[Hentaï, Yaoi, Yuri autorisés !]
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Clique ici pour voir l'histoire...  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Yue Hasegawa, déesse des cookies wesh.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
▪ Membre hyper cool

Un fou ? Non,
Yue K. Hasegawa !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 567
■ Age : 22
■ Orientation sexuelle : Essaye et tu verras bien ;P
■ Popularité : 665

Feuille de personnage
■ Année d'étude :

MessageSujet: Yue Hasegawa, déesse des cookies wesh.   Dim 7 Juil - 20:14



Yue Hasegawa





ÂGE ; 17 Ans
DATE & LIEU DE NAISSANCE ; 30 Septembre
ORIENTATION SEXUELLE ; Bi'
ACTIVITE ; Lycéenne






DESCRIPTION MORALE (six lignes) :

Joyeuse; Yue est une fille très joyeuse, son sourire ne la quitte jamais, même si parfois il cache sa tristesse. Si jamais elle doit pleurer pour raison(s) personnelle(s) elle se retiendra pour ne pas gêner ses camarades avec ses problèmes.
Intelligent; Yue peut paraître un peu puéril (voir beaucoup) à certains moments mais c'est pourtant une excellente élève, très intelligente aux capacités remarquables. Elle invente souvent de petits gadgets, qui ne fontionne pas toujours.
Manipulatrice;Ce visage d'ange cache bien des chose, comme par exemple, sa facilité à manipuler les hommes. "Les hommes sont si simples, ils se font toujours avoir". Mais personne ne sait quelle est sa methode pour manipuler ainsi..
Amie dévouée :Quand Yue s'attache à quelqu'un, elle ne lui fera jamais de mal sans raison. Yue aime avoir des amis(es) et sait à quel point l'amitié est importante, elle ne fera pas de coup par dérrière à ceux qu'elle aime.
Mais par contre, si quelqu'un de proche ose la trahir..Attendez-vous à quelques prochains soucis.
Imprévisible & Violente; Pour Yue, la vie est un jeu, un jeu de la survie. Elle aime sourire mais ce n'est pas pour autant qu'elle est sans défense. Elle est assez peureuse envers la nature mais jamais elle ne se dégonflera face à un humain. On peut observer un contraste de son attitude suivant le sexe de la personne lors d'une rencontre, avec une fille, elle sera chaleureuse alors qu'avec un garçon, elle restera sur ses gardes et n'hésitera pas à provoquer celui. Yue vie comme elle le sent , elle ne montre jamais sa manière de jouer...Le jeu de la vie, elle veut le gagner à tout prix.



DESCRIPTION PHYSIQUE (quatre lignes) :

Yue est une fille plutôt belle. Elle est mince, très mince pour une taille moyenne de 1m65, elle possède une longue chevelure rose dont elle prend très soin, teinte évidement, qui était à l'origine dans les tons châtains clairs. Yue a souvent tendance à enrouler quelques mèches autour de ses doigts fins. La jeune fille vous adressera peut-être un regard charmeur, malgré les lentilles rouges ou vertes qu'elle porte. Avec un peu de chance, vous toucherez sa peau douce.
Elle possède également une poitrine opulente, qu'elle ne cache pas vraiment en arborant des décolletés et des jambes élancées, fines.
Elle porte souvent des jupes courtes et des tee-shirts mettant en valeur sa poitrine. Elle met toujours son casque sur les oreilles, pour pouvoir écouter de la musique en toute circonstance !


    TAILLE ; 1m65
    POIDS ; 45kg
    POINTURE ; 38
    PERSONNAGE DE L'AVATAR ; Sonico & Lala Satalin Deviluke


Mon histoire ...



Ecrivez ici votre histoire complète, laquelle doit retracer précisément la vie de votre personnage en quinze lignes.

Un trente septembre pluvieux et étonnant froid, une petite fille naquit et celle-ci fut nommée Yue comme le décida sa mère. Cette femme qui pourtant, venait de donner la vie, semblait attristée par cette naissance. En réalité, elle ne souhaitait pas avoir de fille, du moins, son mari ne le souhaitait pas. Les raisons sont plutôt obscures mais la jeune femme, agrippant l'infirmier par sa blouse, quémanda que son mari ne soit au courant de rien quant au sexe de son enfant, pour le moment.
En début de soirée, Akito Hasegawa entra en trombe dans la chambre d'hôpital alors que son épouse somnolait. Il lui prit le bras et le secoua pour la réveiller, « pourquoi tu ne m'as pas prévenu ?! » lui lâcha-t-il en la fixant avec insistance. La jeune femme au regard cerné laissa couler quelques larmes qui coulèrent le long de ses joues pour s'arrêter au coin de ses lèvres.
« Je ne voulais pas te déranger au travail, chéri, et... C'est une fille... »
Le regard de Mr. Hasegawa devint plus sombre encore, quelques souvenirs lui revenant en mémoire. Akito ne voulait vraiment pas de filles. En plus de croire que les femmes sont faibles et sans grande valeur, il avait deux sœurs qui comptaient beaucoup plus que lui pour ses parents. Favoritisme, dit-on. Dans son enfance, Akito était mis de côté, il devait s'occuper de la maison tandis que ses sœurs menaient la belle vie. Pour couronner le tout, le jeune homme avait eu, quelques années plus tôt, des troubles mentaux et une certaine agressivité. Kureha Hasegawa connaissait son mari, un peu trop même, et cela ne la rassurait pas vraiment. La voix de son mari retentit dans toute la pièce lorsqu'il s'exclama, « ce n'est pas mon enfant ! Je n'ai pas de fille ! Tu m'avais dit que c'était un garçon, traînée ! », la jeune femme apeurée s'enfonça dans son lit, murmurant tout doucement qu'elle ne savait pas vraiment, que ce n'était qu'une hypothèse. L'homme serra les poings avant de quitter la salle en ajoutant que cet enfant n'était pas le sien.

***

Deux années plus tard, la naissance de fausses jumelles fut annoncée. La réaction du père ne fut pas vraiment étonnante. Chaque soir, Akito Hasegawa espérait secrètement que ses filles avaient subi un sinistre ou pourquoi pas, un macabre accident. Un jour, vers ses dix ans, la jeune Yue prit son courage à deux mains et se mit face à son père, bien décidée à comprendre pourquoi il était comme ça avec elles.
« Pourquoi tu nous détestes, hein ?! On ne te n'a rien fait ! Si tu voulais qu'on crève, tu n'avais qu'à nous tuer ! »
Pourquoi de tels mots dans la bouche d'une jolie petite fille aux cheveux roses semblaient si durs ? Les sourcils froncés, Yue savait que la sentence ne se ferait pas attendre. Elle avait juste. Il l'attrapa par les cheveux et la jeta au sol avant de lui répondre, « ferme-la sale gamine ! Tu n'es rien, rien, tu entends ?! Rien qu'une erreur ! »
Il prit l'objet le plus près de lui, qui était un parapluie et le leva, prêt à frapper sur la jeune fille. Soudain, Kureha se posta devant sa fille pour la protéger. Étrangement, son père s'arrêta. Malgré tout, il aimait sa femme.

Plusieurs semaines se passèrent et un soir d'hiver, Mme. Hasegawa entra dans la chambre dès ses petites et leur avoua tristement : « je suis désolée... Je ne peux plus rien faire... »
Elles avaient beau être jeunes, elles avaient compris. Elle ne pourrait plus les protéger, de toute façon elle n'aurait pas pu le faire éternellement, c'était sûr... Pourtant, Yue n'avait pas envisagé cela. Que faire maintenant .
Une question épineuse qui ne trouvait pas de réponse.

Yue et ses soeurs passèrent trois années vraiment difficiles à vivre. La situation dégénéra. Les coups de bâton étaient devenu routine. Yue garda quelques séquelles physiques, des cicatrices entre autres. Mais ce qui la choqua le plus, c'était la façon dont il les traitait. Comme des objets. La jeune fille avait du mal à expliquer sa façon se comportait, elle avait surtout retenu que son père ne leur donnait comme utilité que leur corps. Une nuit, le regard de son géniteur l'effraya lorsqu'il retira leurs vêtements. Yue détestait cette impuissance dont elle était victime. Sa mère dans tout ça ? Hm, elle restait sur le canapé à pleurer, ne sachant pas quoi faire. Kureha craignait trop pour sa propre vie, certainement. Une étincelle d'espoir demeurait dans le regard de la petite fille. Elle devait faire quelque chose, mais quoi . Par la fenêtre, elle apercevait le tonnerre et la pluie qui accentuaient le côté pesant de la situation. Soudain, une panne d'électricité, quelle belle opportunité. L'homme descendit à la cave en grommelant tandis que Yue prit Yui et Yûna, ses sœurs, par la main et les emmena à l'extérieur avant de courir très vite à travers les rues. Il faisait froid à ce moment mais Yue était sûre d'elle, elle courait à toute vitesse vers la maison d'une de ses amies.

Avec l'argent que leur mère leur envoyait régulièrement et l'aide de leurs grands-parents, elles réussirent enfin à s'acheter un petit appartement. Une nouvelle vie s'offrait aux trois jeunes filles. Yue décida de poursuivre ses études et entrer au Lycée, non loin de chez elle.


CODE :
validé.


Aestas







PRENOM/SURNOM ; Aestas
DATE DE NAISSANCE ; 30/09/1998
SEXE ; f.
LIEU DE RENCONTRE AVEC LE FORUM ? j'm'en rappelle plus x)
POURQUOI T'ÊTRE INSCRIT ? lol.
IMPRESSIONS SUR LE FO'; lolilol.



• • • • • • • • • • •
Revenir en haut Aller en bas
 

Yue Hasegawa, déesse des cookies wesh.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Loominëi , la déesse du destin.
» Bastet? C'est pas le nom d'une déesse égyptienne ça ? [PV Bastet]
» Rilyntlar Div'Arght [Haute Prêtresse de la Déesse des Âmes]
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]
» Come to the Dark Side... we have cookies ! [PV Tom]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycée Tsubasa: Sujet xxx ou Hentai interdit au moins de 16 ans! :: LE BUREAU D'ADMINISTRATION :: Présentation des personnages :: Présentations validées :: Elèves-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit