'étonnant à ce que tu te sentes si seul... Que tu l'acceptes ou non, tu n'y arriveras jamais, à garder cette fière allure de loup solitaire dont tu tentes de te vêtir... Car avant de devenir solitaire, même le plus hargneux des loups fut accompagné.



DESCRIPTION PHYSIQUE (quatre lignes) :


« Différent. » Tu n'es qu'un mulâtre ; l'intersection de deux êtres malléables s'étant vilement fourvoyés. Embranchement et bifurcation, ta mixité et tolérance cause la douleur d'autrui. Cela peu t'importes, tu es une façade complémentaire enivrant une démarche sourde. Retournant ta veste, c'était comme si tu dépouillais la leur, et ton désintéressement insipide influence un ego sur-dimensionné. Semblant à un animal ? Sans rire. Tu es inqualifiable. Indescriptible. Question plus que rétive, pourrait-on te comparer à un ver ou une musaraigne ? Comme si tu étais associable à une bestiole de ce putain de monde... ♥ Franchement. Néanmoins, défaire tes lacets n'a jamais dénoué ton malheur. Tu es resté tel quel, un homme faible. 

Une crinière assombrie condescendante sur un visage séraphin aux allures burlesques et sauvageonnes. La neutralité fortifie ta contenance, fidèle à l'ombre. Tromperies saccadées, des oreilles aussi courtes que le fin bout de ton nez figent une figure froide et sans empathie.

Ces stigmates greffées sur ton corps symbolisant ton hautain désarroi forgé de souvenances perdues ne sont-elles pas trop provocatrices ?... Tes épaules larges et robustes bouillonnantes à la peau basanée que du caramel chaud ne t'assure pas une carrure importante ? Tu es démarqué de tes semblables de part ta taille faite à l'image de la perfection : Majestueuse. Une physionomie envoûtante, celle d'un mâle décadent. Une simple bombe à charme. Tu es le blason d'un blasphème inégalable, le mélange entre deux cultures que l'on croyait trop éloignées pour finir si proches... On te perçoit analogue au flambeau d'une nouvelle ère, narrateur d'adages connus. Une esthétique implacable et métaphorique. Que ce soit le majeur que tu dresses en direction d'un ciel miroitant ou l'index que tu pointes face aux graves délits, une phrase seule résonne à ton subconscient : « J'ai la flemme... »

Tu formes une entreprise qui n’eut jamais d'exemple et dont l’exécution n'aura point d'imitateurs. Tu veux démontrer à tes confrères un homme dans toute la vérité de la nature, resplendissant. Et cet homme, ce sera toi. Toi seul. Tu sens ton cœur et tu connais les hommes. Tu n'es fait comme aucun de ceux que tu as vu : tu oses croire n'être fait comme aucun de ceux qui existent. Si tu ne vaux pas mieux, au moins, tu es autre. Si l’Idiosyncrasie a correctement ou mal fait d'annihiler le moule dans lequel elle t'as jeté, c'est ce dont on ne peut juger qu'après t'avoir vécu.

Et malgré ça, contre vents et marrées, tu restes imperturbable. Le sourire niais, la mine renfrognée, le menton surélevée. Un esprit fort dans un corps avenant : toutes les cartes sont en ta possession. Tu es un Michel-Ange tatoué et monté sur un édifice marbré de noir l’approfondissement d'un idéal présomptueux. L'excellence par grande envergure ; tu es beau.


    TAILLE ; 1m93.
    POIDS ; 76 kilos.
    POINTURE ; 44.
    PERSONNAGE DE L'AVATAR ; trafalgar law © one piece.


Mon histoire ...



Ecrivez ici votre histoire complète, laquelle doit retracer précisément la vie de votre personnage en quinze lignes.

Illusion, illusion et maquillage, tu restes impassible et tu caches bien ton jeu. On dirait un ange immaculé mais ton âme est plus souillée que celle d’un fantôme ; tes yeux sont trompeurs. Mascarade, nous t'avons conçu à l'égérie d'un croisement insoupçonné. Tu es indiscernable et séditieux, un mythe purgeant sa force dans la faiblesse de son entourage. En réalité, tu ne sais pas qui tu es. Ton passé a forgé ton caractère qui lui, constituera ton futur. Et tu songes naïvement à l'enrobage d'ivoire d'un rêve fait d'ébène... Pourquoi tant de réticence à notre égard ? Nous te prions simplement d'être celui que tu as toujours rêvé d'être, nous te demandons simplement d'être Toi.


Une histoire des plus banales. Alec, tu es le fruit de l'engouement partageant deux personnes. Deux parents qui, avant de devenir responsables d'un enfant non-désiré, étaient considérés comme des amants maudits. On avait qualifié, dans le quartier, leur histoire d'amour d'une parodie à la hauteur de Roméo et Juliette. Une rencontre incroyable donnant naissance à une passion qui n'avait pas lieu d'être. De part leurs origines et cultures différentes, il était impossible pour eux de concevoir la simple idée de se tenir la main... Provenant d'un père asiatique japonais et d'une mère afro-anglaise, tu naquis dans le petit coin égaré de Jacksonville, aux États-Unis. Ton enfance n'était pas des plus atypiques, on peut même dire qu'il n'y avait rien de plus normal pour un gosse dont les parents ont préférés fuir les conflits familiaux plutôt que d'attendre que le destin les séparent. Le temps passait et au fil des jours, tu te forgeais un nouveau corps, un nouveau mental. Jusqu'à en devenir désagréable, instable. Une petite racaille des rues qui couraient après les ennuis et les femmes, un philanthrope causant le déshonneur de ses parents. Un soir, alors qu'un calme plat enrobait une nuit noire, tu rentras la marche claudicante. Un nouveau tatouage trônant à ton bras « Pride ». La patience sur le visage ridé de ton père s’atténua peu à peu pour faire place à de la déception. Sa figure blême et son teint de peau livide te firent directement baisser les yeux lorsqu'il t'administra une baffe des plus monumentales. La joue rouge et le visage de ta mère défraîchie par la peine déteignirent sur de la colère. Quand ils te demandèrent les raisons qui t'avaient poussé à dépenser de cet argent en piercings et en tatouages, tu n'eus que pour mots à la bouche ; Je suis un péché. Et une salve de gifles vola. Plus elles se faisaient violentes et plus tu sentais la lenteur dans ses mouvements. Tu entendais son pouls ralentir, et le sang qui retentissait contre ta joue gonflée pouvait te prédire la suite des événements, la fatigue gagna le corps frêle du vieillard qui s'écroula telle une poupée de chiffon sur le sol. Ton premier réflexe fut de le rattraper, ordonnant à ta vieille mère d'appeler les urgences, désemparée par la crise cardiaque que venait de faire ton paternel. La rage gagnait ton cœur battant contre ta poitrine alors que tu ne détenais dorénavant qu'un simple corps sans vie au creux de tes mains...

La salle d'attente avait comme l'air de se resserrer sur toi. Les larmes tombèrent naturellement alors que tu frappais les murs de plâtres jusqu'à les trouer, jusqu'à saigner des phalanges... Tu l'avais tué. Il était impossible que ça soit toi. Tu l'avais déshonoré, il n'était plus fier du fils qu'il avait eut jadis, et maintenant que d'un air déplorable, le médecin était apparut avec cette fameuse phrase et ce regard cliché qui voulait tout signifié pour te prévenir qu'ils n'ont rien put faire et que sa vie n'était donc plus qu'un souvenir...

Les années étaient passées telles des secondes. Tu avais eu le temps de te repentir, de grandir encore plus qu'à l'origine. De s'agenouiller sur sa tombe afin de la fleurir. De pouvoir faire partager tes remords plutôt que de les garder les plus profondément possible, de changer... Tu étais devenu un homme bon. Du moins, tu le pensais. Et chaque fois, le jour de sa mort, tu retournais sur le lieu de sa pierre tombale, au Japon, là où il avait toujours voulu être enterré. Et bien que ce jour-ci n'était pas le jour de sa mort, une envie soudaine te prit de retourner dans son pays d'origine qui était également le tien. Tu embarquas après avoir laisser à ta mère de quoi ne pas s'inquiéter à ton sujet, c'est-à-dire, de la confiance, de l'amour. Et l'avion décolla aux aurores... Très vite, une aile bascula à mi-route. Une zone de turbulence avaient-ils prévenus, ce n'est rien, tu ne craignais pas les nuages, ni même la foudre qui s'abattait en rafale du ciel ; les pilotes connaissent leur boulot, ils savaient comment l'appliquer, pourtant cette référence n'a pas empêchée l'avion de perdre le contrôle et de tomber en flèche vers le sol. Des cris, des pleurs, c'est tout ce que tu arrivais à discerner dans ce chaos, dans ce brouhaha tout juste audible. Un bruit sourd de chute souleva ton cœur, puis, plus rien.

Ton réveil fut bref, tu rouvris les yeux tiraillés par une soudaine lueur blanche. Autour de toi, des infirmières aux yeux bridés, tu ne te rappelais plus pourquoi tu étais là ni qu'est-ce que tu faisais là, pas même qui tu étais, une seule chose te revenait en tête ; le crash. Suite à plusieurs interventions afin de t'injecter un sédatif, tu repris tes esprits, plus calme, apaisé et conscient de ton amnésie.
Prit en charge par un petit comité de personne qui tentait de t'annoncer la nouvelle délicatement, tu ne broncha pas. Tes sentiments ne s'extériorisaient pas, seul le nom tatoué à ton avant-bras faisait soutenait toute ton intention, il créait l'intrigue : « Pride »... Qu'était-ce ? Ton nom ou simplement un surnom ? Tu ne préférais pas en savoir plus, tu te contentais seulement de ça... Et lorsque l'on te remit ta carte d'identité à moitié carbonisée, tu déduis que ton vrai nom n'avait rien à voir avec celui greffé sur ton corps. Pourtant, tu préféras le conserver ; parce-qu'il te correspondait mieux, disais-tu. Tu n'avais aucune envie de retourner là d'où tu venais, c'était simple, parce-que tu ne savais pas d'où tu venais. Puis ces trois années passées au Japon firent de toi un nouvel homme, un jeune homme accomplit ayant réussi à se construire un idéal en partant de rien, débutant modestement sans aucun souvenirs. Ton rêve le plus cher n'était pas de retrouver tes origines, ni même de chercher à savoir qui tu étais, tu voyais en cette amnésie un nouveau départ, en espérant que tu puisses finir ta vie paisiblement dans une maison de campagne, tu décrochas un job le plus facilement possible dans le lycée du coin.


CODE :


Pseudonyme







PRENOM/SURNOM ; dope cooky.
DATE DE NAISSANCE ; haha, 'va falloir payer en cookies pour le savoir. o/
SEXE ; 25 fois par jours masculin.
LIEU DE RENCONTRE AVEC LE FORUM ? l'internet. *^*
POURQUOI T'ÊTRE INSCRIT ? for fun.
IMPRESSIONS SUR LE FO'; très bon boulot. Smile 




Dernière édition par Alec P.E. Sosuke le Dim 14 Juil - 14:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre hyper cool

Un fou ? Non,
Yue K. Hasegawa !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 567
■ Age : 23
■ Orientation sexuelle : Essaye et tu verras bien ;P
■ Popularité : 665

Feuille de personnage
■ Année d'étude :

MessageSujet: Re: AMNESIA SKIN ◭ alec.   Lun 8 Juil - 8:48

Je te valide parce que bon, je t'aime bien et je suis gentille quoi. /PAN/

• • • • • • • • • • •
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre du forum

Un fou ? Non,
Alec P.E. Sosuke !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 17
■ Orientation sexuelle : Hétérosexuelle.
■ Popularité : 31

Feuille de personnage
■ Année d'étude : Terminée.

MessageSujet: Re: AMNESIA SKIN ◭ alec.   Lun 8 Juil - 12:05


    Merci ô grande déesse des cookies... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Le Grand Dieu

Un fou ? Non,
Itsuki Yamazaki !


Tsuba-Points : 200
■ Avertissements : 0
■ Messages : 1436
■ Age : 25
■ Orientation sexuelle : Hétéro
■ Popularité : 1587

Feuille de personnage
■ Année d'étude : 3 ème

MessageSujet: Re: AMNESIA SKIN ◭ alec.   Lun 8 Juil - 20:45

Bienvenue le boy
Revenir en haut Aller en bas




Un fou ? Non,
Contenu sponsorisé !



MessageSujet: Re: AMNESIA SKIN ◭ alec.   

Revenir en haut Aller en bas
 

AMNESIA SKIN ◭ alec.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Achat]Skin de chat
» Conseils pour créer une skin avec pixia[tutorial]
» Skin Interface
» [skin]Magie sur ma skin de chat
» skin d'interface?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycée Tsubasa: Sujet xxx ou Hentai interdit au moins de 16 ans! :: LE BUREAU D'ADMINISTRATION :: Présentation des personnages :: Présentations validées :: Personnel du lycée-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit