[Hentaï, Yaoi, Yuri autorisés !]
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Clique ici pour voir l'histoire...  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rue annexant le Kurenai Club.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
FOOL'S GOLD ►
i'm an addiction

Un fou ? Non,
Lust O. Kurushii !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 126
■ Age : 22
■ Caractère : Quand les péchés fusionnent
■ Orientation sexuelle : Je baise que les dieux ~ /BIM/
■ Popularité : 159

Feuille de personnage
■ Année d'étude : 2° année

MessageSujet: Rue annexant le Kurenai Club.   Jeu 2 Aoû - 23:44

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
hello, hello, nareum daero yonggil naesseoyo...
lust oshiete kurushii, koyomi angel nakamura & leiko hako torgash. « Ukandanda kinou no asa hayaku ni, Wareta gurasu kaki atsumeru you na. Kore wa itai nandarou kitta yubi karashitataru shizuku. Bokura wa konna koto shitakatta no kana. Wakatteta yo kokoro no okusoko de wa, Motto mo tsurai sentaku ga besuto. Sore wo kobamujiko ai to kekkajika douchaku no kurikaeshi. Boku wa itsu ni nareba ieru no kana. Yuruyaka ni kuchite yuku kono sekai, Agaku boku no yui itsu no katsuro, Iro aseta kimi no hohoemi kizande sen wo nuita.. » ▬ Megurine Luka ;; Just Be Friends.
« Merci a tous et a toutes pour cette magnifique soirée ! Je vous souhaite une bonne fin de nuit, et espere vous revoir dans pas longtemps ! Je vous laisse au bon soin de Torgash, qui se fera une joie de finir la nuit avec vous... Dans tous les sens du termes ! » C'est sur ces mots que la jeune femme sortit de la scéne, adressant un sourire radieux a sa collégue, lui tapant rapidement la main, avant qu'elle n'entende sa voix retentir dans la salle. Elle avait finit son boulot, a elle de finir. La salle était chauffée, elle n'avait plus qu'a lui faire atteindre son point culminant. C'est avec un sourire ravi et un visage laissant entrapercevoir un infini bonheur qu'elle rentra en coulisse. Peu de fois elle s'était sentie si heureuse face a un public... Le Kurenai était bien ce dont Leiko lui avait la description. Enfin... Lorsqu'elle rentra dans sa loge, son regard croisa son reflet dans le miroir. Cheveux relevés en un chignon lache, laissant aller quelques meches sur le devant de son visage, le micro placé en oreillette sur son oreille, ses yeux argentés rehaussé par un maquillage bleu non excessif... Elle se trouvait tellement belle face a ce reflet... Son sourire s'elargit un peu plus. Alors que l'iPhone posé sur la table la fit sursauter lorsqu'il vibra. S'empressant de decrocher, elle fit passer l'appel du portable a l'oreillette, plaçant le cellulaire dans la poche arriére de son jean. La voix de la jeune femme n'allait bizarrement pas avec les mimiques de son visage, bien trop douce et agreable comparé a ses rictus crispé et forcé. Sortant rapidement de l'enceinte de l'etablissement, encore en tenue de scéne, elle entama avec son interlocuteur une conversation, apparemment animée, traversant de long en large les trottoirs vides annexant le Kurenai. Au bout d'un moment, elle prit entre ses doigts le portable, qui alla s'ecraser contre un mur, s'ouvrant. Demain il allait encore falloir qu'elle aille en rechercher un nouveau. Se posant contre un mur, elle prit entre ses mains son visage, le cadavre du portable explosé a côté d'elle. Un soupir de desespoir lui echappa alors qu'une silhouette s'approchait d'elle, sans que la jeune femme ne s'en rende compte. « Enculé de ta mére... »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre cool »

Un fou ? Non,
Koyomi A. Nakamura !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 168
■ Age : 24
■ Orientation sexuelle : Hétéro quasi-confirmé
■ Popularité : 215

Feuille de personnage
■ Année d'étude :

MessageSujet: Re: Rue annexant le Kurenai Club.   Ven 3 Aoû - 8:20

Fait chaud…

J’avais pourtant laissé la fenêtre ouverte, pourquoi est-ce qu’il fait aussi chaud… ? Je me répétais ça alors que tout mon corps n’était plus qu’un brasier. Titubant jusqu’à la salle de bain, l’eau, pourtant glaciale, ne réussit qu’à m’arracher une grimace de douleur.

La tête lourde, l’atmosphère de ma chambre ne me laissait pas le champ libre pour me revigorer l’esprit. Enfilant quelques habits, je sortis de chez moi, l’air frais de la nuit et l’obscurité m’apaisait, mais pourtant j’avais l’impression de suer à grosses gouttes…

Me traînant jusqu’en ville, je faisais ce que je réussissais le mieux, vagabonder sans réel but, sauf qu’aujourd’hui je voulais faire passer cet état de chaleur. M’aidant parfois des murs, j’avançais doucement dans ce que je reconnaissais comme le quartier commerçant, le trottoir complètement vide me fournissait un calme non négligeable.

Tournant une fois à gauche, deux fois à droite, encore une fois à gauche… Perdant le fil de ma route, je m’étais engagé dans une rue.

Une silhouette.

J’allais simplement passer à côté, normalement, en essayant de marcher droit.

Quelques mots. Visiblement elle avait eu peur en me voyant, ou je sais pas en fait. Ses mots me paraissant curieusement distordus. A vrai dire, en jetant un bref coup d’œil à la personne, j’eus l’impression de la reconnaître.

« Hmmf… ? »

Un simple grommellement sourd. Indiquant que je l’avais entendu. Que je n’avais pas forcément écouté. Mon état faisant le reste pour achever de sortir une interrogation incompréhensible de mes lèvres.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
FOOL'S GOLD ►
i'm an addiction

Un fou ? Non,
Lust O. Kurushii !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 126
■ Age : 22
■ Caractère : Quand les péchés fusionnent
■ Orientation sexuelle : Je baise que les dieux ~ /BIM/
■ Popularité : 159

Feuille de personnage
■ Année d'étude : 2° année

MessageSujet: Re: Rue annexant le Kurenai Club.   Ven 3 Aoû - 9:01

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
let me breathin'.
Pourquoi il fallait toujours qu'il lui gache son bonheur ? Pourquoi fallait-il toujours qu'il arrive dans ce genre de moment ? A chaque fois, ca finissait mal. Pourtant elle savait. Il ne fallait pas lui repondre dans ce genre de moments. Quitte a se prendre une plus grande engueulade aprés. Mais il fallait surtout se taire, et attendre que la tornade passe. Quelque chose qu'elle était incapable de faire. Repliquer était pour elle un reflexe face à cet homme, quand il la traitait de tout les noms. Surtout quand il avait bu. Son oncle... Elle le haissait. Pourtant, il lui avait sauvé la vie, me dirait vous. Abruti oui.

« Hmmf… ? » Elle sursauta et releva un visage aux yeux brillants de larmes qu'elle retenait. Elle ne l'avait pas entendue arriver ce con. Et le pire, c'est qu'elle avait peur en cet instant. Mon dieu, et si c'était un voleur, ou un loubard. Bah, elle savait se defendre. Elle lui jetta un regard noir et demanda d'une voix tremblante, mais seche. « Qu'est-ce que tu veux ? » Sourcils froncés et se pencha un instant pour recuperer sa carte Sim dans le cadavre du telephone, shootant dans ce dernier. « Fuck, encore 3000 yens de perdu. » grommela-t-elle en reportant son regard vers l'homme, qui lui disait soudainement quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre cool »

Un fou ? Non,
Koyomi A. Nakamura !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 168
■ Age : 24
■ Orientation sexuelle : Hétéro quasi-confirmé
■ Popularité : 215

Feuille de personnage
■ Année d'étude :

MessageSujet: Re: Rue annexant le Kurenai Club.   Ven 3 Aoû - 9:16

Un étau se resserrait sur mon cerveau, j’avais l’impression qu’on y enfonçait une main, pétrissant ma matière grise sans que je ne puisse rien y faire. J’entendis vaguement une question posée à mon rencontre.

Qu’est-ce que je voulais ? Me tirer une balle ou trouver un truc contre cette chaleur qui me consumait…

Posant une main sur mon torse, je lui répondis du mieux que ma santé me le permettait.

« Moi ? Rien du tout… »

C’est vrai que je dois paraître louche. En pleine nuit à accoster une jeune fille comme ça. Trouvons quelque chose de… innocent… ?

« … Mmmh… Je prenais juste l’air… »


Rien que ces quelques mots me demandaient un effort surhumain.

Mettant les mains dans mes poches pour en cacher les légers tremblements, j’essayais de poursuivre ne serait-ce qu’un peu cette conversation avec cette personne dont la familiarité se renforçait à chaque instant, malgré mon sens de la réalité qui se détériorait à chaque mot qui m’était soutiré.

« … Euhm… »


Jetant un rapide coup d’oeil aux alentours, je cherchais quelque chose sur quoi rebondir.

« … Il est quelle heure ? »

Revenir en haut Aller en bas

avatar
FOOL'S GOLD ►
i'm an addiction

Un fou ? Non,
Lust O. Kurushii !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 126
■ Age : 22
■ Caractère : Quand les péchés fusionnent
■ Orientation sexuelle : Je baise que les dieux ~ /BIM/
■ Popularité : 159

Feuille de personnage
■ Année d'étude : 2° année

MessageSujet: Re: Rue annexant le Kurenai Club.   Ven 3 Aoû - 10:06

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
i my me mine ~.
Depuis ici on pouvait entendre les basses du club depuis ici, ettoufées par les murs insonorisés, mais encore bien presente. L'esprit ailleurs un instant, elle hesita a laisser son interlocuteur sur le côté, et rejoindre Leiko sur scéne. Un instant seulement. Cette idée partit bien vite de son esprit en l'entendant a nouveau lui adresser la parole. Il ne semblait pas vraiment bien. C'est vrai que la chaleur ambiante était etouffante, surtout au Japon. Elle le ressentait chaque jour un peu plus. « Moi ? Rien du tout… Mmmh… Je prenais juste l’air… » Elle haussa un sourcil, le regardant depuis le bas avec un visage fermé. « Bah. L'homme est idiot. Faites ce que vous voulez, je m'en bats les ovaires. » Venant se coller au mur, elle plongea machinalement sa main dans sa poche pour regarder son portable... Qui n'était bien sur plus trop en etat de marcher. Putain de pomme de merde. Elle devrait acheter des trucs plus resistant. « … Il est quelle heure ? » Oulah. Question a ne pas poser. Elle pointa du bout du doigt l'iPhone explosé et lui lacha d'un ton limite aggressif. « Regardez par vous même. » Un soupir lui echappa et elle croisa les bras sous la poitrine, le devisageant attentivement. Soudainement, le nom de la personne en face d'elle lui revint en tête. « Shit, Nakamura-sensei. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre cool »

Un fou ? Non,
Koyomi A. Nakamura !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 168
■ Age : 24
■ Orientation sexuelle : Hétéro quasi-confirmé
■ Popularité : 215

Feuille de personnage
■ Année d'étude :

MessageSujet: Re: Rue annexant le Kurenai Club.   Ven 3 Aoû - 12:22

L’écoutant à moitié. Je m’accroupis un instant, dos au mur, penchant la tête en arrière tout en lachant un long soupir. Ne trouvant rien à redire à sa phrase, surtout que la masse cérébrale n’était pas décidée à se libérer de la si chaleureuse étreinte de sa migraine.

Tournant la tête lentement vers les débris de ce qui ressemblait à un portable…

Je me demandais vraiment si tout ce que je vivais avait la cohérence de la réalité.

Je demandais l’heure on me disait de regarder un débris.

Je me frottais la tête histoire de retrouver un semblant de conscience. C’est à ce moment là que cette personne me reconnue, sans que je ne saisisse tout, je tournais mon visage fiévreux vers elle.

« Oui… C’est moooiii… »


Transformant un vacillement de tête en un mouvement qui se voulait naturel. Tout en essayant de réfléchir à qui pouvait bien être cette personne, la pénombre ne m’y aidant pas vraiment malgré le fait qu’elle lui paraisse loin d’être inconnue.

« Et… euhm… A qui est-ce que je parle… ? »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
FOOL'S GOLD ►
i'm an addiction

Un fou ? Non,
Lust O. Kurushii !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 126
■ Age : 22
■ Caractère : Quand les péchés fusionnent
■ Orientation sexuelle : Je baise que les dieux ~ /BIM/
■ Popularité : 159

Feuille de personnage
■ Année d'étude : 2° année

MessageSujet: Re: Rue annexant le Kurenai Club.   Ven 3 Aoû - 14:00

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
say hello, hello, to this new world.
Comment on pouvait être aussi abrutie ? Serieusement. Passant une main sur son visage en tentant de ne pas enlever son maquillage, elle tira un peu sur un pan de son jean, remontant rapidement son bustier rouge sang. La machoire serré et les yeux clos, elle semblait vouloir a tout prix calmer son enervement qui montait de plus en plus. La colére prenait lentement la place sur tout les autres péchés, alors qu'elle renversa la tête en arriére, respirant lentement. Ca va aller, des que tu seras debarassé de ce boulet ça ira mieux. De toute façon, elle n'allait pas tarder a rejoindre sa meilleure amie. Ca la calmerais surement. Chanter a s'en casser la voix. Oui, c'est ça dont elle avait besoin. « Et… euhm… A qui est-ce que je parle… ? » Tiens, elle l'avait oubliée lui. Tournant un regard legerement plus calme sur lui, elle mordilla son ongle. « Lust Oshiete Kurushii. Une de vos élèves d'art, Sensei. » Bien qu'elle ai un talent pour tout ce qui touche l'art, elle n'étais pas trés concentrée en cours. Elle preferait de loin se focaliser sur ses partitions, ou ses paroles. Bah, de toute façon, elle savait qu'avec lui c'était foutu, alors, a quoi faire d'essayer de paraitre gentille fille, quand ca part deja trés mal ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre cool »

Un fou ? Non,
Koyomi A. Nakamura !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 168
■ Age : 24
■ Orientation sexuelle : Hétéro quasi-confirmé
■ Popularité : 215

Feuille de personnage
■ Année d'étude :

MessageSujet: Re: Rue annexant le Kurenai Club.   Ven 3 Aoû - 16:31

Lâchant un profond soupir alors qu’elle me parlait, j’entendis vaguement qu’elle était dans ma classe d’art en y regardant de plus près…

« Haaan… Je vois… Ah oui je… m’en souviens… »


Me relevant histoire de faire quelques pas. Ma vue se brouillait par moment, ma chemise légèrement entrouverte sur le haut de mon torse ne refroidissait en rien cet état où je voulais m’écraser la tête contre un mur afin de faire détruire la douleur.

Un tournis légèrement trop puissant. Un équilibre qui se rompit. Un poids lourd qui roulait à toute vitesse sur le bas côté. M’étalant d’un bruit sourd sur le sol, la tête au-dessus du caniveau, pendouillant mollement alors que les roues se rapprochaient.

Le battement me vrillait le cerveau de plus en plus fort, regardant cette lumière blanche qui s'intensifiait alors que tout n'était plus que souffrance.

J'aurais voulu m'arracher les yeux et les tympans à ce moment précis où les roues d'un certain camion allaient mettre fin à une piètre existence. C'est-à-dire la mienne.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
FOOL'S GOLD ►
i'm an addiction

Un fou ? Non,
Lust O. Kurushii !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 126
■ Age : 22
■ Caractère : Quand les péchés fusionnent
■ Orientation sexuelle : Je baise que les dieux ~ /BIM/
■ Popularité : 159

Feuille de personnage
■ Année d'étude : 2° année

MessageSujet: Re: Rue annexant le Kurenai Club.   Ven 3 Aoû - 22:14

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
i love you mais encore... je t'aime sonne faux
Il ne semblait vraiment pas bien cet homme. Elle ne savait pas si c'était de la fiévre, ou un presque malaise. Mais son regard fievreux et brillant ne lui laissait pas l'ombre d'un doute. Pourquoi etait-il la dans cet etat ? Alors qu'il articulait 8 mots, dont il semblait ne même pas en comprendre la signification, il se leva, et tituba. « Vous devriez rentr- » Elle se figea soudainement, le voyant s'ecrouler au sol. Lourdement qui plus est. Elle se leva precipitamment, captant brutalement les phares blancs et le bruit assourdissant d'un poids-lourd qui arrivait. A ce geste, ses hormones d'adolescente créèrent un leger vertige, se faisant violence pour arriver jusqu'a son corps avachi. « Nakamura-sensei ! » Tombant a genoux a côté de l'homme, elle prit son buste entre ses bras, le collant contre elle. Son coeur battait a cent à l'heure, alors que le vent provoqué par le passage du vehicule lui agitant les cheveux. Recroquevillé autour de lui, elle ne put empecher des tremblements agités ses membres. « Nakamura-sensei, onegai... » Elle se separa de lui, tapotant son visage, des larmes de peur coulant sur ses joues, ces derniéres se teintant d'un noir delavé du au maquillage.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre cool »

Un fou ? Non,
Koyomi A. Nakamura !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 168
■ Age : 24
■ Orientation sexuelle : Hétéro quasi-confirmé
■ Popularité : 215

Feuille de personnage
■ Année d'étude :

MessageSujet: Re: Rue annexant le Kurenai Club.   Ven 3 Aoû - 22:38

Seule ma respiration bruyante me paraissait perceptible, ayant à peine conscience de m’être écroulé, alors que mon corps s’était soudainement consumé.

Un râle persistant. Ma tête qui n’était que douleur. Puis plus rien.

Ma première vision fut les pleurs d’une personne. De fines gouttelettes qui se teintaient de noir, emportant le maquillage sur leurs sillages. Une sensation glaciale enveloppait mon organisme, mes doigts semblaient se figer par la glace. L’étau qui enserrait ma têt s’étant desserré quelque peu, j’eus la réaction spontanée de lever un bras faible pour essuyer ces larmes qui me paraissaient brûlantes au toucher.

« Ne… pleures pas voyons... Tu es en train de ternir ton maquillage… »


J’essayais d’étirer un léger sourire, histoire qu’elle se rassure ne serait-ce qu’un petit peu, avant de fermer les yeux, essayant de faire abstraction de la douleur.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
FOOL'S GOLD ►
i'm an addiction

Un fou ? Non,
Lust O. Kurushii !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 126
■ Age : 22
■ Caractère : Quand les péchés fusionnent
■ Orientation sexuelle : Je baise que les dieux ~ /BIM/
■ Popularité : 159

Feuille de personnage
■ Année d'étude : 2° année

MessageSujet: Re: Rue annexant le Kurenai Club.   Ven 3 Aoû - 23:18

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
aishite kurete honto ni arigato...
Pourquoi est-ce qu'elle pleurait cette idiote ? Un trop pleins d'emotions, soudainement exprimé par des larmes, surement. Lust, la jeune femme innacessible qui ne pleurait jamais, au regard d'argent aussi dur que la pierre, au caractére trempé, celle dont on ne voyait presque que les sourires carnassiers... Comme quoi, il en fallait peu pour que son âme d'enfant refasse surface. On avait presque l'impression qu'elle enlaçait le corps d'un mort au combat. Peu de temps passa, environ trentes secondes, qui furent une eternité pour elle. Tout ce qu'elle attendait, c'était qu'il bouge, qu'il montre un signe de vie. Et si il s'était brisé le cou en tombant, si ce n'était pas un simple malaise, si une maladie bien plus grave se cachait derriére ça, peut-être un cancer, des problémes cardiaques... Mon dieu, tout ce que son cerveau trop sollicité pouvait imaginer. Mais un geste la fit sursauter. Un contact, bien que leger, sur sa joue. Reflexe, elle prit entre ses doigts la main de l'interessée, la trouvant glacé. Elle etira un sourire soulagé, passant une main sur ses joues ternis. « Je... Vous êtes tombés, soudainement, j'ai rien put faire, le camion, vous... » Elle s'embrouillait dans son discours, jusqu'a decider de se taire, l'aidant a se redresser, passant une main sur le front de l'homme. « Vous étes brulants ! Bon dieu, qu'est-ce que vous avez bien chopés comme saloperie encore... » L'obligeant a passer son bras sur ses epaules, elle lui dit d'une voix douce, le soutenant dans le dos. « Je vais vous amener dans les loges, vous pouvez marcher un peu ? »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre cool »

Un fou ? Non,
Koyomi A. Nakamura !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 168
■ Age : 24
■ Orientation sexuelle : Hétéro quasi-confirmé
■ Popularité : 215

Feuille de personnage
■ Année d'étude :

MessageSujet: Re: Rue annexant le Kurenai Club.   Sam 4 Aoû - 6:17

Mes forces me quittaient et revenaient par fois par gros à coup, ayant fait l’effort surhumain de venir essuyer une larme, j’eus un léger moment d’absence pendant lequel je l’entendais sans l’écouter et la regardais sans la voir.

Un contact froid sur mon front ramena ma conscience sur terre. J’y décelais une inquiétude. Tentant d’articuler des mots, j’essayais de lui répondre. »

« Orf… C’est rien... »


Répétant machinalement ce que je me disais.

« … Un peu d’air frais et… »

Je portais une main à mon front d’un geste silencieux, me massant la tête alors qu’une pique plus puissante que les autres venait de traverser mon crâne.

A moitié conscient, je sentais qu’on levait mon bras avant de le poser sur une surface que je trouvais rassurante. Un fourmillement me traversa le corps entier alors que je la regardais d’un œil fiévreux, de la reconnaissance peut-être.

J’entrouvris mes lèvres, mais finalement je laissais un simple hochement de tête faire ce qu’il avait à faire.

Tentant de rester droit et de ne pas trop lui faire sentir mon poids, mon raisonnement habituel s’étant fait la malle, de la chaleur, du froid et des larmes…

Le bref instant où je repris conscience, j’avais eu l’envie d’embrasser ses joues, de faire disparaître ses larmes en appliquant mes lèvres dessus…

Je crois que je vais vraiment pas bien…
Revenir en haut Aller en bas

avatar
FOOL'S GOLD ►
i'm an addiction

Un fou ? Non,
Lust O. Kurushii !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 126
■ Age : 22
■ Caractère : Quand les péchés fusionnent
■ Orientation sexuelle : Je baise que les dieux ~ /BIM/
■ Popularité : 159

Feuille de personnage
■ Année d'étude : 2° année

MessageSujet: Re: Rue annexant le Kurenai Club.   Sam 4 Aoû - 11:21

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
je me debats, c'est la regle du jeu...
Lentement, elle avait reussie a le lever, le soutenant par le bras et le dos, marchant lentement et faisant attention a sa route. Reguliérement, elle jetait un regard sur son visage, ne pouvant s'empecher de s'inquieter pour cet homme qu'elle ne connaissait que peu. Les seules informations le concernant tournaient dans sa tête, comme un disque rayé, avec un fond de cette musique qui devait dechirer les tympans des gens encores presents dans la fosse de la boite. Quand ils arrivérent pres de l'entrée de loge, un garde la regarda avec de grands yeux, alors qu'elle passa tout droit sans même lui adresser un coup d'oeil. « Je suis desolée pour le bruit... Les loges sont insonorisés. » Ignorant les regards des gens qu'ils croisaient, elle fini par rentrer dans sa loge, le posant contre le canapé qui était au fond de la petite piéce. Elle repassa une main sur son front en penchant la tête, sifflant entre ses dents. Ne perdant pas son sang-froid, elle chercha dans son sac d'ecole, encore posé contre un mur. Chaque detail comptait, au point qu'elle baissa la luminosité de la piece, esperant que son mal de tête serait moins important. Sortant un Ibuproféne de sa plaquette, elle le mit dans un verre d'eau pour le faire fondre, allant chercher au même moment un bout de tissu quelconque, le mouillant d'eau fraiche. « Comment ça se fait que vous soyez dans cet état ? Ce n'est pas un simple rhume qui fait ce genre d'effet... » Elle vint s'agenouiller pres du canapé, l'obligeant a s'allonger lentement, avant de poser le linge mouillé sur son front. Ses doigts glissérent sur son visage, posant sa deuxiéme main sur son torse. « Respirez lentement, fermez les yeux et essayez de me pas vous endormir de suite. » Un bruit derriére elle la fit sursauter, alors qu'elle tournait la tête vers la jeune femme qui était entrait. « Leiko... »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
♣ B N
la différence à du bon 8D

Un fou ? Non,
Leiko H. Torgash !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 701
■ Age : 117
■ Caractère : Schizoïde froide
■ Orientation sexuelle : Bisexuelle
■ Popularité : 809

Feuille de personnage
■ Année d'étude : 1° année

MessageSujet: Re: Rue annexant le Kurenai Club.   Sam 4 Aoû - 11:52

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
This is War
it's a moment to the truth, to lie, to live, to die...
« Torgash-san, je serais vous j'irais rejoindre Lust en coulisses. » C'était ce que lui avait annoncé le directeur, seulement aprés un quart d'heure de show. Au nom de la jeune femme, Leiko fronça les sourcils, et enleva rapidement son oreillette, la tendant a un assistant qui lui echangea contre une serviette blanche. La passa rapidement sur son visage, la jeune femme, hocha de la tête, et se mit a marcher d'un pas actif vers la loge de sa collégue, et amie. Elle se posait tellement de questions, qu'est-ce qu'il avait bien put se passer pour qu'on l'arrete en pleine prestation ? Certes, elle avait été bien rapidement remplacé par une autre personne, mais elle detestait ça, et les gens le savait. C'était la deuxiéme de sa vie ou on la coupait dans son elan... La premiere étant au tout de debut de ses prestations par ici, lorsqu'elle n'avait pas encore ce "nom" dans le domaine de la musique. Mais tout ça, elle s'en foutait aujourd'hui. Tout ce qui comptait c'était ce qu'il se passait avec Lust. C'est l'esprit pertubé qu'elle toqua a la porte de la loge, l'ouvrant lentement. Un hoquet de surprise lui echappa, quand elle vit la jeune femme penchée sur un homme, apparement mal en point, et qu'elle tourna vers elle un visage noirci par un maquillage coulé. S'approchant d'elle, elle fronça les sourcils, se penchant vers son amie. « Qu'est-ce qui se passe bordel...? » Son regard glissa sur le corps allongé, avant que son coeur ne rate un battement. « Koyomi ! » Il lui fallu un moment pour que l'information lui arrive au cerveau. L'homme qui l'avait recupéré, a moitié ecroulée et en sang contre le bitume du parc d'Ikebukuro... Et cette fois-ci, c'était lui qui était souffrant. Frisonnant legerement, elle ordonna d'un geste de la main a Lust d'aller se demaquiller, venant appliquer sa main contre le tissu deja chaud.

© Mzlle Alice.
Revenir en haut Aller en bas
http://internat-kinorie.jdrforum.com/

avatar
▪ Membre cool »

Un fou ? Non,
Koyomi A. Nakamura !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 168
■ Age : 24
■ Orientation sexuelle : Hétéro quasi-confirmé
■ Popularité : 215

Feuille de personnage
■ Année d'étude :

MessageSujet: Re: Rue annexant le Kurenai Club.   Sam 4 Aoû - 14:06

On me transportait, quelque part, un léger grondement s’amplifiant à mesure que nous avancions, avant d’arriver dans ce qu’elle appelait les loges. J’émis un petit bruit affirmatif, l’organisme décidément hors service.

Le dos posé contre un canapé, la lumière diminuant d’intensité me soulagea quelques peu. Elle partit, me laissant seul avec le léger crépitement du cachet qui se dissolvait dans l’eau. Le tissu qui plongeait sous un robinet allumé, puis les fines gouttelettes qui venaient s’écraser sur le fond du lavabo avait un quelque chose de reposant.

Etant lentement allongé, je repliais un bras sur mon torse, tremblotant imperceptiblement. Un léger frisson me saisit lorsque le tissu humidifié toucha mon front bouillant. Il me semblait que mon visage s’embrasait, gardant le silence un moment. J’avais encore un métabolisme fragile dû aux séquelles d’il y a même pas quelques mois.

« J’ai… laissé ma fenêtre ouverte… »

Ces mots qui franchirent mes lèvres étaient les seuls que je trouvais plausibles en tant qu’explication. Suivant les conseils qu’elle me prodiguait, pendant un instant j’eus presque l’impression que je n’étais plus son professeur…

Une autre jeune fille entra. Une autre élève de mon cours. J’entrouvris la bouche, mais aucun son n’en sortit. Souriant faiblement en acquiesçant d’un petit signe de tête.

Alors que mes yeux observaient ces deux personnes. Une brusque montée de chaleur me traversa le torse. Mes joues prenant une teinte pourpre, mes lèvres devenant vermeilles par le brusque afflux sanguin. Serrant mon haut de plus en plus fortement afin de me contrôler, de ne pas les inquiéter.

Finalement non, je ne pus résister plus longtemps, ouvrant quelques boutons de ma chemise, je posais mes paumes sur la surface de mon torse, me cambrant légèrement, ma respiration incontrôlée qui se faisait bruyante dans le silence de la loge, mes jambes s’agitant alors que je sentais la douleur me pénétrer au plus haut point, mes lèvres se plissant quelques instants avant de s’ouvrir, laissant passer un râle profond, les yeux entièrement clos, alors que ma voix se transformait parfois en de petits gémissements…

Avant que tout ne s’arrête. Le visage couvert de sueur mais apaisé. Je reprenais une respiration à peu près normale. D’un mouvement doux, j’attrapais le poignet qui appliquait le tissu, avant de fermer les yeux.

« Désolé de vous inquiéter…C’est… un peu gênant que l’on me voit aussi… faible… »

J’osais un petit rire, la souffrance de ma poitrine disparaissant petit à petit.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
FOOL'S GOLD ►
i'm an addiction

Un fou ? Non,
Lust O. Kurushii !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 126
■ Age : 22
■ Caractère : Quand les péchés fusionnent
■ Orientation sexuelle : Je baise que les dieux ~ /BIM/
■ Popularité : 159

Feuille de personnage
■ Année d'étude : 2° année

MessageSujet: Re: Rue annexant le Kurenai Club.   Sam 4 Aoû - 14:47

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
si la vie était une route, des bagnoles, j'en aurais deja pétées.
Lust plongea son regard dans celui de Leiko, cherchant un peu de reconfort. Mais elle semblait trop... choquée pour essayer de faire quoi que se soit. La seule chose qui la soulagea, c'est quand la musicienne lui demanda de partir se demaquiller, lui laissant un temps de repit pour calmer ses emotions. Son coeur battait toujours trop vite... Ca l'ettoufait. Allant s'appuyer sur les rebords de son lavabo, elle fixa son reflet avec un certain etonnement. Elle qui se trouvait tellement bien il y a peu, était carrément en panique, le visage noirci par le mascara et l'eyeliner... Rien qu'à cette idée, la jeune femme siffla a nouveau dans ses dents, passant une main dans ses cheveux roses, les liberant de son chignon. « Il était pas bien quand il m'a abordé, et il a faillit se faire ecraser par une bagnole en tombant. Tu le connais ? » Elle parlait à Leiko comme si le professeur n'était pas la, preferant se concentrer a enlever ces traces noirs sur son visage. En plein milieu de sa tache, elle tourna la tête vers le malade. Celui ci semblait en proie en une espece de crise d'epilepsie particuliérement douloureuse. Leiko ne bougea pas, continuant d'appliquer le tissu sur son front. Lust se pinça les lévres et detourna le regard, detestant voir la souffrance physique chez les gens. Passant une main sur son visage, elle ferma les yeux un instant, l'entendant soudainement se calmer, au même rythme de sa respiration. « Désolé de vous inquiéter…C’est… un peu gênant que l’on me voit aussi… faible… » Serrant les dents, elle continua de se nettoyer le visage, avant de carrement le passer sous l'eau. Quelques secondes plus tard, une serviette autour du cou, elle tendit la main vers Leiko, lui demandant d'un geste et d'un regard furtif a ce qu'elle lui donne le tissu contre le front du jeune, la remerciant silencieusement lorsqu'elle s'executa. Le mouillant a nouveau, elle prit d'une autre main le verre contenant le medicament, le tendant rapidement a sa collégue, pendant qu'elle posait a nouveau le linge sur son front. « Bah, oubliez ça voulez-vous. » Elle lui souria, caressant d'un geste rassurant la main contre son poignet.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
♣ B N
la différence à du bon 8D

Un fou ? Non,
Leiko H. Torgash !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 701
■ Age : 117
■ Caractère : Schizoïde froide
■ Orientation sexuelle : Bisexuelle
■ Popularité : 809

Feuille de personnage
■ Année d'étude : 1° année

MessageSujet: Re: Rue annexant le Kurenai Club.   Sam 4 Aoû - 15:05

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
Peten shi Ga...
warau koro ni !
Leiko observait la scéne. Comme si elle était ailleurs. Comme si elle ne voulait pas voir la douleur. Pourtant, elle était presente. La preuve, sous sa main qui ne bougeait pas, quelqu'un s'agitait sous une douleur, certainement foudroyante. Mais ça, Leiko ne le voyait pas. Tout du moins, s'echappait a la vue de ça. Depuis Rodan agenouillé devant elle en train de pleurer, jamais elle n'avait voulue revoir la douleur, tant psychologique que physique en face. Les mêmes gestes mecaniques, qu'elle faisait comme si son corps agissait seul, même en l'absence de sa conscience. C'est comme ça, qu'elle ne bougea pas, gardant une main appuyé contre son torse pour eviter qu'il ne se péte de suite le dos, et lui parla doucement, essayant de le calmer. Quand la tempéte fut passer, elle se recula legerement, tendant le tissu a Lust d'un geste toujours machinal, alors qu'elle souriait faiblement. « C'est pas grave. Vous voulez qu'on apelle un medecin ? » Elle se pinca les lévres, glissant une main dans son dos pour le redresser, alors qu'elle lui tendit le verre. « Une fenetre ouverte, nan mais franchement quoi. » murmura-t-elle pour elle même en soupirant.

© Mzlle Alice.
Revenir en haut Aller en bas
http://internat-kinorie.jdrforum.com/

avatar
▪ Membre cool »

Un fou ? Non,
Koyomi A. Nakamura !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 168
■ Age : 24
■ Orientation sexuelle : Hétéro quasi-confirmé
■ Popularité : 215

Feuille de personnage
■ Année d'étude :

MessageSujet: Re: Rue annexant le Kurenai Club.   Sam 4 Aoû - 15:30

Soufflant longuement, plusieurs fois. J’attrapais le verre, en avalant quelques gorgées. Ma bouche me semblait alors extrêmement sèche et je ne pus que les remercier en savourant le goût si synthétique de l’Ibuprofène dissout dans l’eau. Etirant une légère grimace alors que je sentais le liquide froid couler au fond de mon estomac.

Hésitant quelque peu, j’essayais de maintenir une position stable alors que je buvais et, dans le même temps, laissais Lust appliquer le tissu sur mon front.

J’émis un grognement, tentant de me redresser afin de m’adresser correctement à elles. Remontant légèrement ma main, pour prendre celle qui était en train d’appliquer ce qui me refroidissait la tête. Je fis un léger signe pour signifier que je pouvais à présent le tenir moi-même. Un sourire adressé à celle qui m’avait transporté et donné quelques soins relatifs.

« Merci beaucoup... Lust. »


Non pas que la douleur m’ait coupé, juste que je me demandais pendant un bref instant comment je devais l’appeler. « Kurushii-san » aurait été bien trop… formel.

Puis je reportais mon regard sur celle qui semblait à la fois si distante et si inquiète. Secouant légèrement la tête.

« Orf… Pas besoin de déranger un brave type… Je me sens déjà mieux… »


Repositionnant le tissu sur mon front, j’essayais de leur montrer que j’allais déjà beaucoup mieux. Je me cachais alors les yeux à l’aide d’une main. Les joues encore légèrement roses.

« … Merci à toutes les deux. »

Soufflant profondément, je regardais ces deux personnes tour à tour. avant de renverser la tête en arrière.

« ... Sinon... Euhm... Lust tu n'as rien...? J'ai la vague sensation... Que c'est toi qui m'a apporté ici."

Les idées peu claires. Je rebasculais mon torse en avant, croisant les doigts de chacune de mes mains. J'agitais ma frange d'un geste machinal. Visiblement embarrassé d'avoir du faire porter ce fardeau à deux de mes élèves. Je déglutis avant de prendre la parole, je n'avais pas l'habitude de ce genre de choses, vraiment pas.

" ... Bon... Je..."

Des mois de rééducations, de bourrage de crâne intensif me revinrent en tête.

"... Je vous dois la vie, qu'est-ce que vous voulez...?"


Prononcée automatiquement. On m'avait martelé cette notion de dette. "On" c'est-à-dire ma famille, celle qui m'avait sauvé la vie et celle à laquelle je la devais. Comme une réminiscence instoppable, je me revoyais, payant une dette de vie.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
FOOL'S GOLD ►
i'm an addiction

Un fou ? Non,
Lust O. Kurushii !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 126
■ Age : 22
■ Caractère : Quand les péchés fusionnent
■ Orientation sexuelle : Je baise que les dieux ~ /BIM/
■ Popularité : 159

Feuille de personnage
■ Année d'étude : 2° année

MessageSujet: Re: Rue annexant le Kurenai Club.   Lun 6 Aoû - 16:31

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
Des Heures qui S'ecoulent
une existence qui s'ecroule.
Les deux jeunes filles attendaient. L'une que son coeur se calme, l'autre que les souvenirs trop violents arretent de tourner dans sa tête. Elle était pourtant deux personnalités complétement differentes. Mais, elles se ressemblaient tellement. Deux passés à l'opposés, reunissait malgré tout deux coeurs brisés. En y reflechissant un peu mieux, ils étaient vrais que deux personnes semblables ne pouvaient pas vivre ensemble. Les defauts s'accumulerait, allant jusqu'a cacher les qualités. Au fur et à mesure que le temps passait, tout serait aller de mal en pire, jusqu'a la fin totale de cet univers. C'est comme ça, que finisse la plupart des histoires d'amour.

Lust relacha lentement le tissu mouillé contre le front du professeur, se reculant en se redressant, avant de se lever, se retournant pour aller s'assoir sur la chaise. « De rien, c'est quelque chose de normal. J'allais pas non plus attendre que c'te bagnole te fasse sauter la tête non plus. » Son ton était devenu plus agreable, et son language moins soutenue. Comme si elle se cachait derriére cette façade habituelle. Elle ne le vouvoyait plus. Elle lui parlait, comme si elle parlait a un camarade de classe. Une fille dans son lit venait de se reveiller, les yeux brillants de larmes, alors qu'elle murmurait "j'ai encore echouée." Tournant ses yeux vers le miroir face a elle, elle fixa le reflet affiché, avant de laisser un leger bruit s'echapper de sa machoire serré. Fermant un instant ses paupiéres, elle soupira avant de reposer son regard sur sa camarade. Et fixant les rayons ecoeurants du soleil, ses yeux se fermérent un instant.

« Leiko ? » Entendant la voix inquiéte de Lust, l'interpellée se tourna vers la jeune femme aux cheveux roses. Les deux regards qui se croisérent semblérent echanger une conversation muette. Je sais a quoi tu penses. Fronçant les sourcils, la plus vieille detourna le regard, puis s'assit en tailleur face au rescapé. « Bah. Pas la peine de me remercier. Je n'ai rien fait. » Encore une fois. Posant un regard qui se voulait convaicu sur ses pupilles dorés, elle passa une main dans ses cheveux en s'etirant lentement. Quand Lust entendit les mots de son ainé, elle fronça les sourcils secouant legerement la tête. « Moi ? Avoir quelque chose ? Tu m'as juste fait frisé la crise cardiaque. » Et alors que la barre d'acier transperça ta poitrine, et que tes cris dechirants emplissait l'air, une odeur cuivré de sang me parvint. Riant legerement, Lust se mordilla la lévre inferieur, reflexe lorsque une anxiété trop importante s'emparait d'elle. Anxiété dut a quoi me dirait vous ? Au simple fait que quelqu'un d'autre que sa meilleure amie ai pu voir ses larmes de detresse. Je te devais la vie. Mais j'ai encore echoué.

« Je ne veux rien venant de vous Sensei. » Ce fut Leiko la premiére a reagir a la demande du professeur. Ses paroles allérent plus vite que ses pensées, et elle parla d'un ton plat. « Vous m'avez deja sauvée la vie une fois. Sans vous, je n'aurais jamais été là, et ici. Et puis, c'est n'est pas "vous" que vous auriez du utiliser, mais tu. C'est Lust qui vous a sauvée. » Les yeux brillants, elle se retourna vers son amie, qui elle était restée trés calme, et fixait d'un air interrogateur le professeur. « Ce que je veux...? Que vous taisiez la faiblesse dont j'ai fait preuve tout a l'heure. C'est tout. » Je chante dans le silence, attendant que tu reviennes, malgré cette voix qui m'apelle, la mort qui semble tellement tentante face a cette souffrante delirante.

© Mzlle Alice.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre cool »

Un fou ? Non,
Koyomi A. Nakamura !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 168
■ Age : 24
■ Orientation sexuelle : Hétéro quasi-confirmé
■ Popularité : 215

Feuille de personnage
■ Année d'étude :

MessageSujet: Re: Rue annexant le Kurenai Club.   Lun 6 Aoû - 17:23

J’acquiesçais doucement en les écoutant parler. Les mots se déliant petit à petit, retrouvant ma propre mémoire à travers la fraîcheur de la voix de celle qui me restituait la scène sans vraiment en prendre conscience. Gardant le silence. Je me revoyais, la fièvre qui me faisait délirer, avant que je ne m’écroule, la lune qui miroitait dans des larmes qui perlaient un visage sanglotant…

Je soufflais afin d’évacuer une nouvelle bouffée de chaleur.

Fixant mes chaussures d’un air pensif, j’entendis la réponse de Leiko en premier. Penchant la tête sur le côté, je me demandais si…

Je me figeais un moment. Cette fille… Je lui avais sauvé la vie… ? Je m’étais toujours demandé si… J’étais pareil qu’avant mon accident… Passant le bout de ma langue sur ma lèvre inférieure j’éludais la question pour le moment alors que Lust prit à son tour la parole.

Mon cœur se crispa légèrement. On pouvait avoir honte de montrer ses larmes face aux autres, ça j’en conviens… Mais… Qualifier ça de faiblesse… C’est presque comme renoncer à son humanité quelque part…

Je me mordis la lèvre, soupirant, avant de rabattre mes bras sur le canapé.

« Hmm… Je vois… Alors euhm… On a un problème… »


Enfonçant mon dos dans le confort du dossier, je poursuivais.

« … Pour le coup où je t’ai sauvé la vie là… Je m’en souviens pas du tout c’est ballot, m’enfin ça devait pas être si important que ça je pense… Et prendre soin d’un… professeur en dehors de l’établissement c’est pas rien… »

Penchant ma tête en arrière, je rajoutais d’un ton détaché.

« … J’en aurais sûrement laissé crever un si je l’aurais pu… »


Lâchant un nouveau soupir, je me redressais légèrement.

« … Et je considère ma vie quand même à un prix un peu plus élevé que ce que tu me demandes Lust… »


Je me frottais les yeux d’un geste fatigué. Les gens veulent tous quelque chose, une opportunité de dette et ça y est, c’est ce que j’ai appris avec ma famille et il n’y avait pas de raisons à ce que d’autres personnes soient différentes. J’y croyais plus.

Je serrais les dents quelques secondes, le regard pensif.

« … Donc je dois considérer mon existence à un souvenir dont je ne me rappelle pas et à un geste tout à fait humain… ? »

Je me rabattis en arrière, les bras croisés derrière la tête.

« Bah… Après tout, c’est un prix déjà plus élevé que la moyenne… »


Je croisais les jambes en fermant les yeux quelques instants. L’adrénaline des émotions m’étant montée trop vite à la tête.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
♣ B N
la différence à du bon 8D

Un fou ? Non,
Leiko H. Torgash !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 701
■ Age : 117
■ Caractère : Schizoïde froide
■ Orientation sexuelle : Bisexuelle
■ Popularité : 809

Feuille de personnage
■ Année d'étude : 1° année

MessageSujet: Re: Rue annexant le Kurenai Club.   Sam 18 Aoû - 14:36

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
Porn Star Dancin'
She don't play nice, she makes me beg
C'est comme ça, et seulement comme ça. C'était ce que se repetait Leiko en boucle. Reflechit, prends ton temps. Calme toi. Prends une inspiration, et raconte. T'es sure de ce que tu vas faire ? « Ouais. » Alors qu'elle prononcait ce mot d'une voix presque impossible a entendre, la jeune femme se redressa vivement, sous les yeux ecarquillés de Lust. Rejettant ses cheveux sur le côté, elle dezippa d'un geste rapide le bustier de scéne qui lui enserrait la poitrine. « Leiko ! Tu fous quoi bordel ?! » N'ecoutant qu'a moitié son amie, elle lui fit un geste peu amicale du majeur en lui jetant un « Ta gueule. » assez froid. Elle enleva son haut, sa poitrine cachée par un simple soutien-gorge noir. Elle se retourna gardant son regard planté dans celui du professeur, son doigt pointant deux cicatrices rondes et encore fraiches, malgré le temps qu'il était passé entre l'accident et maintenant. « Vous voyez les deux marques ? Je sais plus quand ça s'est passé. J'ai peut-être voulu simplement oublier, j'en sais plus rien. » Elle se retourna a nouveau vers lui, se penchant sur son corps, afin de prendre entre ses doigts fins son menton, l'obligeant a la regarder dans les yeux. « Sans vous, les deux balles qui se sont infiltrés sous ma peau, aurait provoquer une hemorragie mortelle, et je serais morte a l'heure ou il est. » Sourcils froncés, elle resta un instant a le fixer avant de se redresser soudainement, levant une main au ciel. « Je ne vous laisserais pas oublier ça. Je ne veux rien venant de vous. Alors maintenant, stop. » Prenant rapidement sa veste accroché sur un porte-manteau, elle l'enfila, sans pour autant partir, collant son dos au mur, plongeant sa main dans sa poche pour recuperer son portable par reflexe. Pourquoi elle avait toujours le sang-chaud a ce point là ? Ca la mettait dans des situations plus que genantes, comme maintenant.

Lust fixait Leiko avec de grands yeux etonnés, un leger sourire aux lévres. « T'es complétement cinglée ma pauvre. » murmura-t-elle, ce a quoi la concernée repondit d'un ton presque amusé « Je te merde profond cherie ~. » Aah... Les mots doux et tellement agréable de Leiko. On y est tous habitués. Enfin, je m'eloigne du sujet. Celle qui s'était tue pendant le soudain enervement de la rousse prit a son tour la parole, gardant un sourire amusé. « Oh, un geste tout a fait humain ? Vous avez deja du vivre la vie au Lycée, rassurait moi ? Vous savez trés bien que l'on a pas le droit d'être humain, pour garder une reputation. C'est tout du mensonge. On ne fait que mentir pour garder une dignité. » Son regard passa de Leiko, a Koyomi, se pinçant la lévre inferieure, ecoutant d'un oreille distraite l'écho de la chanson qui passait dans les basses du Kurenai. ([Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]) « Vous imaginez, si demain matin, on apprend que Lust Oshiete Kurushii, une des filles les plus populaires de Tsubasa a... Pleurée, en sauvant un professeur ? Impossible. Je veux même pas savoir. » Devisageant un instant Leiko, le visage totalement hermetique aux joues encore rouges de sa precedent action, avant de laisser echapper un leger rire. « Se serait plutôt a moi de vous demander si vous souhaiter quelque chose de ma part. » dit-elle, avant que Leiko ne rectifie. « De notre part. » She wraps those hands around that pole, She licks those lips and off we can go, She takes it off nice and slow, Because that's pornstar dancin' ! She don't play nice, she makes me beg, She drops that dress around her legs, And I'm sittin' right by the stage for this Pornstar dancin'...

© Mzlle Alice.
Revenir en haut Aller en bas
http://internat-kinorie.jdrforum.com/

avatar
▪ Membre cool »

Un fou ? Non,
Koyomi A. Nakamura !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 168
■ Age : 24
■ Orientation sexuelle : Hétéro quasi-confirmé
■ Popularité : 215

Feuille de personnage
■ Année d'étude :

MessageSujet: Re: Rue annexant le Kurenai Club.   Sam 25 Aoû - 17:01

Très très rapidement… En fait en moins de temps qu’il n’en faut pour dire « Omagad », ce que je n’ai pas eu l’occasion de dire soit dit en passant, j’eus une de mes élèves de ma classe qui se déshabilla devant moi.

En tant que professeur, en tant qu’adulte, en tant qu’homme. Je me devais de rester impassible.

Je l’étais. Mes joues par contre réagirent d’elle-même.

Ce n’est que le contact de deux doigts sur mon menton qui rappela ma conscience sur terre. Les mots qu’elle prononça alors firent naître moi comme la sensation qu’un énorme gouffre s’était formé à la limite de mon esprit.

Je tendais le bras. Mais seulement l’obscurité et le vide se trouvaient entre mes doigts.

J’agitais légèrement la tête afin de chasser ce sentiment qui avait commencé à me griffer le cœur. Ma bouche se ravisant en une expression neutre alors que je la voyais se rhabiller. Mon esprit se refermant quelques peu alors qu’un passé que je ne connaissais pas tentait de m’attraper.

Lâchant un léger soupir, je gardais le silence. Croisant les doigts entre eux. Alors qu’elles se parlèrent un bref instant.

J’acquiesçais doucement lorsque Lust me posait des questions. Après tout elle faisait appel à des choses dont je ne me souvenais pas, et le seul lycée que je fréquentais pour la première fois était celui là même dans lequel j’avais repris le travail quelques semaines auparavant.

Marmonnant plus pour moi-même que pour lui répondre.

« … J’aurais bien besoin de vérités en ce moment… »


Je passais rapidement le bout de ma langue sur mes lèvres avant de m’adosser contre le dossier du canapé.

Sourire aux lèvres. La main sur le front.

« Baaah… Y a plein de choses que je voudrais… Mais on peut pas tout avoir c’est dommage… »


Je lâchais un profond soupir afin de calmer un peu le léger rire que j’avais eu.

« J’aime pas demander…Ca me met mal à l’aise… Donc c’est une impasse très chères élèves. »

A ce moment là mon cerveau fonctionnait sur un système alternatif, un coup ON un coup OFF, un coup ON… Si j’aurais un vœu là tout de suite ce serait de recouvrer la mémoire. De redevenir ce que j’étais avant.
Revenir en haut Aller en bas




Un fou ? Non,
Contenu sponsorisé !



MessageSujet: Re: Rue annexant le Kurenai Club.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rue annexant le Kurenai Club.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Club de medecine
» Club de Shogi
» Achats groupés club?
» Parties / Campagnes / jeux / Activités au Club :
» Nashville - Rappel du Club École -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycée Tsubasa: Sujet xxx ou Hentai interdit au moins de 16 ans! :: Bavardages & Co :: Archives :: Corbeille à rp's-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com