[Hentaï, Yaoi, Yuri autorisés !]
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Clique ici pour voir l'histoire...  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La piste de relais et ses alentours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
▪ Membre du forum

Un fou ? Non,
Tomas E. Fever !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 24
■ Age : 24
■ Orientation sexuelle : Homosexuel
■ Popularité : 30

Feuille de personnage
■ Année d'étude :

MessageSujet: La piste de relais et ses alentours   Jeu 17 Mai - 18:25

Le jeune Tomas se baladait dans les rues, comme il avait l'habitude de le faire pendant la nuit. Cette fois-ci, il avait décidé d'aller se balader tôt, pour mieux savourer les bagarres dans lesquels l'ex prisonnier allait s'embarquer à la tomber de la nuit. Bref, rien de bon en vue, mise à part un magnifique soleil d'après-midi qui commençait à entamer sa descente, montrant ainsi que l'heure du repas sonnerai bientôt. Les rues étaient remplies de gens, par-ci, par là. C'était très désagréable, tous ce brouhaha résonnait dans la tête du jeune homme, alors que ce dernier recherchait le calme que les belles journées d'après-midi pouvait offrir. C'était la deuxième journée que le jeune bagarreur de ruelle passait sans fermer un oeil donc il commençait à être irritable. C'est ça que cela donne lorsqu'on vit la nuit comme un chat de goutière! On plaint les personnes qui voudront le taquiner aujourd'hui! Bref, le jeune homme étais peu recommandé comme fréquentation aujourd'hui.

Il continuait à marcher, sans fin ni but viser, dans les rues... Il y avait vraiment trop de bruit et tout ça lui tombait sur les nerf! Tomas aurait aimé frapper la première personne qui oserait émettre un unique sons de plus... Le séduisant rebel déambulait à travers les ruelles, les prenants comme raccourci. À la troisième ruelle, il s'arrêta pour savourer le calme qui y régnait. Il passa sa main droite dans ses cheveux légèrement emmêlé, retenu avec une pince que le jeune homme avait emprunté à sa tante. Certaine mèche, non retenu par la pince, tombait sur ses épaules. Un vrai rebel avec ses cheveux en bataille! Certe... lorsque le rebel glissa sa main dans ses cheveux en bataille, une vive douleur se fit ressentir du bout de ses doigts jusqu'en bas de son poignet. L'idiot avait frappé dans un mur de brique, la veille. Il n'avait, bien sûr, pas prévue de frapper le mur, mais l'autre rebelle avec qui il se bagarrait, c'était baissé. C'est donc le mur qui a subi le choc, ou plutôt, la main du jeune Tomas! Avertissement, frapper dans un mur peut s'avérer très douloureux. Même si on ne se casse rien, n'essayer surtout pas cela à la maison. L'adolescent aux cheveux en bataille, fixa sa main bandé en fermant son poing à répétition. Même s'il bougeait sa main lentement, la douleure était toute aussi agressante. Bref! L'usage complet de sa main allait revenir d'ici une semaine ou deux, non? Ce n'étais qu'une foulure fatiguante de toute facon!

Tomas continua son chemin à travers les rues et ruelles, à sa grande surprise, ses pieds l'avaient mené à son lycée, ou plutôt, au terrain de sport qui y étais accroché. Pourquoi pas? Il ne semblait avoir personne sur le terrain, alors il y serait au calme! D'un bond, il attrapa le haut de la clôture et, avec ses pieds, se propulsa de l'autre côté du grillage avec un souplesse et une agilité qu'il avait acquise avec les années. Cependant, la main qui le faisait souffrir lâcha prise et le jeune homme faillit se casser la figure de l'autre côté de la clôture. Il avait, certes, retomber sur ses deux pieds, mais il avait balancé vers l'avant lorsque sa main blessée avait cédé sous son poids. Le rebel c'était retenu au grillage de cette charmante clôture, grâce à sa main gauche. Pitier! Faites que personne ne l'ais vu passer a deux doigts de se casse la gueule! Le jeune américain-brésilien s'assoiya dans un coin à l'ombre, à l'abri des regards indiscret. Enfin, c'est ce qu'il croyait.

Tomas s'enferma dans ses rêves éveillé. Il pensa à tout plein de bonne et belle chose, ce qui lui arracha un petit sourire charmant et discret. Lui, ses rêves et le chant des oiseaux qui passaient par là. Si ce n'étais pas un mélange parfait, alors, il n'en existait pas. Le rebel mi-brésilien, mi-américain rêvassait, son visage était paisible. On jurerait qu'il s'était assoupit ou qu'il avait perdu connaissance pour une raison quelconque. Tomas était tellement perdu dans ses pensées de toute sorte, qu'il n'avait même pas entendu les bruits de pas qui venaient vers lui...
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Un fou ? Non,
Invité !



MessageSujet: Re: La piste de relais et ses alentours   Mer 23 Mai - 0:58

Shane s'était réveillé avec un sourire au visage. Encore un matin doux se présentait devant lui et il n'avait rêvé ni à Anthony, ni à son père. Ça changeait du temps orageux dont il se souvenait dans les derniers jours de son habitation aux États-Unis ainsi que des cauchemars ayant suivit le décès de sa mère et sa récente " rupture " avec le capitaine de l'équipe de Soccer du Collège de Pheonix. Sans gène, il s'était précipité hors du lit et s'était empressé de sauter dans ses vêtements avant de jogger jusqu'à la cafétéria ou il s'était permis de manger un copieux déjeuner. Bah quoi? Aujourd'hui il n'avait pas cours car c'était l'anniversaire de l'empereur actuel, autant en profiter pour aller courir! Quand on court, on brûle des calories ! Et puis, déjà qu'il n'était pas du genre à amasser les livres très rapidement, il ne se limitait que très rarement au niveau bouffe. Il cala son verre de jus d'orange d'un coup et quitta le box étudiant en laissant aller un grand rot...oups? Son papa avait toujours été strict sur les manières...depuis qu'il était au Japon il devait bien s'admettre qu'il s'était un peu relâché.

D'une révérence timide, les joues rosées, il s'excusa aux jeunes filles qui venaient de passer à côté de lui et reprit son chemin vers sa chambre pour récupérer des vêtements plus légers pour l'entrainement. Une fois l'habit de sport en main, il jogga de nouveau , avec précaution, vers les vestiaires des terrains extérieurs. Il ne voulait pas que sa journée soit gâchée par des heures de colles qu'on lui aurait donné si il devait croiser un surveillant de mauvais poil. Non ! Cette belle journée il allait en profiter un MAX ! Il se doucha à l'eau froide pour s'assurer d'être bien éveillé, puis enfila ses jogging et son t-shirt d'exercice favori. Souriant comme si on venait lui annoncer la plus belle des nouvelles qu'il aurait pu recevoir, il sorti enfin.

Le blondinet se rendit sur le parcours et s'étira quelques minutes en regardant autour. C'était décevant de voir si peu de gens ici alors que c'était si ensoleillée. Tant pis pour eux. Ils ne savaient pas profiter des petits plaisir de la vie, ces japonais. Pfft. Allez ! Il avait terminé l'échauffement, maintenant c'était l'heure du vrai boulot. Il prit doucement son souffle et s'installa. Respirant lentement, il ferma ses paupières un instant pour savourer chaque inspiration et expiration, puis, pile au moment où ses yeux furent ouverts à nouveau, ses jambes prirent leur coup. Il traversa la piste de course à son rythme. Il fit plusieurs tours sans les compter avant d'aller s'écrouler dans l'herbe, essoufflé. L'idiot, il avait oublié sa bouteille d'eau. Allongé ainsi, il toussait donc tel un fumeur, alors que pourtant il en était loin. La sueur perlait sur son visage à un point où elle l'aveuglait presque. Ça l'amusait de se savoir si crevé...mais cela prouvait qu'il avait bien travaillé.

Faiblement, il se remit sur pied les jambes tremblotantes. Il retira son t-shirt en se dirigeant vers les vestiaires et s'épongea le visage avec ce dernier, pensant déjà à sa future douche avec impatience, jusqu'à l'instant où son regard croisa quelque chose...d’intrigant. D'une démarche lente, le blond s'approcha de ce qui avait attiré son attention. Un jeune homme était là, adossé à un arbre. Il était assoupi. Son visage était effémine et ses traits étaient doux. Ainsi endormi, il ressemblait presque à une jeune femme. L'herbe crépitait sous les baskets de l'américain alors qu'il s'approchait un peu plus et se pencha légèrement pour regarder l'étudiant. Malgré son désir de rester discret alors qu'il se faisait, il ne put retenir de nouvelles quintes de toux causés par l'oublie de sa fameuse bouteille d'H2o. Rosissant, il détourna aussitôt le regard et s'excusa en évitant celui de l'autre ado, même s'il était incertain de l'avoir éveillé. C'est sans complexe qu'il usa de l'anglais. À son teint, on devinait facilement que ce bel endormi n'était pas asiatique et parlait certainement mieux la langue de Shakespeare tout aussi bien que le fan de fast-food.

" D-désolé... "

Il s'arrêta un instant, hésitant à ajouter autre chose. Après tout, si le lycéen devinait qu'il s'était approché pour l'observer ça risquait de devenir embarrassant. Toujours maladroitement, le sportif se racla la gorge pour couper le silence avant de reprendre.

" Hum...tu n'as pas peur de prendre froid à dormir là comme ça? "

Disait-il alors qu'il se baladait torse-nu...bravo mon champion ! Tu fais très crédible là...enfin, on ne peut changer en si peu de temps même si on le désire. Bien honteux de sa " diversion ", il attendait impatiemment une réponse en guettant le bel inconnu du coin de l’œil.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre du forum

Un fou ? Non,
Tomas E. Fever !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 24
■ Age : 24
■ Orientation sexuelle : Homosexuel
■ Popularité : 30

Feuille de personnage
■ Année d'étude :

MessageSujet: Re: La piste de relais et ses alentours   Mer 23 Mai - 20:39

Ah! Les fameux rêve éveiller! Comme c'étais apaisant! N'importe qui aurait apprécier un moment comme celui-ci. Il repensait au mésaventure ''étrange'' qui c'étais passez dernièrement avec sa tante Iva. Lorsque la belle Samara accoucha du jeune Tomas à l'âge de 17 ans, sa soeur Iva n'étais agée que de 7 ans. Elle avait une grande différence d'âge, 26 ans, énergique, ravissante et tante d'un délinquant de 19 ans! Ouh lala! Bref, le rebel adorait sa tante, même si elle se montrait un peu mère poule à l'occasion! Dernièrement, Iva avait mis le feu au frigo... Va savoir comment elle avait réussi à faire cela... Elle avait rie au éclats pendant que le jeune Tomas c'étais démener a éteindre l'incendi qu'elle avait déclencher!

" D-désolé... "

Qui ses sa? Qui parle? Tomas n'en avait aucune idée, la voix ne lui était pas famillière. Bref, le beau rebel allait faire comme s'il n'avait pas entendu et retourner a ses penser qu'il avait laisser en suspend à l'approche de l'inconnu.

" Hum...tu n'as pas peur de prendre froid à dormir là comme ça? "

Non mais!? Il est tenace se petit. S'il ne dégage pas bientôt, le rebel allait lui refaire le portrait. Et..... En fait, l'inconnu marquait un point... Il pourrait prendre froid à rester là, sans rien faire. Tante Iva se ferait une joie folle de prendre soin et de chouchouter le jeune Tomas une fois encore! Le bagarreur de ruelle pouvait passer des jours sans manger et dormir donc au final son corps s'affaiblissait et il tombait malade assez souvent... Bah! ses pas cela qui allait le tuer!

Bref... L'inconnue étais toujours la! Il le sentais près de lui, le jeune n'avait pas l'air d'avoir l'intention de bouger de là. Et bien, tant pis. Si c'est cela qu'il attendait, le rebel allait lui en coller une belle et en plus il étais de mauvaise humeur! Il ouvrit lentement ses magnifique yeux noir pour ne pas être trop aveugler par la lumière du soleil. Ses yeux brillait et laissait parraitre un bleu -plutot violet- profond lorsque la lumière si refletait. Le jeune Fever regardait droit devant lui sans se retourner vers le jeune homme qui se tenait toujours debout à côté de lui.

''Tu me tombe sur les nerfs... Si tu tient à ta gueule tu feras mieux de te barrer, et en vitesse.''

Le fond de sa penser était dite. Il déteste se faire déranger lorsqu'il essaie de se détendre ou de prendre un peu de repos. Peu importe la personne qui le dérange, cela lui tape sur le système. Il se retourna vers le jeune homme, qui visiblement, n'étais pas encore parti. Son regard étais froid, agressif. Un regard de bagarreur en colère.

MAIS!? Qu'est-ce que!? Impossible, ce garçon ne pouvait pas être Simon!? Il lui ressemble comme deux goute d'eau... Le beau rebel étais visiblement surpris. Il aurait aimé dire quelque chose, là, maintenant. Rien ne voulait sortir de sa bouche, absolument rien. Il lui falu quelque seconde pour controler la surprise qu'il éprouvait.

'' Simon!? Tu-c'est bien toi!?''

Tomas se remit sur pied en un éclair. Qu'est-ce que son ami d'enfance pouvait bien faire ici? Il n'y comprenait plus rien! Le jeune bagarreur ne savait pas s'il devait être heureux ou en colère, tout se mélangait en lui. Il essayais de ne pas laisser parraitre sa confusion mais pour cacher le fait qu'il étais surpris, sa c'étais peine perdu. Tomas s'approcha vigoureusement de l'autre jeune homme et l'enlaca. Peu après, le rebel empoigna les épaules du blondinet et le fixa longuement de son regard froid et séduisant.


Dernière édition par Tomas E. Fever le Mer 30 Mai - 17:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Un fou ? Non,
Invité !



MessageSujet: Re: La piste de relais et ses alentours   Sam 26 Mai - 21:48

À présent silencieux, le jeune Turner fixait encore l'endroit où était assoupi son interlocuteur. Il y eut un certain délai avant que ce dernier ne fasse un premier mouvement, mais il fini bel et bien par bouger. Ses paupières fines s'ouvraient délicatement alors que ses sourcils se fronçaient pour témoigner de son mécontentement. Juste à l'expression qu'il avait, le blondinet eut un frisson dans le dos. Les paroles qui l'accompagnèrent ne l’aidaient guère à se faire une autre impression. Le bel endormi n'était pas une princesse qui patientait, attendant avec espoir que son Prince charmant ne vienne le réveiller d'un baiser, mais plutôt un mec complètement irrationnel qui s'était par sa faute levé du mauvais pied. Serrant les dents, l'adolescent recula d'un pas, mais ne fit rien de plus. Pour qui il se prenait à lui donner des ordres comme ça? Ce n'était pas son coach ! Ni son capitaine ! Il n'avait aucune raison de lui faire une tête pareille ! Après tout, il était venu le réveiller avec de bonnes intentions ! Pff...et dire qu'il l'avait trouvé beau pendant un moment. Cette attitude venait de le faire descendre largement dans son estime.

Perdu dans ses songes, l'américain n'avait pas tout de suis remarqué la surprise nouvellement installée sur le visage du brun. Il ne l'aperçu qu'au moment où ce dernier reprit la parole pour le questionner en l’appelant " Simon ". Simon? Shane n'était pas Simon ! C'était Shane ! ( Oui, je suis perspicace, je sais >_> ) Il eut à peine le temps de réaliser que l'autre s'était levé qu'il se retrouvait entre ses bras. Ses yeux s’écarquillèrent et il tenta de lui dire qu'il se trompait de personne, mais il était trop surpris et ne faisait que balbutier. Ses joues prirent une teinte rosée alors que l'odeur des cheveux du brésilien vint s'installer dans ses narines. Malgré sa propre colère et sa surprise, l'homosexuel du se retenir de répondre à cette étreinte soudaine qui, de base , ne lui était même pas destinée. Ce fut quand le délinquant le saisit par les épaules que le joueur de soccer reprit ses esprits, bien que ses yeux se soit perdus dans les glaçons qui se trouvaient face à lui. Rougissant de plus belle, d'un mélange de gêne et colère, il remonta brusquement ses mains pour saisir celles de l'homme lui faisant face et les retirer violemment de sur lui.

" Mais tu te décides à la fin? Tu voulais pas me péter la gueule y'a une minute? J-je suis pas celui que tu crois...! "

Reculant à nouveau, il détourna le regard pour tenter de reprendre ses couleurs...mais il ne pouvait s'empêcher de repenser à la chaleur des bras de l'autre étranger autour de lui et au parfum de ce dernier. Toussotant, il lui tourna le dos, faisant mine que rien de cela n'était arrivé. Il regrettait sa curiosité. Pourquoi n'était-il pas directement allé vers les vestiaires? Son coeur s'emballait étrangement malgré sa rage et ses joues n'arrivaient pas à reprendre leur teinte habituelle. Il serra les points et marmonna quelques paroles, se convainquant enfin de partir.

" J-je...désolé de t'avoir réveillé. Je me mettrais plus dans tes pattes. "

Sans rien ajouter, sans même se présenter, il commença tranquillement à se diriger vers sa destination d'origine, le rouge aux joues. Soudainement pudique, il enfila son t-shirt à nouveau malgré le fait qu'il aurait à l'enlever bientôt et qu'il soit trempé de sueur. Ça l’écœurait, mais le rassurait un peu en même temps. Il y avait vraiment des gens étranges ici...n'est-ce-pas?
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre du forum

Un fou ? Non,
Tomas E. Fever !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 24
■ Age : 24
■ Orientation sexuelle : Homosexuel
■ Popularité : 30

Feuille de personnage
■ Année d'étude :

MessageSujet: Re: La piste de relais et ses alentours   Dim 27 Mai - 4:39

Tomas se laissa l'autre adolescent se defaire de sa poigne sans même résister. S'il l'avait repousser ces que cet homme n'étais pas LE Simon qu'il cherchait. Mais il ne pouvait s'empêcher de penser qu'il se ressemblait énormément. Habituellement, se faire repousser ainsi aurais soulever bien des coup! Mais, à son grand étonnement, il resta ''calme''. Sans doute ne voulait -il pas le toucher vu la ressemblance que ce jeune homme avait avec ce cher Simon et les sentiments que cet ressemblance déclenchais dans le coeur du rebel.

" Mais tu te décides à la fin? Tu voulais pas me péter la gueule y'a une minute? J-je suis pas celui que tu crois...! "

Effectivement... Ce n'étais pas celui qu'il croyait. Le jeune Fever effaca toute émotion de son visage. Il fixa le blondinet avec des yeux qui étais de glace. Non, pas qu'il étais en colère ou autre chose du genre, ce n'étais que son regard habituelle.

'' Ouais... J'avais compris. Je t'ai pris pour quelqu'un d'autre. ''

Le bagarreur de ruelle avait dit ses mots sans aucune retenu et aucune émotin quelconque. Le ton que quelqu'un utilise et qu'en l'entendant, on a juste envie de lui sauter dessus et de lui defaire le portrait? Éh bien, c'est en plein ce ton de voix que le jeune rebel venait d'utiliser. Bref, Il regardait l'autre homme jusqu'a ce que ce dernier ce retourne, faisant mine de partir. Dommage, son visage rougit étais assez amusant à regarder, mignon aussi. Le jeune effiminer au long cheveux noir fit quelque pas vers l'arrière. Il allait partir lui aussi.

" J-je...désolé de t'avoir réveillé. Je me mettrais plus dans tes pattes. "

Tomas comtempla l'autre adolescent, qui étais de dos, avec un regard intérrogateur. Pourquoi s'excusait-il! Il détestait que l'on s'excuse ainsi! Cela lui donnait l'impression que l'on attendait quelque chose de lui. Ses paroles l'irritait profondémment. S'il n'aurais pas tant ressembler a Simon, Tomas l'aurais plaquer au sol en lui expliquant sa vision du mots ''désoler''. Tomas lui fit dos à son tours, à chaque pas, l'herbe craquait sus ses pieds. Un bruit très agacant. Il s'arrêta au bout de quatre ou cinq pas.

''Ne t'excuse pas comme ça! Ça me donne un drôle d'impression! '', il fit une pause en mettant sa voix froide de côté pour prendre un ton plus... agaçant. '' Je suis déconseiller comme fréquentation. C'est bien que tu les écoute comme un vulgaire petit chien. ''

Décidémment, Tomas savait comment se faire détester. Il se rendit à la cloture et aggripa le grillage comme s'il cherchait le meilleur endroit ou il serait favorable pour l'escalader. Le rebel au yeux de glace appuya son front contre la cloture. Il étais fatigué et pas d'une suer humeur. Le fait de revoir Simon ou plutôt son sosie, l'avait attristé. Il repensais à la tristesse qu'il lui avait sans doute causer en se faisant emprisonner. Il faut avouer que, malgré les airs qu'il se donne, avoir un ami, quelqu'un sur qui on peut compter, c'est quand même assez agréable. Mais pour le bien des autres, vaut mieux l'éviter et le laisser seul. Il soupira et regarda le haut de la cloture, prêt à bondir comme un chat pour la traverser de nouveaux.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Un fou ? Non,
Invité !



MessageSujet: Re: La piste de relais et ses alentours   Lun 28 Mai - 23:07

Maintenant que l'évidence du fait que le violet l'avait confondu pour un autre avait été mise en évidence, la situation se faisait très tendue. C'est d'ailleurs pourquoi Shane allait à l'origine partir sans rien ajouter. Il n'avait jamais vraiment été du genre à chercher les embrouilles de toute façon. C'est avec enthousiasme qu'il s'apprêtait donc à rejoindre les vestiaires après ses vagues excuses...mais ce sentiment d'impatience agréable devint rapidement plus exécrable alors que son interlocuteur reprenait la parole spécialement pour lui lancer des piques.

Non mais merde ! Tu vois pas que je m'en vais? J'ai finis de te faire chier, en rajoute pas et tout le monde sera heureux ! Mais visiblement ça ne fait pas parti ton langage...Le blond soupira d'exaspération tout en se retournant vers Tomas. Ses joues avaient reprit leurs couleurs et son visage semblait bien plus posé qu'il ne l'était vraiment à l'intérieur. L'envie de frapper l'autre lycéen était très présente, mais bien qu'il soit américain le blondinet n'avait pas le caractère houleux que la plupart des gens croyaient qu'ils avaient. Et d'ailleurs, les préjugés aussi c'était quelque chose qui le mettait sur les nerfs.

" Si je suis un petit chien docile comme tu le dis, alors il n'est pas difficile de deviner que tu n'es qu'un vulgaire chien de ruelle. Pas difficile de comprendre pourquoi ta fréquentation n'est pas recommencée. Pas que ça m’intéresse plus que cela. N'empêche, si t'as si mauvaise langue avec tout ton entourage, je ne me demande même pas pourquoi tu n'as plus vu ce " Simon " depuis si longtemps... "

Oui, il frappait fort. En même temps, aussi obéissant soit-il il n'aimait pas qu'on le traite de toutou bien élevé. Qui aurait aimé ce genre de remarque de toute façon? Croisant les bras pour appuyer ses dires, il prit un certain temps avant d'ajouter quoi que ce soit d'autre. Il passait les secondes en regardant le brésilien tenter de s'aggriper aux grilles pour les grimper. Soudain, ça lui revint. Aussi mal puisse aller cette conversation, il songea soudainement au fait qu'il avait rejoint quelques jours plus tôt le comité de discipline ( qui à Tsubasa ne comptait pas beaucoup de membres étant donné qu'il y avait déjà des surveillants pour faire appliquer le règlement ). Qu'il n'ait l'intention de poursuivre son discours ou pas, c'était dans ses tâches, et donc tout à fait naturel, de faire respecter les règles de l'établissement.

" En passant, sauter les clôtures est prohibé par le règlement. Les enseignants savent surement déjà ton nom, ce qui n'est pas mon cas...et je ne me gênerait pas pour faire rapport de cette activité louche en leur faisant part d'une description précise de ta personne. Des mecs avec les cheveux violets et une attitude si hautaine, on en voit pas des tonnes. Les terrains on des sentiers qui sont fait pour être parcourus, alors je te conseille fortement de les emprunter si tu ne veux pas te prendre une bonne heure de colle où de tâche d’entretien en excuse d'infractions. "

Le jeune Turner en avait fait un cas personnel. Il se croyait quand même moins facile à mettre en colère, mais la fatigue du au déménagement et autres évènements récents ne l'aidait surement pas sur ce point. Tout le monde est plus susceptible lorsque épuisé. Une partie du membre du comité disciplinaire espérait que son " camarade " ici présent espérait qu'il n'était pas d'aussi mauvais poil que lui... mais une autre attendait ses réactions avec un sourire moqueur. Voir les gens se mettre en colère, c'est amusant. Pas très gentil de sa part, mais tout de même très distrayait ! Lui qui croyait passer sa jolie journée ensoleillée de façon paisible la voyait prendre une tournure plus..agitée. C'était intriguant.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre du forum

Un fou ? Non,
Tomas E. Fever !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 24
■ Age : 24
■ Orientation sexuelle : Homosexuel
■ Popularité : 30

Feuille de personnage
■ Année d'étude :

MessageSujet: Re: La piste de relais et ses alentours   Jeu 31 Mai - 1:56

L'ex prisonnier ne c'était pas entendu à une réponse de la part du blondinet. En fait, n'importe qui aurait répliquer après s'être fait traiter de petit chien obéissant. Sur le coup, il avait trouver la répliquer amusant même s'il n'y avait absolument rien de drôle. Un chien de ruelle, c'était bien dit! La réplique n'avait pas été amusante bien longtemps, selon Tomas. Lorsqu'il entendu le nom de ''Simon'' sortir de la bouche du beau au yeux bleu, il sentit ses cheveux teinté violet se dresser sur sa nuque. Ses yeux ne laissait paraitre qu'une colère grandissante.Pour qui se prenait-il pour parler ainsi de Simon!? Si le but de ce garçon était de mettre le jeune rebel en colère, et bien, il avait totalement réussi son coup. Simon étais un sujet bien sensible depuis l'année dernière... Le simple mots ''colère'' n'etais pas assez grand pour décrire ce que le bagarreur de ruelle pouvait ressentir en ce moment. Il trouvait cela lâche de s'attaquer à lui en utilisant Simon. Peut-être que ce n'étais pas ce que l'autre jeune cherchait à provoquer mais si ça l'était, je me répete mais, il avait réussi.

Tomas avait cesser de s'agripper au grillage quelque seconde après avoir entendu l'autre étudiant le sermoner. Il n'y avait guère porter attention. La colère le submergeait rapidement, plus rapidement qu'il ne l'aurait cru. En quelque seconde, il c'était propulsé vers son interlocuteur et l'avait jeter au sol. Le bagarreur lui saisit les poignets pour éviter qu'il ne se débattre. Il serait tellement les poignets du jeune blondinet que ses propre jointure en devinrent blanche. Certaine mèche de cheveux que la pince ne retenais plus pendouillait au visage du lycéen qu'il venait de plaquer au sol. Le jeune Tomas le regardait de ses yeux noir charbon au reflet d'un bleu étrange qui semblait être violet dans l'ombre de ses cheveux.

'' Tu ne sais pas... Tu ne sais rien de Simon! Tu ne sais pas ce qu'il ressentait et ce qu'il a du ressentir quand je me suis fait arrêter! Ne parle pas de lui comme ça... Tu ne le connais pas!! ''

Il resserait sa poigne de plus en plus sans vraiment s'en rendre compte. Ses main tremblait tellement il serrait fort, ou alors c'était l'émotion? Il n'en savait rien. Il resta là, à imobiliser l'adolescent, pendant quelque minute. L'ex prisonnier tentait de se calmer petit à petit. Il désserra son emprise petit à petit pour libérer le lycéen. Son poignet blesser lui faisait un mal de chien. Le jeune bagarreur se releva en massant son poignet bander. Tomas se sentait bête d'avoir réagit ainsi, mais c'étais un sujet assez douloureux pour lui. Il n'aivait pas réussi à se contenir. Le jeune homme au cheveux noir-violet regardait tristement le blondinet qui étais au sol.

'' Je.... désolé... La colère ma aveuglé. ''

Le délinquant n'étais décidemment pas doué pur les excuses! Il détacha ses cheveux qui tombèrent de tout leur long, la pince qui les retenaient commencait à l'agacer. Décidémment, la teinture que sa tante mettais, à son insu, dans son shampoing était plus voyante qu'il ne le croyais. S'il avait écouter sa tête, Tomas aurait tourner les talons, sauter la cloture et aurait disparu dans les ruelle de la ville. Mais quelque chose le poussait à tendre une main au blondinet. Ce qu'il fit. Bien sur, l'homme éffiminer ne s'attendait pas à ce que l'autre lycéen l'accepte après ce qu'il venait de se passer. Il l'avait sans doute éffrayer et pour cela, le jeune Tomas essayais de lui montrer un regard doux. Là, c'étais lui même qu'il trouvais lâche... Tomas avait l'habitude de dire '' Frappe le premier, t'es un faible. Frappe le deuxième, t'es un fort. ''. Il ne l'avait pas frapper, certe, mais il l'avait quand même attaquer. Il ne cherchait pas à se faire pardonner, il... n'avait aucune idée de ce qu'il essayais de faire. Il restait là, à attendre sa réaction et à le regarder de ses yeux couleur charbon.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Un fou ? Non,
Invité !



MessageSujet: Re: La piste de relais et ses alentours   Ven 1 Juin - 22:39

Visiblement, Tomas était aussi rapide que la lumière ! Shane n'eut même pas eu le temps de cligner des yeux qu'ils se retrouva allongé sur le sol sous son interlocuteur après avoir trébuché sous la force de l'impacte, les mains bloquées par la forte poigne du brésilien et le souffle coupé par sa surprise. Il en oublia presque de respirer sur le coup. Ses prunelles bleus se posèrent sur le visage aux traits droits de l'autre adolescent qui témoignaient de sa grande rage. Sa propre joue était légèrement chatouillée par les cheveux qui tombaient de la tête du violet. Le blond serra les dents pour ne pas crier de douleur alors que son camarade le sermonnait et resserrait sa poigne déjà ferme sur ses poignets. Il avait les larmes aux yeux, mais ne pleurait pas pour autant. Il n'avait pas vraiment peur, mais le fait de se faire crier directement au visage ne lui avait jamais vraiment plu, vu la rigueur des règlements et la façon dont il avait de les faire respecter que son père lui avait imposé. Des cris, il n'en avait pas entendu qu'une fois...plus particulièrement depuis le décès de sa mère. Malgré la déconcentration que la douleur et ses autres pensées engendraient, l'américain se concentra pour bien écouter ce que le délinquant lui disait. Lui? Ne pas comprendre l'impression d'abandon que Simon avait du vivre? Non, mais qui se croyait-il pour oser affirmer ça ! Il aurait voulu répliquer tout de suite en se crachant les poumons à son tour, mais la douleur était trop intense pour lui permettre de parler.

La respiration du premier de classe était presque aussi saccadée que lorsqu'il avait terminé de courser plus tôt, mais pour des raisons bien différentes. Oui, il regrettait avoir poussé ses paroles si loin. Il était près à se faire frapper si ça pouvait " rembourser " pour le mal causé. Ses paupières se serraient fortement l'une contre l'autre alors que tout ce que l'on entendait c'était les deux jeunes hommes reprenant bruyamment leur souffle. Enfin, les mains de Fever se retirèrent de sur les poignets du jeune joueur de soccer qui ouvrit les yeux avec un air encore un peu surpris. Apparemment, le ' vulgaire chien de ruelle ' n'était pas une brute contrairement à ce que l'on aurait pu penser. La douleur était encore présente, mais le blond parvint à se remettre en position assise pour caresser l'un après l'autre ses poignets qui criaient combien ils avaient mal. Du coin de l'oeil il observait l'étudiant déjà debout qui s'excusait en lui tendant une main plus chaleureuse qu'il n'aurait pu l'en imaginer possible après avoir dénoué sa tignasse. Il n'était vraiment pas aussi racaille qu'il en donnait l'air. Et en fait, quand ses cheveux tombaient ainsi il en avait encore moins l'air. Il portait bien sa longue chevelure à la couleur si voyante. Les avait-il teint de son plein gré? Qui sait...enfin, ce n'était pas très important en ce moment. À quoi Shane pensait-il donc !? Ressaisi-toi, fillette manquée !

" Ça va, tu n'as pas à t'excuser. C'est moi qui en a trop dit. "

Lâchant enfin les articulation de ses bras, le timide joueur de soccer prit délicatement la main tendue du voyou en rosissant à peine, se présentant par la même occasion.

" Shane Turner. Américain, président du club de soccer et membre du comité de discipline. Encore désolé pour mes paroles déplacés. "

Quand il fut debout, il regarda l'autre droit dans les yeux d'un regard sincère. Il avait envie de lui en dire un peu plus pour expliquer pourquoi il le pardonnait et pourquoi il s'excusait autant. Il décida de le faire, sans pour autant entrer dans les détails.

" Je comprend Simon...un ami très proche à moi m'a abandonné après être entré à l'Université. Il était quasi tout pour moi. C'est plus ou moins pour cela que je suis ici. Je prend un nouveau départ si on veut. "

Il retint un énième " Désolé ". Il lui offrit ensuite un petit sourire forcé et lâcha sa main.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre du forum

Un fou ? Non,
Tomas E. Fever !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 24
■ Age : 24
■ Orientation sexuelle : Homosexuel
■ Popularité : 30

Feuille de personnage
■ Année d'étude :

MessageSujet: Re: La piste de relais et ses alentours   Dim 3 Juin - 1:10

Tomas avait écouté le sportif s'excuser, étrangement, c'est excuse là n'avait pas créer de sentiments redevable qu'il avait à l'habitude. Les excuses du blondinet l'avait quand même un peu surpris, faut l'avouer. Lorsque que le jeune coucher par terre accepta la main que le jeune Fever lui tendait, cela le surpris encore plus. Il écouta l'autre lycéen attentivement lorsqu'il se présenta et qu'il expliqua la raison du "pourquoi" il pardonnait à Tomas.

Tomas avait été un peu surpris d'entendre l'autre dire qu'il était américain... Finalement, il n'avait pas l'air japonais ou n'importe quel autre race. Pas très observateur le jeune Tomas! Sauf pour ce qui concerne Simon... Il passa sa main blessé dans ses longs cheveux violets pour faire comme si il n'avait pas mal ou encore que sa blessure ne lui faisait pas bien mal. Mauvaise idée... Ca fait un mal de chien! Bref... Revenons à nos moutons. Se qui avait surpris le beaux bagarreur de ruelle, était que le jeune joueur de soccer était américain. Le violet se demanda s'il avait entendu son nom et vu sa photo à la télé. Lui aussi était ici pour recommencer a zéro, dans l'espoir que personne ne connaisse son passer par très honorable... Déplorable mème.

"Moi aussi je suis ici pour prendre un nouveau départ et si tu le veut bien, on oublie se qui vient de se passer... Je sais que c'est un peu égoiste de dire cela... Je me sens un peu mal à l'aise d'avoir péter les plombs et de t'avoir fait peur"

Tomas n'avait jamais été aussi sincèrement désoler. Pour être mal à l'aise, ca il l'était! Le jeune homme au long cheveux féminin toussa au creux de son coude en éttoufant le plus possible le bruit. Merde... Il devait couver quelque chose, ce ne serait pas nouveaux, Tomas avait passé la nuit passer a érrer sous le ciel pluvieux et frisquet! Comme il en n'avait l'habitude, le jeune homme allait sans doute rester cloué au lit pour quelque jours. Les virus qu'il attrape dégénère toujours chez lui. Bref, ca suffit les égarement de sujet!

Tomas hésitait à se présenter. Il avait peur que le jeune homme blond le reconnaisse et qu'il ait encore plus peur du délinquant. Finalement cela ne serait pas si mal. Le sportif laisserait le jeune homme au long cheveux violet, seul et de ce fait, Tomas ne causerait plus de tord à personne. L'ex prisonnier se frotta délicatement la tête tout en réfléchissant. Devait-il ou non se présenter? Devait-il juste lui tourner le dos et partir? Le lycéen était assez confus...

"Puisque tu es américain, aurais tu entendu parler d'un certain Tomas Efraim-Laerte Fever?", sont mal l'aise était visiblement évident. Il reprit, "Il a fait un carnage dans une ruelle de Phoenix..."

Le jeune Fever était conscient que si l'autre adolescent le reconnaissait, il allait être craint de tout le monde ici aussi. Le jeune homme était nerveux à l'attente de la réponse du blond. Même que la pression était trop grande pour lui. Il bougeait de tout les côter et ouvrait et fermait les points comme s'il voulait frapper quelque chose, là, maintenant. Il aurait bien aimer frapper quelque chose pour évacuer le stress qu'il c'étais créer lui même. Ah! Quel con! Il arrivait même à oublier la souffrance que son poignet enflé lui causait.

"É-écoute, oublie ce que je vient de te dire! On ne devrait juste se séparer sinon, dieux seul sait quel problème je pourrais te causer à toi aussi, Simon!"

Le jeune rebel essayait de garder son calme... C'était peine perdu puisqu'il gigotait partout! On aurait jurer un poisson hors de l'eau! Tomas aurait aimé déguerpir le plus vite possible. Valait mieux rester seul pour ne plus causer de problème comme ce qu'il avait fait à Simon. Mais quelque chose, à l'intérieur de lui, criait pour ne plus jamais être seul. Pour ne plus jamais être laisser a lui même, sans aide ni soutient alors qu'il se débattait pour survivre. Cette chose qui hurlait lui fesait mal au point de lui en couper le souffle lorsqu'elle surgit au grand jours. Cela parraissait au fond de ses pupille noir comme ceux des grands requins.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Un fou ? Non,
Invité !



MessageSujet: Re: La piste de relais et ses alentours   Mer 6 Juin - 16:05

Oublier ? Shane se retint de rire à la requête du jeune brésilien. Il n'avait pas envie d'oublier les évènements, même si, il fallait le dire, il n'étaient aucunement glorieux pour chacun d'eux. À quoi bon effacer tout cela de leur mémoire ? Ils s'étaient déjà excusé et pardonné tout les deux, pas besoin d'un lavage de cerveau pour en être certain ! Le violet avait tout à fait raison de dire que cette idée était égoïste, mais le blondinet comprenait tout de même lui aussi son point de vue. Le voyou avait honte de ses gestes alors il préférait ne pas y repenser. C'était tout à fait normal pour n'importe quel être humain de désirer cela. De ce fait, il ne fit qu'esquisser un sourire sans rien ajouter, trouvant l’égoïsme un peu enfantin de son interlocuteur ainsi que l'expression étrangement douce qu'il affichait depuis un moment bien mignonnes. Oh, mais ça, il ne l'admettra pas.

Turner haussa un sourcil en entendant son camarade de classe tousser dans le creu de son coude. Tiens? Était-il malade? Peut-être était-ce tout simplement les séquelles d'une activité louche qu'il pratiquait. Oh, Shanou n'est pas du genre à juger sur les apparences ou la première impression, mais il faut dire que vu ses antécédents - dont le blond n'était pas au courant, mais qu'il osait imaginer - il ne serait pas étonnant que le jeune homme devant lui fume la cigarette. Peut-être pas un total adepte de la clope, mais un fumeur quoi. Les racailles fument, ce n'est pas nouveau. Après, le membre du comité ne s'aventura pas plus longtemps sur la théorie; de un, ça ne le concernait pas et, de deux, il ne couvrait peut-être tout simplement qu'un rhume après avoir siesté à l'extérieur sans se couvrir. C'était bien pour éviter cela que le joueur de soccer l'avait éveillé après tout.

L'expression de l'étudiant devint encore plus perplexe quand l'autre lycéen le questionna. Tomas Efreim-Laerte Fever? Jamais entendu parler. Mais bon...là le ténébreux ex-bel endormi venait carrément de se foutre les pieds dans le ciment. Avec la façon dont il emmenait le sujet, il était évident que ce Tomas...


" C'est toi? Tomas machin truc Fever ? Désolé, j'ai pas très bonne mémoire sur le coup...eum... "

Bien sur, il prenait en considération ce que le sombre garçon avait ajouté. Un carnage? Dans une ruelle de Pheonix? Le monde est petit. Probablement était-ce arrivé alors qu'il avait des soucis trop importants pour suivre ce genre de nouvelle ( a.k.a -> La maladie de sa mère ) ou encore juste après qu'il ait été forcé de quitter l'état avec son père incapable de faire correctement son deuil. Dans tout les cas, une chose était certaine. Croisant de nouveau les bras et se frottant entre les yeux, comme pour replacer ses lunettes qu'il ne portait pas actuellement. Il le laissa terminer son mini monologue, puis reprit.

" Regarde. Tu as bien dit que toi aussi tu recommençais à zéro? Ton passé ne me concerne pas. Si tu es ici c'est que tu as " purgé " ta peine n'est ce pas? Enfin, qui suis-je pour deviner? Peut-être es-tu en fugue? Je m'en fiche. " Il ricana chaleureusement, " De toute façon si c'était ça tu ne serais pas au Japon. C'est bien le pire pays à choisir pour ne pas se faire prendre, vu toute la sécurité partout. "

Toussotant subtilement vers son poing fermé qu'il avait placé devant sa bouche pour se clarifier la voix, le sportif conservait son sourire. Il avait bien remarqué que le délinquant semblait légèrement paniqué. Probablement était-ce en lien avec cette histoire et ce " Simon ". D'ailleurs...


" Oh et...moi c'est Shane, hein? SHA-NE. Pas Simon. Merci de bien te le rentrer dans la tête ! Sinon je vais t'appeler Antho-... "

Figeant sur place et rosissant, l'américain détournant soudainement le regard et se gifla mentalement pour presque avoir dit ça. Pourquoi il pensait à Anthony dans un moment pareil? Il croyait bien s'en être remit depuis longtemps, mais apparemment cette histoire de " Simon " dont le jeune Fever lui avait fait part avait fait remonter quelques souvenirs et il n'avait pu s'empêcher de jeter cela comme si c'était naturel. Anthony l'avait jeté, abandonné. Alors pourquoi souriait-il quelques instants plutôt alors qu'il s'en allait blaguer sur le fait de surnommer une nouvelle connaissance par son nom? C'était TOUT sauf amusant. Il s'en voulait d'être si idiot et espérait que Tom ne le questionne pas sur le sujet. Il était bien amical, mais il en avait déjà bien trop dit sur la chose à cet inconnu qu'il ne connaissait qu'à peine. Après un long silence, il tenta de reprendre sa 'vanne'...mais ce qui en sorti ne faisait pas très crédible.


"Antilope ! "

Bah voilà ! Maintenant il avait l'air con. BRAVO ! * applaudissements sarcastiques *
Une médaille d'or de l'imbélicité est décernée à Shane Turner ~
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre du forum

Un fou ? Non,
Tomas E. Fever !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 24
■ Age : 24
■ Orientation sexuelle : Homosexuel
■ Popularité : 30

Feuille de personnage
■ Année d'étude :

MessageSujet: Re: La piste de relais et ses alentours   Ven 8 Juin - 1:16

Oui, bon, c'est vraie que le jeune Fever venait de se gifler en plein visage en parlant de ce que le blondinet aurait pus entendre sur les chaines américaine. Tous ce qui c'étais dit sur les chaines de télé américaine était totalement vraie. Il y avait aussi ce qui avait été rendu publique sur le web. En fouillant bien, son arrestation avec été filmer par un passant et ce dernier avait mis cela sur le web.... Ce n'était pas quelque chose de spectaculaire à regarder, un simple menottement et embarquation dans une auto patrouille. N'empêche que ses une vidéo qui, si elle venait à être vue ici et qu'il soit identifier, pourrait lui causer quelques ennuis. Associer à cette vidéo, il y avait aussi le reportage de son passage devant le juge. On pouvait très bien distinguer la tignasse mauve de Tomas assis à côté d'un homme à cravate. On devinait facilement que le jeune Fever avait déposé sa tête sur la table et ses bras qui reposait tout autours. Il se fesait tout petit pendant que les autres autours de lui l'accusait du regards. Seul le mouvement de ses doigt qui tappait sur la table prouvait qu'il ne dormait pas, mais plutôt qu'il subissait un stress énorme. À la grande surprise de tout le monde, la tante du rebel avait eu l'accord de s'asseoir entre le violet et l'avocat. La belle brésillienne semblait avoir que 19 ans tout au plus -elle est plus agée, quand même-. Elle lui massait le dos d'une main et de l'autre, elle l'entourais pour le réconforter. Sa tignasse noir légèrement vagué se mêlait à celle de son neveu, la jeune tante essayais de le réconforter en lui chuchotant des mots, malgré ses propre larme à elle. La vidéo prenait fin quelque seconde plus tard, Tomas et son escorte furent les derniers à sortir du palais. On ne pouvait distinguer les yeux du garçon, il avait la tête baisser pour garder volontairement ses cheveux devant son visage. Il dissimulait quelque chose. Bref, revenons au moment présent.

La subtillité n'était décidémment pas son fort. Shane avait vus juste à propos du rebel américain, le violet était bel et bien celui qui avait fait un carnage dans une ruelle de Phoenix et son nom complet était Tomas Efraim-Laerte Fever. Ce n'était pas très dur à deviner. Tomas avait approuvé de la tête pour faire comprendre à son interlocuteur qu'il était bien le ''Tomas'' qu'il avait mentionner plus tôt, celui qui a un carnage inscrit à son dossier. Aussi, le fait que l'autre américain est ''sacager'' son nom ne le dérangea point. En fait, cela l'avait fait sourire légèrement. L'ex prisonnier avait regarder l'adolescent qui repoussait les lunettes qu'il n'avait pas. Pas en ce moment. Il avait observer ses mouvements en détails, même s'il n'y avait rien de vraiment interressent à y regarder. Bref, Tomas avait écouter ce que le sportif avait à dire. Le fait que l'autre adolescent ait utiliser le terme '' purger ta peine '' avait donner des frissons au rebel. Oui, le terme était exacte, mais il préfèrait ne pas y penser. Par contre, le rire chaleureux de se dernier avait fait persister le sourire que le jeune Fever affichait.

S'il étais allez vivre avec sa tante au Japon, c'étais pour recommencer à zéro ou plutôt, pour fuir la réputation qu'il avait à Pheonix. Avoir fait de la prison est loin d'être une fierté, et le mots ''purgé'' lui avait fait penser à cela. Le jeune Tomas ne savait pas si le blondinet se doutait qu'il avait fait de la prison ou s'il disait cela juste comme ça? Par contre, lorsqu'il entendit le jeune homme parler de fugue, le rebel sentit un poids quitter ses épaule. L'autre lycéen n'avait sans doute jamais entendu parler de lui. OUF! Quel libération! Peut-être avait-il réellement une chance de tout recommencer?

" Oh et...moi c'est Shane, hein? SHA-NE. Pas Simon. Merci de bien te le rentrer dans la tête ! Sinon je vais t'appeler Antho-... "

Ce commentaire avait surpris le jeune Fever. Il l'avait appeler Simon? Ah bon! Le '' chien de ruelle'' comme mentionné plus tôt, n'avait même pas remarquer qu'il avait commis cet erreur assez... comique? Oui, il riait ou plutôt, il essayais de ne pas montrer qu'il riait. Tomas trouvait cela bizarre et comique d'avoir appelé un étranger par le prénom du seul être qu'il ait vraiment aimé. Faut avouer que ce Shane ressemblait comme deux goutte d'eau au si précieux Simon. Il ferait plus attention la prochaine fois. Et puis, c'étais quoi un ''Antho'' ?

"Antilope ! "

Il allait l'appeler Antilope? Décidémment ce Shane étais assez... spécial! Cette fois, il ne pus camoufler ces rires bien longtemps, malgré qu'il essayais quand même!

'' Antilope? Attend, t'es serieux là!? ''

S'il étais fâché au point de l'appeler ''antilope'', il ne le laissa pas voir! La situation étais quand même drôle et ça, Tomas le laissait savoir. Bon, ''antilope'' c'étais un peu étrange, surtout comme surnom désigner à un être humain. Peut-être devrait-il se faire pardonner avant que cet animal devienne son surnom attitré? Le jeune brésillien l'inviterais bien à souper, mais il n'avait aucune appéttie même s'il n'avait pas mangé depuis quelques jours. En fait, il étais extremmement fatigué, sans appétie et plus faible qu'à l'habitude. Une chose est sur, il couvrait sans aucun doute, un virus... ENCORE! Pourquoi pas le cinéma dans ce cas?

Le violet sortie discrètement son portable pour regarder l'heure qu'il était, pas tout à fait seize heure. Le cinéma serait une bonne idée. De toute façon, il y avait un film qu'il voulait voir depuis un certain temps.

''Écoute, j'ai pas vraiment envie de me faire appeler antilope! Que dirait-tu si je m'excusais en t'emmenant au ciné ce soir?'', Il prit une pause car Tomas réprimmais encore une envie de rire. Il reprit quelques seconde plus tard, ''Il faudrait juste que je passe chez moi!''

Il avait laissé son porte-monnaie chez lui. Quand on passe ses nuit à errer dans les ruelles, un porte-monnaie était totalement inutile. Mis à part si on voulait se le faire voler au cours d'une bagarre. Bref... L'ex belle au bois dormant tourna le dos au blondinet nommé Shane. Il marchais vers la clôture avant de s'arrêter net. Finalement, ce serait mieux de passer par le lycée. Le violet ne croyais pas que le jeune Shane soit capable de sauter la cloture, si? Le beaux brésillien fit demi tours tout en se passant la main dans sa chevelure entremêler..... Faudrait penser à brosser cette imposante tignasse! Une douche aussi ne tuerais pas! Oui, il en avait pris une la veille lorsqu'il avait passer chez lui aussi vite qu'un courant d'air. Quoi!? Être trop propre n'est pas encore reconnue comme un crime!
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Un fou ? Non,
Invité !



MessageSujet: Re: La piste de relais et ses alentours   Sam 9 Juin - 0:13

Le rire de Tomas ne mit pas Shane dans un état plus détendu. Enfin pas sur le coup. Doucement, le blond réalisa le changement si soudain et grand d'atmosphère. Il y avait à peine cinq minutes, le brésilien était au dessus de lui prêt à lui refaire le portrait et maintenant il se moquait de sa gaffe. L'américain était heureux de constater que son camarade ne semblait plus en colère et d'autant plus qu'il n'avait pas entendu le prénom d'Anthony. Après tout, lui ne connaissait ni Tomas et Simon avant alors qu'ils venaient de Pheonix...mais qui lui disait que le violet n'avait jamais entendu de cette équipe de soccer dont lui et Antho faisaient jadis parti? Qui lui disait que le rouquin qui l'avait abandonné n'était guère un ami de ce délinquant? Ils avaient beau être meilleurs copains, et même un couple pour un moment, Shane n'était pas au courant des fréquentations que son ex avait en dehors de lui. D'ailleurs, pendant un instant il se demanda s'il s'était bien intégré dans sa nouvelle équipe à l'Université. Il fronça les sourcils. Ce n'était pas ses oignons et il s'en fichait de toute façon ! Bien pour lui si tout allait de son côté, lui avait d'autres chats à fouetter. Déménager au Japon ce n'était pas rien. Shane était encore très mal à l'aise avec la langue et ne s'en cachait pas. Bien sur, cela ne se remarquait à l'instant pas puisque qu'avec Tom, ils parlaient tout les deux couramment anglais.

Un sourire en coin aux lèvres, l'étudiant écouta attentivement la proposition de l'autre lycéen. Il haussa un sourcil. Un cinéma contre la certitude de ne plus se faire traiter d'antilope? C'était très peu cher payé, vu le fait que le blondinet n'avait à l'origine aucunement l'intention de faire usage de ce surnom pitoyable sorti d'un désir de conserver son jardin secret...secret quoi. Il rit de bon cœur, un rire court mais se voulant amical.

" C'est une bonne idée. Je me serais bien entrainé un peu plus, mais même moi j'ai mes limites. Et puis, je commence à avoir faim..."

Il préférait ne pas retourner courir, de peur que ses jambes finissent par flancher. S’il ne pouvait ni marcher ni courir, ce serait bien la fin du monde ! Non, il savait modérer ses efforts. Et puis, il avait déjà terminé depuis un moment maintenant...après tout ça devait faire une bonne heure que l'odeur de sueur émanant de son t-shirt se levait de temps à autre pour lui rappeler que la douche l'attendait. Pour ce qui est de la faim, le fait qu'il ait été en ville lui donnait une bonne excuse pour passer au McDo se taper un - ou plusieurs - cheeseburger. Il était bien mérité de toute façon après tout les tours et les émotions vécues cet après-midi là. Bavant presque à cette idée, le fan de fast-food revint à ses esprits alors que le voyou lui annonçait qu'avant il devait passer chez lui par contre. Encore le sourire aux lèvres, le membre du comité dit simplement.

" On se rejoint au ciné alors. Les douches m'attendent et puis je commence à avoir faim. " Il regarda sa montre. Un peu tôt pour diner, mais vu qu'ils seraient surement dans la salle de projection quand la bonne heure passerait, il s'en fichait un peu. " Bien sur, je vais garder un peu de place pour le pop-corn et les nachos. ", ajoutait-il d'un ton farceur. Il insinuait par là que Fever regretterait de l'avoir invité, financièrement parlant...bien sur il ne comptait pas vraiment profiter du fric de Tomas. Il n'avait jamais été du genre à profiter des gens en général.

Il allait lancer un regard empli de réprimande à Tomas et lui faire un autre sermon en le voyant commencer à grimper la clôture, mais se résigna évidement quand ce dernier renonça à cette idée. Probablement par respect pour lui ou tout simplement parce qu'il s'attendait à ce qu'il le suive jusqu'à chez lui et qu'ils y aillent immédiatement. Comme l'avait démontré Shane, les choses ne pouvaient se passer ainsi. Il se voyait mal se présenter au ' théâtre ' vêtu de vêtements puant le sport. Oui, vous savez bien tous ce que ça sent le sport! Ça sent le mâle ! Ça sent la sueur ! Ça sent le...mais merde comment ces asiatiques font? À bien y penser, l'originaire de Pheonix ne se souvenait pas d'avoir vu ne serait-ce qu'un japonais couvert du sueur après un match d'un quelconque sport. Était-ce simplement une illusion? Ou alors était-il simplement une de ces personnes qui suent toujours comme des porcs sans le remarquer? Vu le nombre d'années d’entrainement, il se doutait bien que ce n'était pas la deuxième option, heureusement ! Dans tout les cas, Efraim-Laerte ne semblait plus vouloir briser le règlement...ou du moins pas en sa présence. Cela fit monter en Shane un certain sentiment de fierté alors qu'il comprenait que sa première opération en tant que membre du comité de discipline était une réussite. Mais pas de temps pour les chichis. Joggant vers les vestiaires, ils se tourna pour jogger face à Tomas tout en reculant vers sa destination en lui envoyant un geste de la main.

" À toute! "

Sur ce, il se remit face aux salles de changement du terrain et termina son jogging en songeant à quel film sa nouvelle connaissance allait bien choisir. Avec un peu d'espoir, ce ne serait pas de l'horreur. Les japonais avaient du talent pour ce type de film en plus. Juste à y penser, un frisson lui parcouru la colonne vertébrale. Pauvre Shane Turner...le sort ne t'es point favorable.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre du forum

Un fou ? Non,
Tomas E. Fever !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 24
■ Age : 24
■ Orientation sexuelle : Homosexuel
■ Popularité : 30

Feuille de personnage
■ Année d'étude :

MessageSujet: Re: La piste de relais et ses alentours   Lun 11 Juin - 19:15

Tomas fut heureux d'entendre le sportif accepter sa proposition. Par contre, il fut un peu mal à l'aise de l'entendre dire qu'il avait faim! Bien sûr, le mieux aurait été de l'inviter à diner mais le rebel se voyait un peu mal de se rendre au restaurant et de ne rien manger... Bref... Le blond avait accepter et c'est tous ce qui compte. Tomas avait rit au commentaire de Shane. Il allait devoir apporter sa bourse complète pour combler l'autre américain. Il espérait tout de même que ses économie ne s'envolerais pas tous en fumer ce soir! Après tous, ces économie datait du temps où il était à Pheonix, où il n'étais pas emprisonner. Depuis qu'il était au japon, Tomas ne fesait que du bénévolat dans un petit bar, il aidait les vidangeurs à sortir les malfrats du bar. Bien sûr, il faissait cela que lorsque cela lui tentait! Bref, le violet marchait derrière le lycéen qui joggait face à lui.

" À toute! "
'' Ouais! ''

Tomas avait répondu immédiatement avant de quitter le jeune homme et de pénétrer dans le lycée. Il n'y avait persoonne, évidemment. Le délinquant déambulait dans les couloirs, rapidemment mais sans courir pour autant. Il avait prêter attention à tous les couloirs qu'il traversait. Le jeune éffiminer n'était pas encore habituer à ce lycée. Il avait réussi à sortir à l'avant du lycée, la porte princiale, quoi! À une vitesse fulgurante, il c'était engager dans toute les ruelles qu'il avait vus. Le jeune Tomas n'avait criser personne en particulier, mais en utilisant les ruelles, cela lui avait permis de gagner du temps. L'ex prisonnier avait arriver à sa demeure 15 minute après avoir quitter le terraine de sport.

Il entra et la première chose qu'il vit fut une longue tignasse violet clair qui déboulait du sofa. Le rebel s'approcha doucement, en empoignat son porte-feuille sur la tablette au passage, et passa derrière le sofa pour constater qui sa tante s'y était assoupi. C'était une femme tout à fait magnifique, à première vu on lui donnerait 18 ou 19 ans maximum! Sa longue chevelure teindue violette ondulait parfaitement, lui donnant une allure aussi rebel que celle de son neveu. Le bagarreur de ruelle passa la tête au dessus de la belle endormie. Elle dormait, enfin, c'est ce qu'il croyait! Le rebel au cheveux d'un violet plus foncé que celui de sa tante, ce fit empoigner les joues par cette dernière.

'' N'Iva! Gn'âche-noi! ''

Le regards bleu percant de la jeune tante se pose en plein dans les pupilles foncer de Tomas. elle l'avait certe lâcher mais elle lui avait aggipper le poignet, celui qui était blesser.

'' Tomas! Ton poignet est tout enflé! ''

Elle l'avait entrainer dans la cuisine pour y mettre de la glace, malgré que cela ne servait pas à grand chose, un poignet de désemfle pas en 20 minute. Il restait un peu de temps avant le début du film, donc il discutait avec sa tante. Il parlèrent de tout et de rien et avec l'énergie et la joie de vivre qu'Iva dégageait, les conversations prenait souvent de drole de tournure! Le délinquant de Pheonix riait au commentaire déplacer de sa tante et vice versas! On pourrait les comparer à un couple! Si on ne les connait pas, on peu facilement dire qu'il sorte ensemble. Mais, non! Iva est la tante de Tomas et qu'en ta Tomas, lui, est homosexuelle.

'' Iva, je sort au ciné ce soir, tu me prette ta voiture? ''

Elle avait accepter sur le champs, mais vus le caractère de cet femme, elle ne pus s'empêcher de le bombarder de question, auxquels il ne répondit qu'à certaine! Il lui avait expliquer sa rencontrer avec le jeune Turner et sa ressemblance avec Simon. Elle avait éclater de rire lorsqu'il arrivit au bout où ''antilope'' était concerner. La beauté aux yeux de chat ressemblait à une gamine à rire comme cela et Tomas ne put s'empêcher de lui faire la remarque. Il avait aussi pouffer de rire. Bref, le temps passait et Tomas finit par se lever. Il serrait temps de partir s'il veut arriver a l'avance pour avoir à éviter de chercher une tête blonde dans le noir de la salle! Bien sur, Iva n'allait pas laisser son si cher neveu tout décoiffer! Elle avait courru jusqu'au deuxième étage, se cassant presque la figure dans le escalier. Le vieolet ne pus s,empêcher de soupirer tous en passant que sa tant n'était qu'une irréparable étourdie énergique! Bref... Elle était redescendu à la meme vitesse avec une brosse à cheveux et un élastique! La belle Iva avait démêler la tignasse de Tomas -contre sa volonté-, et lui avait fait une queue de cheval, tout en lui racontant que la dernière fois qu'elle était sortie, elle avait passer la soirer à ce battre avec ses propres cheveux qui c'était imbiber de statique à cause des banquettes du théâtre!

Enfin libre! Tomas c'était enfin dégager des griffe de sa jeune tante! Cette dernière ne put s'empêcher de le harponner avec un dernier commentaire tous à fait idiot!

'' Ne le laisse pas s'aggripper à ta queue!! ''

Elle était rentrer à l'intérieur de la maison en riant ux éclats encore un fois. Quant ta Tomas, lui était totalement abasourdie par le commentaire d'Iva, même s'il n'avait pus s'empêcher de rire. Il avait compris qu'elle parlait de sa queue de cheval, mais de la à le crier dehors et d'une manière aussi... louche!

Le rebel entra dans la petit voiture de sa tante et démarra. Une petite voiture en très bonne état, noir. Ce n'était pas une voiture de l'année, mais elle était quand même assez récente. Malgré son coté bagarreur et casse-cou, Tomas est un chauffeur prudent qui ne cours pas de risque pour rien. Il roula en direction du théâtre et s'y rendit en 10 minute. Le jeune délinquant se stationna devant et attendit. Il était plus en avance que prévue. Il restait un peu de temps avant que le film d'horreur qu'il voulait voir ne commence. Le lycéen alluma la radio pour passer le temps, quel crétin! Pourquoi était-il arriver aussi en avance? Le bagarreur n'a pas bien calculer le temps que ca prend pour se rendre au théâtre!

Le violet aggrippa un bout de papier qui était sur le banc du passager. C'était une photo de lui et sa tante. Jamais il n'aurais penser qu'elle avait garder cet photo! Il étais debout à côter de sa tante et la tenais par la hanche d'un main et de l'autre, il lui tenait la main. Il avait l'air du couple de délinquant parfait, ensemble! Il était têlement absorber par la photo qu'il ne remarquait même pas les gens qui marchait sur les trottoirs.
Revenir en haut Aller en bas




Un fou ? Non,
Contenu sponsorisé !



MessageSujet: Re: La piste de relais et ses alentours   

Revenir en haut Aller en bas
 

La piste de relais et ses alentours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand la rhétorique prend le relais des baguettes... [Pv Calli]
» A 15 minutes aux alentours de Bayonne
» [bug] Piste cyclable et éclosion
» [Évènement] Bal de Noël ~ [PISTE DE DANSE]
» Nîmes et alentours[Ajouté]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycée Tsubasa: Sujet xxx ou Hentai interdit au moins de 16 ans! :: Bavardages & Co :: Archives :: Corbeille à rp's-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit