[Hentaï, Yaoi, Yuri autorisés !]
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Clique ici pour voir l'histoire...  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Studio artistique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Invité

Un fou ? Non,
Invité !



MessageSujet: Studio artistique   Jeu 9 Fév - 23:31

Comment faire pour dégoter un petit boulot selon Mac-Leod ? C'est un parcours du combattant à grande échelle ça je peux vous l'assurer. Même un combat avec mon daron n'avait pas été aussi éprouvant. Vous vous demandez pourquoi je joue le caliméro à grandes pattes ? Parce que... vu la razzia à l'agence de recherche d'emploi, il y avait de quoi se dégonfler comme un ballon de baudruche. Le nombre de jeunes qui recherchaient des emplois saisonniers à cette époque était impressionant. Mais il fallait du courage et j'en avais même après toutes mes histoires plus ou moins blessantes. J'avais de nouveau une volonté de fer, prête à faire la plonge si il n'y avait pas mieux. Oui j'étais motivée et en mode incassable. Rocky Balboa n'avait qu'à bien se tenir. Je le remplace dans le film yeah ! *blanc* arrêtons ce délire là parce que sinon je vais vous mettre la musique. Doonc je disais que je recherchais un petit boulot. Bah de quoi payer un peu mes études, de me préparer à devenir indépendante, voilà quoi ! Je voulais partir de nouveau, prendre un nouveau chemin que celui qui m'avait fait tant souffrir. Alors que je m'enfonçais dans l'agence ce jour, j'avais vu une foule immense de jeunes qui s'agglutinaient devant le panneau d'offres. À vrai dire vu comment ça se tirait les cheveux se frappait, il ne valait mieux pas se risquer là dedans. C'était sûrement le suicide total. J'allais donc vers les ordinateurs mis à disposition pour la recherche. Je tapais quelques mots pour voir quelles offres dans le milieu artistique pouvaient fonctionner...deux trois trucs intéressants mais il y avait du monde sur les demandes et une se passait aujourd'hui dans un studio de la rue commerçante. Ce qui était bien c'est qu'il n'y avait pas de tenues exigée. Les artistes sont quand ils sont un peu connus un peu plan plan et très sur le "classique". Ils avaient perdu leur excentricité d'antan. Mais là rien juste une annonce pour un poste.
J'arrivais à l'heure indiquée, sandwich en bouche, au studio. Ma tenue était tout à fait normale pour moi. Un jean bleu serré à pattes d'éléphant, un tee shirt noir et blanc à manches courtes, des bottes noires à talons compensés et mes fameuses mitaines noires. Je finissais mon repas une fois à l'intérieur en regardant l'endroit. Un studio assez lumineux où se baladait des tableaux et du matériel un peu partout. Dans la salle, neuf filles attendaient aussi pour l'entretien. Super. Rien de mieux que de voir de "vraies" filles ! J'étais excitée à l'idée de parler people, vernis et limes à ongles, de la dernière crème hydratante ! ... Vous m'avez pas crus, là ? J'ironisais ! Jamais je n'oserais faire ça ! Je suis vraiment dans le maquillage simple qui embellit pas avec des tartines de beurre de cacahuète sur le visage ! Bon j'attendais dans mon coin en regardant un peu le matériel qui traînait pendant que les autres piaillaient. Elles étaient jolies, ces filles, je ne les dénigrais pas par rapport à ça, mais franchement leurs centres d'intérêts...Mieux valait regarder ce qu'il avait dans le studio. L'employeur était arrivé, mais je ne l'avais pas encore remarqué. J'étais trop occupée à regarder les tableaux et esquisses qui traînaient un peu partout dans la pièce. Je me mis à chanter un petit moment ce que m'avait ordonné d'apprendre Nana pour le prochain clip amateur qua l'on allait faire.

C'est quand j'entendis les filles se mettre à hurler et à essayer de se mettre en valeur devant ce mec. Problème c'est que moi ça m'énervait. Je me levais un moment vu que j'étais accroupie à l'instant donné. Je dis sèchement sans me retourner, les mains dans les poches arrière de mon jean :

"Je ne sais pas comment vous voyez le mot entretien mesdemoiselles, mais on en a pas la même définition. Au moins vous savez à quoi vous vous attendez avec ce job ? Parce que moi je ne viens pas pour espérer devenir top modèle dans un rêve débile, mais je viens pour bosser et continuer mes études dans une université. J'ai un rêve accessible, partir en arts appliqués et non me pavaner et devenir un porte manteau pour rien."

Sur ce, je me remettais à regarder les esquisses qui en fait...étaient des nus. Super le cahier que je regarde sont des nus. Bon il y en avait de toutes sortes et pas que des femmes, heureusement...ou presque. Je refermais le cahier, les joues rouges avec un sourire malicieux.Je regardais enfin pour voir qui était le vieux pervers qui nous avait convoqué pour voir en fait le prof de dessins du lycée. J'écarquillais les yeux qui devenaient des hublots bleus...Super. Première annonce prise et je tombe sur quel genre de job ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre cool »

Un fou ? Non,
Koyomi A. Nakamura !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 168
■ Age : 24
■ Orientation sexuelle : Hétéro quasi-confirmé
■ Popularité : 215

Feuille de personnage
■ Année d'étude :

MessageSujet: Re: Studio artistique   Ven 10 Fév - 17:52

J'avais posté une offre d'emploi, pourquoi, je ne m'en rappelle plus trop, juste une idée comme ça sur le moment, à vrai dire depuis quelques temps l'inspiration me manquait quelques peu, l'atmosphère au lycée se faisait de plus en plus ennuyante, il ne se passait jamais rien de vraiment passionnant.

Le jour où je devais faire passer les entretiens, je n'avais pas vraiment réfléchis à quelque chose en particulier pour tester les éventuels candidats.

Je me trouvais dans une pièce un peu à part, j'entendais quelques murmures dans la salle d'attente. Un regard vers ma montre, bientôt l'heure, je me levais de mon siège en m'étirant, je tournais la poignée de la porte, et je fus accueilli par... un bruit... horrible... émis par les individus massés... autour de moi...

Juste une personne... accroupie (Oo) était à l'écart et s'adressait à cette masse, elle se releva et... *tiens... Je la connais je crois...*

Reculant légèrement, avec un sourire peu assuré aux lèvres, je faisais de grands gestes pour tenter de dissiper ces gens, je me grattais la tête d'un air embarrassé...

"Alors... Euhmm... Comme vous le savez surement... Vous postulez pour.. Mmmh... Ah oui... Pour être mon assistante personnelle : celle qui posera pour moi, qui devra s'occuper de quelques taches ménagères et sans doute bien d'autres choses... Mais bon..."

Je fis rejoindre mes deux mains, en souriant amicalement...

"Si vous en avez besoin je suis aussi dans la capacité d'offrir le gite et le couvert, c'est pas la place qui me manque..."


Je me retournais en levant le doigt au plafond...

"Boooon... Epreuve numéro une... Ca se passe dans la pièce d'à côté, l'épreuve qui testera votre aptitude à vous mettre dans le rôle d'aide ménagère... Let's go !!"

Je me dirigeais vers une autre porte qui donnait sur une immense salle relativement spacieuse, une autre porte ouvrait sur un vestiaire.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Un fou ? Non,
Invité !



MessageSujet: Re: Studio artistique   Ven 10 Fév - 20:33

Alors le poste était assistante personnelle...ouh super. De quoi se prendre un temps supplémentaire avec le groupe, le club et les cours. Youhou ! J'étais chanceuse ! Je regardais le plafond en passant une main sur mon visage, un peu exaspérée par la situation. Les filles qui piaillaient toutes autour de ce mec qui pourtant avait une voix assez jeune...jeune ? Hé ? C'était pas un vioc ? Je regardais plus attentivement avec mes yeux bleus rivés sur l'employeur...non...j'étais encore...? Nakamura-sensei ? ! Oh...super ça me suit comme un elastoc à la cheville ! Donc je me remettais fissa à regarder les esquisses avant qu'il remarque le hic. J'étais élève au lycée alors si jamais un prof venait à apprendre que je venais bosser sans rien signaler...j'allais me faire étaler par le directeur ! Alors réfléchir vite et bien...sauf que l'on devait déjà aller dans une autre pièce. Bon, ce qui est scellé est scellé. S'enfuir n'était pas mon genre, surtout pour ça. Je lâchais le carnet et m'avançais au milieu des demis bimbos avec des permanentes et colos pas naturelles.
Mais bon voilà on entre dans une autre pièce. Là je vois qu'il y avait un beau bazar...très beau bazar. Moi qui suis une moyenne ménagère...en même temps vu comment les autres filles avaient grimacé en entendant le mot ménage, j'avais des chances. Donc, il fallait que je me retrousse les manches. Vive ma vie ! Je regardais les outils de ménages, les blondes brunes rousses qui faisaient semblant de ne rien voir. Youpi. Je m'attachais les cheveux en chignon avec rapidité mais de façon à ce que peu de cheveux tombe sur mes épaules, laissant mon cou dégagé. Je m'avançais alors vers les produits et ustensiles d'un pas assuré. Faire le ménage ce n'est pas la mort. Mais je devais à tout prix cacher mon visage. Sauf que là...c'était un peu...difficile. Alors autant y aller franc. Je balançais sur les filles un seau d'eau, le sourire en coin. Je dis, me retournant enfin vers le reste des gens pour les regarder avec des yeux pétillants :

"Alors, on a peur de se mouiller ? C'est si difficile que ça pour vous de vous mettre à faire ce dont vous ne rêviez pas ?"

Je faisais balancer le seau dans mes mains en rigolant avant de prendre la serpillère et commencer à passer le coup de serpillère en faisant tourner le balais et en nettoyant la pièce, les écouteurs aux oreilles avec chambermaid swing de parov stellar. Je faisais une petite danse avec quelques mouvements en rond en sifflant l'air. Les autres filles essayèrent par diverses façons de s'y mettre, mais c'était....pitoyable. Et mieux valait ne pas décrire ce qu'elles faisaient. Je finissais mon petit tour et je m'appuyais au pommeau du manche de la serpillère, regardant avec un sourire amusé le prof :

"Ensuite ? C'est tout ?"

Les autres filles commençaient à me regarder méchamment. Elles l'avaient cherché. Mais j'allais me prendre les pots dans la figure....
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre cool »

Un fou ? Non,
Koyomi A. Nakamura !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 168
■ Age : 24
■ Orientation sexuelle : Hétéro quasi-confirmé
■ Popularité : 215

Feuille de personnage
■ Année d'étude :

MessageSujet: Re: Studio artistique   Ven 10 Fév - 22:06

Je les regardais entrer une par une... Toutes des filles... M'enfin je m'en plains pas, c'est juste que ça me surprenait un peu qu'à chacune de mes annonces il n'y ait que ça...

Je pris une légère pause en m'adossant au mur en dehors de la salle, une pause de plusieurs minutes, je rouvris les yeux avant d'entrer dans la salle... *euhmm... Propre ?*

Je fixais les candidates avec un air légèrement surpris, les voyant avec des ustensiles de nettoyage dans les mains...

Je me retournais rapidement, en mettant une main sur mon visage... Je... Je... Je...

Eclatement de rire, sonore, bruyant...

Je me tournais à nouveau vers elle, les larmes aux yeux, tentant de les essuyer d'un doigt...

"Ahlala... L'épreuve ne consistait pas vraiment à nettoyer cette pièce, j'avais juste donné le thème pas le déroulement de l'épreuve en lui-même"

Je m'aidais du mur afin de tenir debout... Essayant de reprendre un ton sérieux...

"Bon... Ahem... C'est bien d'avoir fait ça... Même si je m'attendais pas vraiment à ça...L'épreuve donc... "


Je pointais du doigt la porte des vestiaires avec un visage qui avait repris son sérieux...

"Entrez là-dedans, vous pouvez enfiler ce qui vous semble le mieux pour un rôle d'assistante, puis revenez ici, l'originalité, la spontanéité et le naturel sont très importants, pensez y lorsque vous serez là-dedans"

Je m'assis sur une chaise en leur faisant signe d'y entrer
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Un fou ? Non,
Invité !



MessageSujet: Re: Studio artistique   Sam 11 Fév - 13:34

Le prof avait rit vraiment sincèrement et il en avait pleuré...c'était vraiment trop beau...mon coeur fit un bond et sur le coup j'avais des paroles qui me venaient en tête sur un air doux. Mais je ne m'occupais plus pendant un court instant de ce qu'il se passait quand soudain il se remit à parler. J'étais les joues rouges rien que de penser à ce que je voulais écrire.

"Entrez là-dedans, vous pouvez enfiler ce qui vous semble le mieux pour un rôle d'assistante, puis revenez ici, l'originalité, la spontanéité et le naturel sont très importants, pensez y lorsque vous serez là-dedans"

Ok...Là c'était quoi ce truc encore...? J'allais de surprises en surprises avec cet entretien. On devait...s'habiller ? Dans un vestiaire ? Les filles se regardèrent et me regardèrent vu que j'étais aussi de la partie. Je haussais mes épaules et je détachais ma cascade de cheveux violacés sur mes épaules et mon dos une fois les attaches enlevées. J'avais la tête ailleurs en ce moment. Je pensais surtout à ce que je pourrais écrire sur cet air qui m'était venu à l'improviste. Nous entrions toutes dans le vestiaire et nous vîmes des tenues de toutes sortes allant du cosplay aux tenues super chics et branchées. Bien sûr, des filles se jetèrent littéralement dessus. Mais moi, j'avais vraiment la tête ailleurs. Je sortis mon calepin de ma poche arrière et pris mon stylo et m'adossais à un mur du vestiaire. Certaines se mettaient à essayer des tenues de cosplay...mais ce n'était plus mon problème. Je secouais la tête et me concentrait sur la mélodie qui m'intéressais pour en tirer des paroles. Une fois les ratures et les idées enfin mises en forme au gré du stylo qui souffrait sous mes appuis et ma détermination, je relisais tranquillement alors que la plupart des filles se regardaient dans la glace et mesuraient leur tour de fesses et poitrine dans les tenues plus ou moins affriolantes. J'aurai voulu les voir déguisées en pingouin ou banane. Elles n'auraient même pas fait la différence entre les tenues si on leur avait dit de les enfiler. Je fermais doucement les yeux, faisant le vide dans mon coeur, la musique en tête. J'ouvrais calmement mes lèvres et commençait à souffler l'air avant de chanter :



Spoiler:
 

Je ne remarquais personne quand je chantais. Enfin si les yeux mi clos, mais en transe avec ce que je ressortais en émotions dans les paroles, je voyais les autres filles me regarder, se mettre devant moi et écouter. La main sur le coeur, l'autre tendue vers elles, je souriais doucement durant cette chanson triste mais synonyme d'espoir retrouvé auprès d'une personne aimée. Une fois finie, je soupirais un bon coup et elles m'applaudirent avec quelques larmes aux yeux. Moi-même, j'avais lâché une larme sans m'en rendre compte. Je leur souriais quand même chaleureusement en m'inclinant, un sourire radieux et sincère. Mais quand je relevais le visage, je vis le professeur dans la foule des filles. Mon coeur poussa un choc dans ma poitrine car ce que j'avais retranscrit dans cette chanson, c'était grâce à lui. Il est vrai que nous avions parlé avant durant les interclasses dans les couloirs en le voyant, que je lui avais remonté le moral plus ou moins avec des fails pittoresques de ma part, mais...voilà ce que lui m'avait apporté et ça personne ne pourrait me l'enlever. Je le fixais droit dans les yeux, les joues rouges, me triturant les cheveux. Là, je n'avais plus aucun moyen de fuir...
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre cool »

Un fou ? Non,
Koyomi A. Nakamura !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 168
■ Age : 24
■ Orientation sexuelle : Hétéro quasi-confirmé
■ Popularité : 215

Feuille de personnage
■ Année d'étude :

MessageSujet: Re: Studio artistique   Sam 11 Fév - 16:57

Je pris une longue inspiration après avoir pris la parole, après tout, tout ce que j'avais dit n'était que de la pure improvisation, je m'adossais au mur à côté des vestiaires, j'entendais les éclats de voix filtrer à travers la porte, puis le silence survint, petit à petit une voix se distinguait, une chanson, une mélodie..

Je tournais la poignée de la porte, un mur épais de personnes me barrait la route, j'écartais ces obstacles de mon chemin, je voulais voir cette personne... La personne qui atteignait les profondeurs de mon coeur avec ses paroles... L'épaisseur du groupe se dissipait au fur et à mesure que j'avançais... Elle était là... Au centre de tout... De mon monde en ce moment même...

Je secouais la tête lorsqu'elle eut fini sa ballade, je souriais malgré moi en frottant mes cheveux d'une main...

"C'était... Magnifique..."

Je me tournais vers les autres en faisant de grands gestes de bras...

"Vous êtes toutes recalées... Dommage se sera pour une prochaine fois... Ah oui les habits vous pouvez les garder, comme lot de consolation ou quelque chose du genre..."


J'entrecroisais les doigts de mes mains, en les faisant craquer le temps que toutes les candidates refusées sortent, avant de me tourner vers elle le regard interrogateur...

"Bon... La vraie épreuve peut commencer j'ai envie de voir ce que vous pouvez m'apporter en tant qu'assistante, j'attendrais en dehors..."

Je la saluais d'un geste de la main avant de m'assoir sur une chaise à proximité de la porte, en repensant aux paroles de ses chansons, les cheveux sur le visage.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Un fou ? Non,
Invité !



MessageSujet: Re: Studio artistique   Sam 11 Fév - 18:38



Le professeur Nakamura me regardait en se frottant les cheveux. Mais...ses paroles, simples soient-elles m'ont touchées. Oui il avait dit que c'était magnifique et je détournais le regard pendant qu'il se détachait du mien et se retournait pour faire de grands gestes. Je le regardais, étonnée, me demandant ce qu'il faisait. Quand il dit enfin que toutes les autres étaient recalées, je hoquetais un peu surprise. Pourquoi moi ? Je n'avais fait que chanter et puis...mon physique était pas si superbes que les autres filles qui attendaient. Mais bon me voilà seule avec lui dans la pièce, les autres filles étant parties en râlant, les vêtements en main pour certaines. Je ne comprenais pas comment une épreuve de "ménage" avait pu tourner aussi...cosplay ? C'était pas normal à mes yeux, même zarbi. J'allais lui demander pourquoi il me regarda à nouveau et que je ne pus m'empêcher de regarder ailleurs. Son regard qui me scrutait ne me disait rien qui vaille à l'instant. Pas que je suis parano...enfin...un peu, juste un peu, mais me regarder comme ça, en sachant que j'étais aussi une élève du lycée et que...bon vous avez compris l'histoire, le bin's ce que vous voulez. Il craquait ses doigts et je faisait sauter mes épaules. Les os qui craquent ça me fiche ce tic...et enfin il me parla :

"Bon... La vraie épreuve peut commencer j'ai envie de voir ce que vous pouvez m'apporter en tant qu'assistante, j'attendrais en dehors..."

Le voilà reparti. Il ne m'avait pas reconnu ? Ça me rassurait un peu, mais ça m'attristait aussi. Rassurant parce que peut-être je pourrais passer incognito et me défiler un moment, mais attristant parce que j'avais en tant que vice présidente de son fan club essayé de lui rendre le sourire. Je me mettais à le suivre dans la pièce d'à côté et je le vis assis sur une chaise, les cheveux sur le visage. Je me mettais à sa hauteur, légèrement accroupie et je dégageais de mes doigts ses cheveux pour voir un visage triste. Je lui fis un petit sourire rassurant, même si son état m'inquiétait. Je dis doucement avec un air amusé :

"Dites, j'espère que ce n'est pas parce que vous dormez que vous êtes comme ça. Il faut un peu prendre la vie du bon pied comme ma chanson."

Je m'approchais de lui, en lui tenant les épaules, le regard malicieux et souriant :

"Alors si vous voulez vendre du boudin allez chez le charcutier. Et puis...*baisse la tête* c'est quelqu'un de cher qui m'a inspiré cette chanson...mais bon voilà hein ! Il doit être aimé, et tout le blabla donc je n'ose pas le lui dire...je parle de lui dans ma chanson. Et j'espère que ça l'a touché...mais pas tristement, sinon ça me blesserait aussi. Je veux juste qu'il voie qu'il m'a rendue heureuse."

Je continuais de dégager ses cheveux pour voir ce pauvre visage qui me faisait rougir devant tant de...je prenais du recul et me relevais en allant vers les esquisses. Je le regardais de nouveau et dit :

"C'est joli ce que vous faites, mais...il y a un sentiment de mélancolie mêlé à la joie. C'est beau mais ça serre le coeur. C'est aussi votre force comme la mienne dans mes chansons. Mais vivre, aimer et être joyeux ça peut apporter pas mal de lumière. Je suis sûre que vu votre charme naturel vous allez la trouver rapidement..."

Je l'espérais pour lui, mais...je voulais être à la place de cette possible personne.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre cool »

Un fou ? Non,
Koyomi A. Nakamura !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 168
■ Age : 24
■ Orientation sexuelle : Hétéro quasi-confirmé
■ Popularité : 215

Feuille de personnage
■ Année d'étude :

MessageSujet: Re: Studio artistique   Dim 12 Fév - 17:22

Elle s'approcha de moi pour me passer une main dans les cheveux... La chaleur humaine... Ca faisait longtemps que je n'avais pas ressenti quelque chose de semblable. Je penchais la tête en arrière pour la regarder, alors qu'elle se saisit de mes épaules, avant de repartir aussitôt en direction de mes esquisses...

"Vous savez... Votre chanson... Enfin je veux dire... Si je suis comme ça... C'est parce que ses paroles me rendent triste pour celle qui la chante... "

Je me grattais la tête,d'un air embarrassé...

"Hmm... En tout cas c'est ce que je dirais... "

Je me levais pour me mettre à ses côtés pour regarder mes dessins, juste quelques unes de mes oeuvres que j'avais exposé là sans raison précise...

Je la regardais, l'air légèrement surpris avant de sourire à nouveau...

"Ah ? C'est ce qui ressort de mes oeuvres...? C'est que ça doit être ça... Quelque part... Au fond de moi..."

En entendant la dernière partie de sa phrase, je rougis légèrement, avant de toussoter...

"Ahem... Juste... Je suis peut-être populaire... Mais... On pourrait dire que je suis assez... craintif.. Enfin quelque chose dans ce ton là..."

Je regardais ailleurs, j'avais découvert un pan de mon coeur sans vraiment le vouloir, juste... Je l'avais fait tout naturellement...

Je m'assis sur une table présente dans la pièce, la regardant en posant ma tête entre les paumes de mes mains, je tentais de changer un peu le sujet de la conversation afin de le recentrer sur quelque chose qui sortirait du domaine de mon coeur...

"Hmm... Donc... euh... Pour votre prestation en tant qu'assistante vous prévoyez quoi...?"

Je devenais rouge, je l'avais laissé entrer dans mon coeur, je ne me sentais pas à mon avantage de lui avoir ouvert mon coeur ainsi...
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Un fou ? Non,
Invité !



MessageSujet: Re: Studio artistique   Dim 12 Fév - 21:04

Il s'était mis à côté de moi pendant que j'effleurais de mes doigts le papier des esquisses sans en effacer les tracés. Je répondais calmement à sa première réponse, les yeux rivés sur les courbures des personnes dessinées :

"Vous savez, j'ai mes raisons d'être triste et mélancolique. Mais une lueur d'espoir est apparue dans mon coeur et mes chansons ont toujours eu cette pointe mélancolique quoi que j'y fasse. C'est la force de mon chant, tout comme ma mère. Alors je ne vais pas enlever ce don qu'il soit triste ou non. Il s'est bâti avec moi, il est une partie de moi. Ce n'est pas comme un dessin. Si dans une scène de joie, vous faites les personnages tristes, ce sera amer. Alors que dans un chant si la musique aussi triste soit elle, porte une lueur chaude et pouvant toucher le coeur des gens, alors vous êtes sûr que là c'est beau et pas amer."

Je lui disais cela en regardant par la fenêtre, les yeux brillants de joie et de passion, une main sur le coeur. Car pour moi, le chant se résumait à cela. Tracer un sentiment en accord avec soi et le thème abordé. Ne jamais sortir et exposer un autre sentiment que celui voulu. À ma dernière phrase je l'entendis tousser et je le regardais. Il rougissait. Je penchais la tête sur le côté en souriant chaleureusement. Il était vraiment adorable embarrassé. Je répondais à sa phrase avec gaieté, refermant le cahier délicatement :

"Je comprends tout à fait. Même moi je suis assez méfiante avec les hommes. Il ne savent pas forcément avec mon physique que je ne suis pas aussi idiote et facile. Et quand ils le voient ils reculent. Je suis trop "mature" pour eux et ça les ennuie vite...pourtant, j'ai aussi ma part enfantine qui reste gravée. Et c'est celle-ci qui me permet de créer et aimer sans avoir peur."

Il regarda ailleurs et repartit aussitôt sur une table. Il me demanda ce que j'allais lui apporter en tant qu'assistante. Je réfléchis un petit moment en regardant le plafond, les yeux rivés au plafond. Je fus prise d'un sursaut et je sortais cash ma phrase :

"Bah ce qu'il faut faire en tant qu'assistante. Vous aider dans l'exercice de vos fonctions, nope ? Donc je sais faire le ménage, la cuisine, prendre les appels, ranger à peu près mais il faudra me donner vos instructions. Et puis je serai dispo le week-end le mercredi après-midi et le soir à partir de 17h les autres jours. Je vous donnerai mon numéro en cas de pépin et puis voilà. Après je sais chanter, mais ça ne sert à rien dans ce job."

Je rigolais de bon coeur et me grattais l'arrière du coup, les joues rouges. J'ajoutais :

"Et pour ce qui de mes chansons, j'en ai pas que des tristes, la preuve...."

J'inspirais un moment et je reprenais une chanson douce et gaie, le sourire au lèvres

Spoiler:
 

Je chantais le sourire aux lèvres, les yeux lumineux, face à la lumière venant de la fenêtre se reflétant sur mon corps. Une fois fini, je regardais en direction du professeur, toute heureuse, une main sur le verre de la fenêtre :

"Vous voyez ? On peut exprimer la joie et l'espoir sans la solitude. On peut avancer ensemble malgré les souffrances. Et ne pas se morfondre alors mettez du coeur bon sang ! Je serai aussi en tant qu'assistante celle qui vous remontera le moral quand vous le voulez, ça vous dit ?"
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre cool »

Un fou ? Non,
Koyomi A. Nakamura !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 168
■ Age : 24
■ Orientation sexuelle : Hétéro quasi-confirmé
■ Popularité : 215

Feuille de personnage
■ Année d'étude :

MessageSujet: Re: Studio artistique   Lun 13 Fév - 14:22

Je l'écoutais parler en glissant un petit

"Je vois..."

Lorsqu'elle parla de ce qui faisait la force de son chant et de ce qu'il représentait pour elle, je la regardais alors qu'elle me disait cela en regardant par la fenêtre.

Elle sortit soudainement toutes ses disponibilités et ses qualifications, je souriais en l'entendant dire sa dernière phrase...

"Chanter... Enfin... En tant qu'assistante vous devrez aussi être capable de me donner de l'inspiration, le chant peut d'ailleurs être un des moyens des plus... inspirant... Surtout des mélodies comme les vôtres... qui me touchent droit au coeur..."

Je baissais la tête, cachant mon regard derrière mes cheveux, puis elle se mit à chanter... Une nouvelle fois... Un chant joyeux en effet... Mais qui garde quand même une légère mélancolie... par rapport au monde... Je décidais de taire ce commentaire, puisque après tout c'est ce qui la caractérisait...

Je riais et hochais la tête en entendant ses mots...

"Hmmm... "

Je baissais le visage vers le sol ne croisant les mains

"Bon... Je crois que... Vous êtes celle que je cherchais depuis toujours... Je pense que ce rôle vous ira à ravir..."

Un sourire se dessina sur mes lèvres, alors que je la fixais...

"Félicitations Estelle... Tu es celle qui a le plus mérité sa place à mes côtés"
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Un fou ? Non,
Invité !



MessageSujet: Re: Studio artistique   Lun 13 Fév - 16:30



"Bon... Je crois que... Vous êtes celle que je cherchais depuis toujours... Je pense que ce rôle vous ira à ravir..."

"YATAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA"

Je sautais de joie comme un marsupilami avant de me retourner vers lui, ressentant la nouvelle comme une joie profonde. Comme ça, je serai un peu plus près de lui, celui que j'ai toujours aimé et admiré. Mon coeur battait la chamade et je souriais vraiment avec tout mon coeur. Oui j'allais m'avancer vers lui et lui prendre les mains en les serrant doucement, les yeux brillants de mille feux. Sauf que sa dernière phrase, aussi réaliste soit-elle, m'avait à nouveau anéantie dans mes espérances.

"Félicitations Estelle... Tu es celle qui a le plus mérité sa place à mes côtés"

C'est vrai...je n'étais que son assistante et rien d'autre. Mon sourire se figea ainsi que mes yeux. Je baissais un moment la tête vers le sol, un peu déçue, les larmes me montant aux yeux. Mais je me reprenais et je passais une main sur mon visage, le relevant doucement en souriant de bon coeur. Ma poitrine me faisait mal, mes joues étaient rouges de honte face à mes illusions un peu trop fortes, mais je restais droite et heureuse quand même. Je m'inclinais vers lui et gardais mon sourire :

"Ce sera un plaisir de rester à vos côtés. Je ferai de mon mieux pour être une assistante irréprochable, je vous le promet."

Je me mentais à moi-même, mais à quel prix ? Je me remettais droite et j'allais chercher mes affaires, le sourire apparent sur mon visage, mais le coeur tiré par les larmes. Je m'avançais vers la porte de la pièce et avant de partir, la main sur le rebord, je tournais ma tête et je dis doucement, la voix un peu brisée :

"Vous ne vous souvenez pas de moi, tant pis. Je suis heureuse de vous aider et d'être plus près de vous que durant les cours ou interclasses, sensei... On se verra demain au lycée et ensuite au studio. Bonne fin de journée."

Je partais mollement, les larmes aux yeux, la déception encore dans la tête. Je frappais dans un mur et je partais mon sac sur les épaules vers la sortie. Je devais tenir mon job maintenant. Et rien ne m'arrêterai, c'était mon dernier essai sentimental. Maintenant, ce pan était fermé sans doute pour un bout de temps.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre cool »

Un fou ? Non,
Koyomi A. Nakamura !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 168
■ Age : 24
■ Orientation sexuelle : Hétéro quasi-confirmé
■ Popularité : 215

Feuille de personnage
■ Année d'étude :

MessageSujet: Re: Studio artistique   Mar 14 Fév - 17:27

Je la regardais, l'incompréhension dans le regard avec une légère teinte d'amusement, même si ce qu'elle m'avait dit me serra le coeur, je baissais la tête un moment...

Puis me décidais à lui emboiter le pas en vitesse, la rattrapant alors qu'elle s'en allait, je posais mes deux mains sur ses épaules avant de dire assez fort en levant le visage vers le ciel...

"Estelle Mac-Leod, élève qui a participé à mon cours dans l'hôpital abandonné, vice-présidente de mon fan-club..."

Je prenais à présent un ton légèrement taquin tout en souriant...

"... Plutot sérieuse en cours même si tu as la manie de dessiner, tu chantes aussi très bien, même si tu fais des blagues quand tu t'ennuies... Hmmm... Tu es née le 20 juin 1993 à Osaka, tu fais 1 mètre 78 pour 60 kilos avec... euhmm... un bon bonnet D, je sais aussi que tu as plusieurs tatouages sur le corps dont le plus impressionnant est le dragon dans ton dos et..."

Je me baissais légèrement pour chuchoter doucement à son oreille...

"... Tu portes en ce moment un ensemble noir en dentelle... Une belle preuve de raffinement..."


Je me redressais en souriant, persuadé de lui avoir montré que je me souvenais bien d'elle et que je la connaissais même très bien, du moins tout ce qui ne touchait pas directement à son coeur...
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Un fou ? Non,
Invité !



MessageSujet: Re: Studio artistique   Mar 14 Fév - 19:32



J'allais presque arriver à la porte de sortie. Presque, quand une ombre passa à mes côtés rapidement sans que je ne puisse rien faire. Koyomi m'attrapa aux épaules et je le regardais les yeux rougis par les larmes, surprise parce qu'il se passait. Il se mit à parler de moi à vive allure, sans que je ne puisse placer un mot, mes lèvres entrouvertes, prêtes à lui dire quelque chose, mais je restais perturbée, ne voulant pas le couper. Il me décrivait tout bonnement sur les critères physiques qui me composaient et il vint chuchoter à mon oreille la chose la plus indiscrète que je n'avais jamais entendue de la part d'un mec : Le type de sous vêtements que je portais. Je me mis à devenir écarlate, mais de gêne et colère mêlée. Comment savait-il ça ? Si une de mes frères l'avait entendu me dire ça, je crois qu'il serait mort dans d'atroces souffrances. Surtout que Makoto, avec son air bien calme pouvait devenir un vrai monstre qui fait crisser des dents les plus preux. Une vraie sorcière à cheveux longs dans ces moments ! Mais le souffle de son chuchotement, sa voix et son ton un peu taquin me paralysèrent à mesure que la couleur me montait à la tête. Une preuve de raffinements ? Mais...mais...de la dentelle ce n'est pas raffiné ! Enfin si...Mais la manière dont il l'avait abordé n'était pas raffinée...aller un peu raffinée il l'avait dit tout bas. Il s'était redressé et me regardait en souriant...un court instant malheureusement. Je crois que mon sac avait volé en frôlant de près son visage. Je le regardais avec un air un peu énervé puis je posais un index sur son torse, le poussant vers l'arrière en appuyant fortement, le sourire mesquin aux lèvres. Je dis avec une voix théâtrale, genre vraiment Scapin :

"Toujours aussi pervers sensei ! Tout dans la discrétion auditive mais pas verbale ! Je me doutais que vous alliez encore me faire une remarque sur une de mes sous vêtements ! En plus, voyeur ! Vous avez regardé ou demandé mon tour de poitrine ! Et regardé en plus mes tatouages ! Je parie que vous avez des photos ! Déjà que je vous en ai piqué une la dernière fois dans votre poche si je me souviens bien ! Oui celle de ma photo en piscine ! Vous avez en plus détaillé et recherché ma taille et mon poids !"

Je le poussais ainsi jusqu'à la table la plus proche pour qu'il soit bloqué et je le regardais droit dans les yeux avec toujours le même sourire. Je récupérais mon sac par terre et je croisais les bras sous ma poitrine en penchant la tête sur le coté puis j'ajoutais :

"Quand même récupérer autant d'informations, sur moi ça relève clairement d'une maladie !"

J'explosais de rire à mes mots et je l'attrapais au col le rapprochant de mot avec une moue de gamine que j'vais l'habitude de lui faire dans ces moments là où je voulais le taquiner, posant une main sur son front pour faire mine de prendre sa température :

"Vous voulez mourir de maladie sensei ?"
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre cool »

Un fou ? Non,
Koyomi A. Nakamura !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 168
■ Age : 24
■ Orientation sexuelle : Hétéro quasi-confirmé
■ Popularité : 215

Feuille de personnage
■ Année d'étude :

MessageSujet: Re: Studio artistique   Mer 15 Fév - 16:11

Je levais un doigt en lorsqu'elle eut fini sa tirade...

"D'abord ! Je ne faisais que "collecter des informations", mes sources sont confidentielles par contre... Je suis sûr que cette personne voudrait conserver l'anonymat..."

Je regardais en l'air avant de plonger mon regard dans le sien, en souriant...

"Ow oui cette photo... Elle était très réussie je trouve... C'est dommage que je ne l'ai plus..."

Je fis semblant de lacher une larme en souriant ironiquement avant de regarder ailleurs...

"Bon ce n'était qu'une photo après tout... Mais elles ont toutes une valeur sentimentale pour moi..."

Elle me poussa jusqu'à ce que je me cogne contre une table à laquelle je jetais un coup d'oeil rapide en posant mes mains dessus...

"Moi ? Une mal-..."

Je n'eus pas le temps de finir ma phrase qu'elle m'empoigna le col, puis fit mine de me prendre la température...

"Moi ? Si je veux mourir de maladie...? Hmmm... Si je meurs à force de vouloir collectionner des informations sur celle qui me tient le front... Mmmh.... C'est une idée à creuser"


Je riais doucement à mon idée...

"De toute façon j'ai mon assistante... Elle sera là pour m'épauler quelque soient les coups durs non...?"

Je la regardais avec un sourire aux lèvres...
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Un fou ? Non,
Invité !



MessageSujet: Re: Studio artistique   Jeu 16 Fév - 23:11



Je fronçais les sourcils alors qu'il faisait mine d'être triste et de lâcher une larme pour une photo. Mais il était vraiment...mignon mais sans gêne. Il voulait me faire culpabiliser ? Cela marche sans doute avec les filles qui sont pas tout à fait encore "mature" dans la tête. Mais moi là c'était me prendre pour plus cruche que je l'étais. Je le frappais à l'arrière de la tête de colère et le poussais sur la table en approchant bien mon visage du sien, avec un joli sourire mesquin sur le visage. Je lui pinçais le nez avant de le tirer. Je dis :

"Alors comme ça on pleure pour une malheureuse photo ? Et mal en plus. Là vous allez avoir une raison de pleurer...je vais tirer fortement votre nez et..."

Je restais ébahie à sa phrase, clignant des yeux, mais tirant toujours le nez du professeur. Il me faisait soit du charme pour s'amuser et là ce n'était pas franchement sympathique, soit il était sincère. Mais restant sur mes gardes, je penchais pour la première option qui ne m'enchantais pas beaucoup. J'allais quand même oser lui poser à sa dernière phrase la question qui me taraudait l'esprit. Oui car sa façon de parler me faisait douter. Rester auprès de lui voulait dire quoi à ses yeux ? L'épauler comme je l'ai toujours fait ou bien en me rapprochant plus de lui ? Il me regardais avec un si joli sourire. Je levais ma main vers son visage doucement, prête à lui caresser une joue. Je me ravisais, pensant aux règles que j'appliquais dans chaque type de situation. Il était mon aîné et je ne devais pas essayer. Je la rebaissais avant de me reculer et de remettre en place la lanière de mon sac sur mon épaule. Je le regardais droit dans les yeux avec un fond de mélancolie dans le son de ma voix :

"Je...votre phrase...que voulez-vous dire...? Elle a un affreux double sens pour moi....pourriez-vous expliciter ? Parce que moi aussi je peux jouer sur les mots. La première chanson je l'adressais à vous parce que justement j'ai ce ressenti à vos côtés. Vous me permettez de reprendre pied depuis un moment. J'ai eu une sale période...et vous avez été la chaleur, la lumière dans mon coeur. Voilà"

Je lui tournais le dos et je me grattais l'arrière du cou, gênée et je soupirais.

"Voilà je l'ai dit mais moi aussi je peux à ma façon ne pas dire ce que j'ai vraiment sur le coeur. Si vous ne jouez pas franc jeu avec votre assistante, ce sera difficile"

Je rigolais en me retournant vers lui, le sourire narquois pendant à mes lèvres.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre cool »

Un fou ? Non,
Koyomi A. Nakamura !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 168
■ Age : 24
■ Orientation sexuelle : Hétéro quasi-confirmé
■ Popularité : 215

Feuille de personnage
■ Année d'étude :

MessageSujet: Re: Studio artistique   Sam 18 Fév - 9:12

J'étais en train de rire, lorsque j'entendis sa phrase, je sentis le rouge monter à mes joues, je détournais le regard, je ne savais pas si je pouvais vraiment...

"J-Jouer franc jeu ? M-Mais je vois pas du tout de quoi tu veux parler. "

Je baissais les yeux, est-ce que je devais vraiment... Je sortis d'une toute petite voix, presque comme un enfant qui avoue une bêtise...

"Je... Roooh... Disons que... Que... Que la plupart du temps je joue sur les mots... Mais que là... C'est légèrement différent... quelque part... par là..."

J'avais posé une main aux environs de mon coeur alors que je prononçais la fin de ma phrase, le visage toujours tourné vers le sol alors que je sentais mon visage qui rougissait intensément...

J'essayais de me reprendre, mais je ne faisais que montrer le trouble qu'elle avait fait naitre en moi... (@///@)

"Bon eeeuh... Que faire...? Il est quel heure...?"
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Un fou ? Non,
Invité !



MessageSujet: Re: Studio artistique   Dim 19 Fév - 0:47



Il se fichait vraiment de moi ou quoi ? Il faisait maintenant le gamin, les joues aussi roses que deux tomates mûres. J'ouvrais des yeux grands comme des hublots, les yeux légèrement embués par des larmes d'émotion. Il me disait ces mots qui en les entendant se matérialisaient en des aiguilles très fines qui doucement s'enfonçaient dans mon coeur, lentement, très lentement pour mieux me faire souffrir. Je le lâchais et je reculais en tenant la bandoulière de mon sac fermement, comme pour me donner une contenance que je n'avais décidément qu'en infime quantité en cet instant. Toute la lumière de la pièce me paraissait à la fois fade et délicieuse. Sa main posée sur son coeur, pouvait signifier que cela le touchait ou bien que vraiment...j'étais toujours aussi hésitante pour ça. Jamais je n'avais été aussi indécise dans mes décisions.

Mais après avoir vu son visage rougir, je ne pus m'empêcher de laisser couler une larme de mon oeil gauche qui glissa lentement sur ma peau. Je me reprenais vite avant d'afficher le visage qu'il m'était depuis moment possible de donner. Un visage impassible, sérieux, concentré autre chose que sur des sentiments forts comme l'amour. Le vide se faisait de nouveau en moi alors qu'il était resté troublé. Je pensais au travail et à tout ce que j'avais traversé jusque là et aussi à ce qui se passera dans l'avenir pour moi. Peu de gens le savaient à part Fumi, Ayane et Kooh. C'était les seules à qui j'avais parlé de cela après Nana. C'est comme si une porte qui se trouvait face à moi que j'allais ouvrir, impatiente, c'était détruite devant moi. Je regardais de nouveau le professeur dans les yeux, me contentant de mon rôle d'assistante :

"Il est bientôt 18 heures. Arrêtez de vous tarauder l'esprit pour ça. J'ai été bête de vous le dire. Jamais vous ne pourrez...enfin...je suis une lycéenne. Vous êtes professeur. J'ai une famille spéciale. Voilà donc..."

Pourtant à ces paroles en repensant à toutes les déceptions que j'avais essuyé jusqu'à présent et à lui que j'avais toujours regardé de loin par crainte de refaire les mêmes erreurs que par le passé, maintenant que j'étais sûre de mes sentiments et sans doute des siens, je voulais tout bonnement fuir ? Mais bizarrement, je ne finissais pas ma phrase et c'est la tête baissée que je m'avançais vers lui avant que lui aussi ne s'enfuie. Je lui attrapais le bas de son haut, toujours tête baissée et je voyais les larmes tomber au sol. Je dis d'une voix cassée par ce que je lâchais enfin :

"....donc je vous aime. Depuis longtemps. Mais je n'ai jamais osé vous le dire. Par peur du regard de vos autres fans, par peur de ce qui m'est arrivé avant en termes de petits amis à ce lycée. J'ai peur de tout ça...mais vous m'attirez par votre caractère complaisant, légèrement rieur et moqueur, mais pourtant si mélancolique que c'est à m'en briser l'âme quand je vous vois... Je vais faire ma jalouse, mais la phrase de tout à l'heure....sur la femme que vous trouveriez peut-être parmi de bonnes rencontres, je ne veux pas qu'elles existent..."

Je restais tête baissée, les larmes coulant sur mes joues en abondance, attendant une réponse. Si il fuyait, Je saurai ce que j'aurai à faire et mes frères me suivront dans cette démarche. Je retirais mes mains du haut et me mis à rire, le visage levé et couvert de de liquide salé. J'ajoutais :

"Ça va aller n'y pensez plus. Je vais un peu ranger vos papiers et je partirai."

Je commençais à trier les croquis et les papiers administratifs d'un petit bureau.


Dernière édition par Estelle Mac-Leod le Dim 19 Fév - 11:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre cool »

Un fou ? Non,
Koyomi A. Nakamura !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 168
■ Age : 24
■ Orientation sexuelle : Hétéro quasi-confirmé
■ Popularité : 215

Feuille de personnage
■ Année d'étude :

MessageSujet: Re: Studio artistique   Dim 19 Fév - 9:03

Des larmes... Des larmes qui coulent... Ces choses qui sont capables de me faire oublier ma propre personne afin d'arrêter ces petites perles... Mais ici... C'était cette personne... Cette unique personne qui laissait libre cours à ses sentiments... Elle m'attrapa le bas du haut tandis que chacune de ces petites gouttelettes étaient en train d'ouvrir mon coeur...

"....donc je vous aime. Depuis longtemps. Mais je n'ai jamais osé vous le dire. Par peur du regard de vos autres fans, par peur de ce qui m'ait arrivé avant en termes de petits amis à ce lycée. J'ai peur de tout ça...mais vous m'attirez par votre caractère complaisant, légèrement rieur et moqueur, mais pourtant si mélancolique que c'est à m'en briser l'âme quand je vous vois... Je vais faire ma jalouse, mais la phrase de tout à l'heure....sur la femme que vous trouveriez peut-être parmi de bonnes rencontres, je ne veux pas qu'elles existent..."


... Ses mots résonnèrent en moi, se répercutant dans tout mon être, mon coeur qui semblait se fendre un peu auparavant, fit un léger bond, elle se mit à rire, avant d'aller trier quelques papiers...

Mon esprit semblait complètement vidé, mon coeur qui battait à tout rompre, je...

"Ne pars pas s'il te plait... Je... Je voudrais que tu restes... avec moi..."

... Mes bras autour d'elle sans que je ne m'en rende vraiment compte, je l'avais enlacé, mon visage qui lui chuchotait doucement, j'avais fermé les yeux et avais parlé d'une voix calme... Mais qui contenait presque comme une prière, une demande, une supplication...

Sous mes yeux fermés, je sentis des larmes se former, pour moi, pour elle, pour notre hypothétique bonheur... Quelque part... J'espérais que ces larmes atteignent une divinité... Peu importe son nom... Afin qu'elle puisse faire que cette rencontre entre deux coeurs mis à nu soit porteur de bonheur... Pour nous deux...
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Un fou ? Non,
Invité !



MessageSujet: Re: Studio artistique   Dim 19 Fév - 11:23



Je ne faisais que trier, rien d'autre ne m'emplissait l'esprit à ce moment précis. Je regardais à peine les feuilles que je classais. De mes mains j'avais essuyé les larmes qui restaient sur mon visage avant de continuer à trier, les joues rougies par la gêne et par ma colère envers ce que j'étais et ce que je devenais. C'était abominable à mes yeux, jamais je ne m'étais retrouvée aussi déstabilisée par un homme. Alors que je fouillais dans les papiers sans le regarder, je fis tomber dans ma course au tri le pot de pinceaux qui me fit ralentir. Mon coeur se mit à battre plus fortement car je voulais en finir au plus vite et partir avant qu'il n'y ait un quelconque problème. J'allais m'enfuir, revenir dans ma chambre, me calmer et reprendre mon visage de tous les jours. Oui, j'allais faire ça. Je remettais au plus les pinceaux et c'est avec le quart de ce que je devais ranger alors que j'allais me retourner que de ses bras il me tira contre lui et se mit à m'enlacer. Je n'en revenais pas, mon coeur lança trois battements profonds alors que ses bras m'étreignaient tendrement. Je restais paralysée, ne sachant que faire dans une situation pareille, surtout quand son coeur battait contre mon dos, ses chuchotements à mon oreille glissèrent tel un souffle chaud et triste. Des paroles qui me demandaient de rester, en une supplication calme mais dont on sentait le sentiment fort. Je me mettais à rougir fortement, les larmes prêtes à repartir de plus belle.

Je levais ma tête vers le plafond quand je sentis une larme tomber sur le haut de mon dos. Je me retournais doucement vers lui pour voir son visage lui aussi plein de larmes. Mon coeur chauffait dans ma poitrine et j'osais enfin aller lui caresser du bout de mes doigts son visage, glissant doucement sur sa peau en le regardant avec les yeux brillant d'émotion. Je voulais le rassurer, mme si je tremblais sous la foule des sentiments qui m'habitaient à ce moment précis. Je me sentais si bien dans ses bras chaleureux que j'avais tellement voulu, ne souhaitant rien d'autre sur l'instant. Je touchais les paupières de ses yeux fermés avant de passer mes doigts sur le rebord pour attraper le liquide salé entre mes doigts avant de les retirer et de ne rien oser de plus. Je dis d'une voix douce mais un peu cassée :

"Je resterai, sensei. Je resterai toujours auprès de vous car je le veux de toute mon âme. Jamais je n'aurais pu penser que...enfin bref, je suis des fois à l'ouest. Je vous aime tant. Je n'aime que vous maintenant. Je ne veux pas d'un autre homme. Je ne veux être qu'à vous, vous seul."

Je fis un petit sourire avec mes joues rouges et je m'approchais de son visage en le regardant dans les yeux, ne voulant pas le brusquer. Je répétais plusieurs fois ces mots que j'avais tant voulu prononcer devant lui, d'une voix calme et tendre, les mains posées sur son torse.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre cool »

Un fou ? Non,
Koyomi A. Nakamura !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 168
■ Age : 24
■ Orientation sexuelle : Hétéro quasi-confirmé
■ Popularité : 215

Feuille de personnage
■ Année d'étude :

MessageSujet: Re: Studio artistique   Lun 20 Fév - 12:16

J'avais les yeux rivés vers le sol, puis, lorsque j'entendis ses mots, lorsqu'elle posa ses mains sur mon torse après avoir essuyé ce liquide qui n'était plus apparu sur mon visage depuis des lustres, je levais mon visage pour la regarder... Plongeant mes yeux rouges dans son regard bleuté...

"Je..."

Les mots n'arrivaient plus à exprimer ce que je ressentais, juste des gestes... La serrant plus fortement contre moi, je posais mes mains sur son visage, mon coeur qui accélérait, faisant battre mon tympan, rougissant mes joues...

Je rapprochais mon visage du sien, nos lèvres quasiment en contact, juste un léger écart de quelques millimètres... Je pouvais sentir son souffle sur mes lèvres... Je... Je souhaitais les prendre...

Puis... J'eus un moment d'enhardissement... Je brisais ce petit écart, cette différence entre nous, posant ma bouche sur la sienne... Avant de me reculer après quelques secondes, en détournant le regard...

"Je... Moi aussi... Je pensais juste que ce serait... Impossible... Et que je devrais souffrir en silence..."

Je plongeais mon regard dans le sien...

"Mais... Maintenant..."

Je devins écarlate en repensant à ce contact de quelques instants en passant un doigt sur mes lèvres, tout en continuant de la regarder.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Un fou ? Non,
Invité !



MessageSujet: Re: Studio artistique   Lun 20 Fév - 14:08

Je restais les mains posées sur son torse, le coeur battant rapidement, le rouge me montant de plus en plus aux joues. Je ne me sentais pas à l'aise quand j'étais amoureuse, mais là c'était vraiment l'apothéose. Même un cramoisi pareil sur la peau d'une tomate n'était pas possible. Notre échange de regards, cet change intense qui ne faisait que de plus en plus me déstabiliser, moi, la soi-disante terreur des mecs au lycée. Si les filles qui me connaissaient le savaient, elles me sauteraient de suite sur le dos en me demandant tous les détails. Mais là au moins je ne voulais pas gâcher l'instant avec une de mes grimaces habituelles. Il me serra contre lui, je clignais des yeux, me demandant ce qu'il se passait. C'est quand ses lèvres furent à peine à quelques millimètres, son visage rouge et délicieusement attirant sous les rougeurs et les battements de son coeur que je sentais avec la paume de mes mains sur son torse que je compris ce qu'il se passait. Mon coeur fit un grand bond dans ma poitrine, mais je me contrôlais, fermant doucement les yeux, respirant calmement malgré les battements intempestifs dans ma poitrine. Ses lèvres touchèrent alors les miennes et je rouvrais de suite les yeux alors qu'il se reculait. Je mis mes mains devant ma bouche, la tête baissée, mais complètement rouge, les poils dressés par ce doux contact.

Il avait détourné le regard pendant que moi, j'étais encore sous le choc de la chaleur et de la douceur de son baiser. J'étais aussi perdue qu'un homme en voiture sans G.P.S. Je plongeais à nouveau son regard dans le mien alors qu'il disait ces phrases, ces si fortes phrases pour ce que je ressentais à son égard. Je me fichais alors de ce possible écart d'âge, de ma famille. Je ne voulais que rester avec lui, moi la colérique et tyrannique Mac-Leod. C'était le celui avec lequel je me complétais, auquel je voulais m'accrocher, que je voulais aimer. Je me jetais dans ses bras une fois qu'il avait fini sa phrase, le serrant tendrement, mon regard souriant et rassurant se mêlant au sien :

"...Maintenant, je suis là. Je suis à vous et rien ne fera en sorte que je sois séparée de vous. Je veux apaiser vos souffrances, voir un beau et éclatant visage souriant à mes côtés."

Je lui fis un petit rire en lui attrapant les mains dans lesquelles j'entrelaçais les miennes. Jamais je ne me suis sentie aussi joyeuse et en envie de goûter à pleine bouche la vie...Cependant, je pouvais être un peu entreprenante, Fumie ou Yue vous diraient de suite : Attention, elle est vierge ! Et...credi. Voilà j'avais beau ressembler à une fille qui avait des tonnes de conquêtes, bah non j'étais aussi blanche que le drap de mon lit. Comment faire là ? Je pouvais lui dire ce que je voulais, mais...youpi vive mes monologues mentaux. Je m'éclaircissais la gorge en secouant la tête pour chasser ces pensées et je rajoutais :

"Vous avez dit que vous donniez le gite et le couvert...mais...euh...je voudrai bien...vivre chez vous...euh...on fera chambre à part, ou...parce que...erm...si il faut...que l'on....enfin...j'ai aucune expérience..."

J'étais complètement à la limite d'exploser comme une cocotte minute en parlant de ça, lâchant ses mains et triturant mes cheveux comme une gamine. Là c'était sûr, Estelle, si tu reçois le trophée de la fille la plus à l'ouest qui arrive à dire des trucs aussi glauques, on l'affiche dans le journal !
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre cool »

Un fou ? Non,
Koyomi A. Nakamura !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 168
■ Age : 24
■ Orientation sexuelle : Hétéro quasi-confirmé
■ Popularité : 215

Feuille de personnage
■ Année d'étude :

MessageSujet: Re: Studio artistique   Lun 20 Fév - 15:14

J'étais heureux, heureux mais quand même un petit peu embarrassé.

Lorsqu'elle sauta dans mes bras, je reculais légèrement sous le petit impact, avant de resserrer mes bras autour d'elle, sa présence contre moi m'apaisait mais en même temps agitait mon coeur comme si il essayait de jaillir de ma poitrine...Je lui souris timidement lorsqu'elle me dit vouloir voir un sourire sur mon visage, j'hochais doucement la tête tout en la fixant tendrement...

Puis elle me prit les mains en riant, chacun de ses gestes accompagnait un léger bond dans ma cage thoracique, puis elle me rappela ce que j'avais dit tout à l'heure...

"Si il faut que l'on...? Ow..."

Je devins encore plus rouge, si c'était possible, je tentais de répondre...

"J-Je sais pas encore... D-Dormir ensemble tout de suite...?! Ow..."

Balbutiements qui traduisaient ma gène, qui faisait suite à ma déduction au sujet du caractère fortement gênant de ce que j'avais déduit de ses paroles. Je me pris le visage entre les mains...

Je levais les yeux au plafond, comme pour dégager la trop forte chaleur que je ressentais avant de me retourner pour rassembler mes affaires, ne lui laissant apercevoir que mes oreilles et ma nuque empourprées.

"Euh... On verra ça une fois arrivé là-bas.. Non....?"

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Un fou ? Non,
Invité !



MessageSujet: Re: Studio artistique   Lun 20 Fév - 16:24

Je le regardais s'empourprer au fur et à mesure à cause de mes paroles. Et alors là c'était bon, j'étais en état de panique. J'étais pire que la crise en Grèce, pire que la chute de Troie, la chute de tout ce que vous voulez ! L'état de crise grave était décrété ! Nous allions tous mourir ! Je le regardais me lâcher et passer ses mains sur son visage ! Et credi j'avais été trop directe ! Et voilà que je secouais la tête et commençais à faire un pas à droite, un pas à gauche, à tourner à le regarder à nouveau, puis à fuir son regard...J'étais vraiment à la limite de tomber sur les fesses. Je me reprenais en me tapotant les joues. Et son sourire timide, mince mince ! J'avais encore l'image en tête ! Je secouais les mains frénétiquement en lui répondant rapidement, limite comme lui en balbutiant, mais moi c'était... :

"O-on est p-p-pas obligé tout de suite ! Je p-p-peux d-dormir sur le canapé le temps de trouver un lit et de me l'acheter ! Enfin...Enfin....c'est comme vous voulez ! Je fais en fonction de vous !"


Je m'inclinais en fermant fortement les yeux, serrant un peu le jean de mon pantalon dans mes mains. J'eus soudain une idée pendant qu'il rassemblait ses affaires. J'allais lui montrer que je pouvais faire une bonne...assistante ! Oui assistante enfin aussi petite amie...bon vous avez compris je ne vais pas tergiverser sur les détails non plus ! Je regardais si j'avais assez d'argent pour payer ce que je voulais puis alors qu'il finissait son rangement, je partais en courant vers la sortie en lui hurlant :

"Je reviens !"

J'étais partie le plus vite possible à la supérette du coin acheter de quoi faire à manger ainsi que deux bouteilles de saké. J'avais soigneusement choisi tout ce qu'il fallait pour lui préparer un bon petit plat. J'allais lui faire des steak haché à la japonaise (chapelure, viande) un riz sauté au légumes et des perles du japon en dessert. Le gérant qui me connaissait me demanda pourquoi je prenais autant de trucs, si c'était pour un événement "spécial". Je lui tirais la langue en lui mettant des baguettes posées en étal sur son comptoir dans sa bouche en lui disant de se mêler de ses affaires. Il rigola alors que je revenais vers le studio, mes sacs de course en main. Koyomi était déjà...Ça y est je l'appellais Koyomi ! Si je le faisais devant lui, euh....J'allais le tenter. Je m'approchais de lui en souriant, les joues un peu rouges :

"J'ai fait quelques courses pour ce soir...afin de vous remercier...de m'avoir prise en tant qu'assistante *courage* Je vais vous cuisiner de bons petits plats, ça vous changera je pense de l'instantané, n'est-ce pas ? *avance vers le chemin à prendre puis se retourne au quart pour le regarder* .... *courage* on y va, Koyomi...sensei ?"


Je l'avais dit ! Je l'avais dit ! Mais je tournais de suite le visage, marchant vite vers sa résidence....je n'osais même pas le regarder, ne sachant pas si il était derrière moi ou à côté de moi.
Revenir en haut Aller en bas




Un fou ? Non,
Contenu sponsorisé !



MessageSujet: Re: Studio artistique   

Revenir en haut Aller en bas
 

Studio artistique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Saga de chez Studio tomahawk
» [PhotoFiltre Studio]Technique de smuge.
» Et si je me mettais au patinage artistique? (PV Matthew)
» Décors Micro Arts Studio
» Club Artistique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycée Tsubasa: Sujet xxx ou Hentai interdit au moins de 16 ans! :: Bavardages & Co :: Corbeille à RP-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit