[Hentaï, Yaoi, Yuri autorisés !]
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Clique ici pour voir l'histoire...  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Près de la photocopieuse (PV Koyo) (possibilité de X)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage

avatar
▪ Membre cool »

Un fou ? Non,
Lizzie Matsudaïra !


■ Messages : 197
■ Age : 24
■ Caractère : Superficielle
■ Orientation sexuelle : Hétéro
■ Popularité : 107

Feuille de personnage
■ Année d'étude :

MessageSujet: Le salon des professeurs   Lun 4 Juil - 21:39

Lizzie arriva dans ce qui semblait être le "salon des professeurs" du moins... C'est ce qui était écrit sur la pancarte... Mais! Oulala! Que cet endroit était... modeste! :suspect:
Il n'y avait qu'une grande table entourée de chaises, une petite table avec une machine à café, et les casiers des professeurs. Elle qui depuis toujours avait été habitué au grand luxe se retrouvait bien sur le cul! Shocked
Son frère aurait-il été trop radin pour offrir un peu de confort à ses enseignants? Ou bien... peut-être y avait-il une autre salle? Peut-être que celle-ci était en rénovation, qui sait...
Quoi qu'il en soit, ce serait fort peu probable et puis, elle n'allait pas en mourir!


Elle s'avança donc et pris place sur une des chaises en regardant la pièce autour d'elle qui n'était même pas joliment décoré...

"Et bien..."

Son regard fut plus particulièrement attiré par un affreux dessin qui ne ressemblait en fait... à pas grand chose!

"Surment un chef-d'oeuvre de notre très chère Tatiana... huhuhu..." Pouffa-t-elle avant de regarder la porte du salon fixement...
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Mini dieu/déesse

Un fou ? Non,
Byakuran Millefiore !


■ Messages : 237
■ Age : 27
■ Caractère : Bad Boy
■ Orientation sexuelle : Hétéro
■ Popularité : 61

Feuille de personnage
■ Année d'étude : 3ème année

MessageSujet: Re: Près de la photocopieuse (PV Koyo) (possibilité de X)   Jeu 7 Juil - 9:32

Byakuran avait croisé déjà pas mal de monde dans le lycée. Mais pour l'instant, personne ne pouvait se douter de sa véritable nature, il ne leur montrait pas son coté maléfique mais une fausse face d'un jeune homme calme et sympathique. Mais encore mieux, il avait croisé une femme qu'il trouvait superbe, et qui était professeur. Pour lui aucun doute, c'était la plus belle du lycée du moins, pour l'instant, il faut dire que question femme, il n'en avait pas croisé tant que ça. Bref, c'est ce qui amena le jeune homme aux cheveux blanc à la salle des professeurs.

"Huh ? La salle des profs...Il semblerait que je sois perdu."

Dit-il sur un ton calme. Oui, une fois de plus, il jouerait le jeu du gentil garçon, mais qui sait, peut-être que cette fois, il pourrait montrer sa véritable nature au fil de la conversation avec cette prof.

"Désolé de déranger mademoiselle."

• • • • • • • • • • •
"Les désirs individuels prendront au piège l'hypocrisie collective à chaque fois ! C'est le monde dans lequel nous vivons !"

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre cool »

Un fou ? Non,
Lizzie Matsudaïra !


■ Messages : 197
■ Age : 24
■ Caractère : Superficielle
■ Orientation sexuelle : Hétéro
■ Popularité : 107

Feuille de personnage
■ Année d'étude :

MessageSujet: Re: Près de la photocopieuse (PV Koyo) (possibilité de X)   Jeu 7 Juil - 10:02

Lizzie entendit une voix qui lui était étrangère dire "Je crois que je suis..." Cela titilla sa curiosité et la poussa à se lever pour se diriger vers la porte du salon des professeurs. Jusque là, elle ne vit personne, puis en regardant à droite de la porte, elle y trouva un jeune lycéen, très beau garçon... elle devait bien l'avouer! Et dont les cheveux, tout comme elle, sortaient de l'ordinaire.

"Mademoiselle?"... Ce nom ne put l'empecher de la faire rire, elle qui venait tout juste d'être divorcée... la voilà qu'on la prenait carrement pour une jeune demoiselle! Et bien... Tant mieux? Il est vrai que sa beauté n'avait pas faiblit avec l'âge, au contraire.

"Ce sera madame Matsudaïra pour moi jeune homme, cependant je suis flatée que tu m'ais appelée ainsi... ." Lui répondit-elle en affichant un grand sourir suivit d'un clin d'oeil coquin.

Celle-ci s'approcha un peu plus du jeune lycéen et le regarda d'un air amusé.

"Donc, tu es perdu si j'ai bien compris? Voilà qui joue en ma faveur! Moi qui manquait cruellement de compagnie, je serais ravie de t'amener où tu le souhaites... Et puis, si tu ne veux pas de ma compagnie, sache qu'il y a un plan du lycée juste en face..."

Elle pointa du doigt un vieux plan qui n'était en fait pas très clair, avec seulement le numéro des locaux et une petite légende en dessus.

"Néanmoins il date un peu, je ne voudrais pas que tu te retrouves par mégarde dans l'infirmerie... Ce n'est pas... un endroit très sain pour un jeune homme tel que toi!" [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Mini dieu/déesse

Un fou ? Non,
Byakuran Millefiore !


■ Messages : 237
■ Age : 27
■ Caractère : Bad Boy
■ Orientation sexuelle : Hétéro
■ Popularité : 61

Feuille de personnage
■ Année d'étude : 3ème année

MessageSujet: Re: Près de la photocopieuse (PV Koyo) (possibilité de X)   Jeu 7 Juil - 10:35

Interessant, cette femme semblait bien différente des autres qu'avait put rencontrer Byakuran dans sa jeunesse. Les autres lycées qu'il avait fréquenté, pas une seule n'était comme madame Matsudaïra. Mais tant mieux, Byakuran préfère la différence à la régularité, c'est d'ailleurs peut-être même cette caractéristique qui avait attiré le jeune homme.

"Madame ? On ne le croirait pas, c'est pour cette raison que je vous ai appelé mademoiselle."

Quel jeu splendide que celui de montrer une personne qu'on est pas ! Bref, il lui fallait maintenant rester poli, et la moindre des chose serrait qu'il se présente à cette femme.

"Je me nomme Byakuran Millefiore madame !"

Une bonne chose de faite à présent. Ensuite, elle lui proposa sa compagnie, et c'est certain que Byakuran allait accepter, même s'il n'avait pas d'endroit particulier où il devait se rendre, en fait, il avait fait exprès de venir ici, mais ça, elle ne pouvait pas le savoir.

"J'accepte votre compagnie, elle serra sans doute agréable, et puis je ne veux pas me casser la tête avec un vieux plan, je risquerais de me perdre une nouvelle fois."

Byakuran se faisait passer pour quelqu'un de tout à fait normal, voir un peu plus stupide que la réalité et il faut dire qu'il aimait ça ce jeune garçon !

"L'infirmerie ? Et bien ça dépend, si l'infirmière est sublime alors c'est tout à fait la place d'un jeune homme comme moi, vous ne pensez pas ?"

• • • • • • • • • • •
"Les désirs individuels prendront au piège l'hypocrisie collective à chaque fois ! C'est le monde dans lequel nous vivons !"

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre cool »

Un fou ? Non,
Lizzie Matsudaïra !


■ Messages : 197
■ Age : 24
■ Caractère : Superficielle
■ Orientation sexuelle : Hétéro
■ Popularité : 107

Feuille de personnage
■ Année d'étude :

MessageSujet: Re: Près de la photocopieuse (PV Koyo) (possibilité de X)   Jeu 7 Juil - 11:42

Lizzie se mit à rougire en entendant la réflèxion de Byakuran.C'était vraiment le genre de compliment qu'elle aimait entendre, mais qui l'intimidait toujours... Elle avait quand même, ne l'oublions pas 32 ans!

"Réellement? J'en suis fort flatée..."

Le jeune homme se présenta ensuite avec une telle politesse et respect envers elle que cela étonna la jeune femme. Pour une fois qu'elle n'avait pas affaire à un lycéen vulgaire qui faisait tout pour se rendre interessant en oubliant les bonnes manières...

"Je suis enchantée mon très chère Byakuran Millefiore... Quel beau nom que vous avez là..."

En revanche, une chose titilla les nerfs de Lizzie, c'est quand le jeune homme demanda pourquoi il serait malsin de se rendre à l'infirmerie, surtout si l'infirmière était "sublime"...

"Elle est certe très belle... j'en convient bien... Mais, croyez moi, je vous déconseille vivement de tomber sous son charme..."

Contrairement à Tatiana qui ignorait tout de ce qu'il s'était passé de si choquant entre elle et son frère, Lizzie elle était parfaitement au courant pour la véritable identité de sa "belle-soeur". Alors bon... Vous comprendrez bien que cela la fait toujours rire quand un jeune homme tombe amoureux d'elle en pensant que c'est une femme!

Elle regarda ensuite Byakuran en souriant et lui demanda ceci:

"Alors, où souhaitez-vous vous rendre?"
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Mini dieu/déesse

Un fou ? Non,
Byakuran Millefiore !


■ Messages : 237
■ Age : 27
■ Caractère : Bad Boy
■ Orientation sexuelle : Hétéro
■ Popularité : 61

Feuille de personnage
■ Année d'étude : 3ème année

MessageSujet: Re: Près de la photocopieuse (PV Koyo) (possibilité de X)   Jeu 7 Juil - 11:54

Il n'y avait rien à ajouter, la jeune femme était très belle et personne ne croirait qu'elle est plus vieille que Byakuran si ce n'est son statut ici. Elle fit un compliment à Byakuran qui le toucha tout de même un peu, c'est vrai, il avait peut-être un beau nom, mais il était craint en Italie, rien que le nom Millefiore inspirait la peur dans ce pays alors qu'ici, rien, c'est bien pour ça qu'il peut jouer son jeu parfaitement ici.

"Merci, maintenant, nous en avons fini avec les compliments, même si je parie que je trouverais d'autre chose interessante à dire sur vous."

Dit-il en affichant un sourire sur ses lèvres. Il eut ensuite confirmation que l'infirmière était très belle mais il était tout de même déconseiller de tomber sous son charme. De toute façon, aucune chance, Byakuran était déjà sous le charme de quelqu'un, c'est ce qui l'avait aussi amené ici après tout.

"Oh ne vous en faites pas, il n'y a aucune fille dans ce lycée qui me ferrait tomber sous son charme."

Et la question qui tue, où souhaitait-il se rendre ? Il n'en avait mais alors aucune idée. Cependant, il devait répondre la première chose qui lui passait par la tête sans quoi elle saurait qu'en fait, il n'était pas perdu.

"Je cherchais les dortoires."

Classique mais pas le choix, il n'y aurait que ça qui passerait.

• • • • • • • • • • •
"Les désirs individuels prendront au piège l'hypocrisie collective à chaque fois ! C'est le monde dans lequel nous vivons !"

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre cool »

Un fou ? Non,
Lizzie Matsudaïra !


■ Messages : 197
■ Age : 24
■ Caractère : Superficielle
■ Orientation sexuelle : Hétéro
■ Popularité : 107

Feuille de personnage
■ Année d'étude :

MessageSujet: Re: Près de la photocopieuse (PV Koyo) (possibilité de X)   Jeu 7 Juil - 12:05

En effet, Lizzie trouvait aussi que cela faisait beaucoup de compliments en moins de 5 minutes... Cependant, cela fait toujours plaisir à entendre non? Et puis... Il n'y a rien de mal à cela, le seul problème, c'est qu'à la fin cela devient ennuyeux et semble un peu faux-cul sur les bords! Hors de question qu'on la prenne pour une femme de ce genre...

"Une fille?"Sorta-t-elle avec un air un peu étonné... Ainsi il avait déjà des vues sur une jeune fille, en ce premier jour de classe? M'enfin... Il semblait plus âgé que la plus part des jeunes lycéens, néanmoins, elle ne l'avait jamais vu par ici, ce qui lui avait fait du coup penser que c'était un nouvel élève...

Elle souria et lui demanda avec un petit air taquin:

"Aaah... Alors comme ça il y a déjà une jeune demoiselle pour qui vous en pincez? Celle-ci doit être des plus adorables je présume... Je serais ravie de faire sa connaisasnce..."

Même si à vrai dire, le fait que Tatiana n'avait aucune chance de séduire le jeune homme ravissait celle-ci, le fait qu'elle non plus n'avait aucune chance l'attristait tout autant... Combien de fois Tati et elle ne s'étaient pas vantées d'avoir fait tourner des têtes dans le lycée! Voilà déjà une proie que celles-ci avaient en moins...

Mais bon, ce n'était qu'un jeu! Et pour le moment il y avait plus important à faire... Celle-ci devait aider cette pauvre brebie égarée à retrouver le chemin des dortoirs!

"Pour les dortoirs, il n'y a pas de problème... D'ailleurs je devais moi même me rendre à ma chambre, cela tombe bien, n'est-ce pas? C'est un peu près au même endroit..."

Elle prit le jeune homme par le bras et le tira vers le couloir qui menait aux escaliers.

"Allez, suis-moi..." Lui fit-elle pleine d'enthousiasme...

-----

HJ: Penses à faire ta demande de chambre, je t'ajoute, on s'y rend et t'auras plus qu'à créer le sujet, on aura cas poster là ;p
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre du forum

Un fou ? Non,
Suâ-Nim Kim !


■ Messages : 56
■ Age : 21
■ Orientation sexuelle : Bisexuelle à tendance lesbienne ~ ♥
■ Popularité : 69

Feuille de personnage
■ Année d'étude :

MessageSujet: Près de la machine à café » Shimizu Honda   Mar 15 Nov - 18:02

    La jeune Coréenne s'était rendu dans sa classe afin de donner son cours, tout se passait magnifiquement bien pour elle jusqu'à ce qu'un élève un peu rebelle décida de gâcher ce cours, la demoiselle folle de rage dû pourtant contenir sa colère et renvoyer une nouvelle fois son image de petite fille innocente, elle se laissa alors marcher sur les pieds, lorsque le cours prit fin, le jeune homme alla voir Suâ-Nim pour se moquer d'elle, elle lui afficha alors un sourire très malsain et lui proposa de régler tout cela une fois la foule partit. Manipulatrice jusqu'au bout elle lui demanda seulement de soigner son langage et de calmer ses ardeurs. Elle aurait bien entendue été capable de l'humilier ou ce genre de chose mais c'était absolument contre ses principes, et aller contre ses principes, c'est mal. Lorsque la salle de cours fut enfin vide, la demoiselle rangea ses affaires et tout en fermant la porte et ouvrant la fenêtre elle posa contre ses lèvres une cigarette. Personne ne devait savoir que la demoiselle fumait, ça casserait trop son image de demoiselle naïve et innocente, elle aspira alors quelques bouffer de fumer, elle apprécia se moment car il était rare qu'elle puisse faire cela. Elle regarda par la fenêtre, pouvant enfin relâcher ces sourires qu'elle affichait à tout bout de champ, elle soufflait enfin. Une fois la cigarette vidée de son tabac, elle jeta minutieusement le mégot dans le fond de la poubelle, elle pourrait très bien accusé un élève.
    La Coréenne sortit ensuite de son sac un flacon d'eau de toilette pour s'en parfumer un peu avant de refaire son sac et de quitter la salle de classe en veillant à bien l'aérée. Suâ-Nim prit alors la direction de la salle des professeurs, elle posa sur la table son sac encore lourd et se dirigea vers la machine à café dans le fond de la salle, ce fut là qu'elle commença à faire couler son café.

    « Enfin.. » Soupira-elle

    Elle se caressa la nuque en attendant que son café coule entièrement, mademoiselle Kim avait passer une sale nuit ce qui lui fallut un long bâillement qui fut loin d'être élégant. Elle s'étira longuement avant de prendre en main sa tasse de café pleine, elle sourit alors légèrement en sentant la chaleur de la tasse lui réchauffer les main, elle s'approcha d'avantage du récipient pour sentir l'odeur du café. Le café était une odeur qu'adorait la demoiselle.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre hyper cool

Un fou ? Non,
Shimizu Honda !


■ Messages : 611
■ Age : 28
■ Orientation sexuelle : hétéro
■ Popularité : 700

Feuille de personnage
■ Année d'étude : xxx

MessageSujet: Re: Près de la photocopieuse (PV Koyo) (possibilité de X)   Mar 15 Nov - 18:12

Quelle journée ! D'abord, je n'ai pas eu les élèves que je voulais aujourd'hui, il faudra attendre demain ! Ensuite, ceux que j'ai eu aujourd'hui étaient décevants ! Certes, je conçois qu'ils n'aient pas de culture classique, c'est normal, mais ils n'ont même pas de culture personnelle ! Je n'aurais pas été contre une citation d'un manga ! En Italie et en France les élèves avaient été plus encourageants et malins ! Je me souviens, quand j'étais assistant, d'un exposé en littérature italienne, où une jeune fille avait réussi à prouver l'équivalence de qualité littéraire entre un manga et la littérature classique italienne ! Le professeur en avait été étonné, pas moi. Il n'y a qu'à écouter nos chansons et nous lire pour voir à quel point nous sommes plus littéraires qu'on ne le pense ! Hélas, en Europe, on ne voit que nos progrès technologiques ! C'est déplorable ! Bon, allons en salle des profs, il y aura bien quelqu'un avec qui je vais faire connaissance ! Je n'ai croisé aucun collègue depuis que je suis arrivé ! Tiens ? Il y a quelqu'un près de la machine à café, allons la saluer !

Bonjour, je me présente, Shimizu Honda et vous ? Le café d'ici est-il bon ?

Tiens mais... elle n'est pas japonaise ! Cela n'enlève rien au fait qu'elle est très belle... et si nous tentions notre chance plus tard ? Pas maintenant, faisons connaissance pour le moment !
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre du forum

Un fou ? Non,
Suâ-Nim Kim !


■ Messages : 56
■ Age : 21
■ Orientation sexuelle : Bisexuelle à tendance lesbienne ~ ♥
■ Popularité : 69

Feuille de personnage
■ Année d'étude :

MessageSujet: Re: Près de la photocopieuse (PV Koyo) (possibilité de X)   Mar 15 Nov - 18:33

    Fatiguée de ne pas avoir dormit assez Sûa-Nim s'était mit face à la machine à café, et tout en attendant son café couler, elle s'étira en montrant alors ouvertement sa fatigue, ce qui n'était habituellement pas son genre, malheureusement pour une fois, il lui était impossible d'y cacher, et c'est pourquoi, elle ne se retint pas. Elle regardait son café, le serrant dans ses main dans l'espoir de se réchauffer ne serait-ce qu'un peu, puis elle prit quelques gorgée de ce liquide, ce qui lui fit afficher un doux sourire, c'était vraiment bon. À vrai dire cela faisait assez longtemps qu'elle n'avait pas bus un café.

    «Bonjour, je me présente, Shimizu Honda et vous ? Le café d'ici est-il bon ? »

    Prise de surprise elle manqua de renverser son café, elle était comme ça, maladroite bien que cette fois-ci, elle ne l'eu pas fait exprès. Elle se retourna alors vers son collègue en lui affichant un doux sourire puis elle posa sa tasse de café sur meuble où était situé la cafetière.

    « Ah !.. Euh.. Moi c'est Suâ-Nim Kim.. Et pour ce qui est du café.. »

    Elle reprit lentement son souffle, elle avait eut peur et jouer son personnage d'une telle rapidité était assez embrassant pour elle, c'est pour cela qu'elle fit une pose un instant pour inspirer un bon coup et ainsi pouvoir répondre correctement au jeune homme.

    « Désolée de ma réaction.. Le café est très bon. » Répondit-elle le sourire aux lèvres.

    Elle le regarda et lui fit alors couler un café voulant se montrer gentille et attentionnée, elle lui afficha alors de doux sourire en attendant de voir de comment la situation pourrait évoluée.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre hyper cool

Un fou ? Non,
Shimizu Honda !


■ Messages : 611
■ Age : 28
■ Orientation sexuelle : hétéro
■ Popularité : 700

Feuille de personnage
■ Année d'étude : xxx

MessageSujet: Re: Près de la photocopieuse (PV Koyo) (possibilité de X)   Mar 15 Nov - 18:44

L'aurais-je intimidée ? Elle a un joli nom en tout cas. Elle est vraiment très belle... oh quelle attention, j'avais juste demandé si le café était bon qu'elle m'en sert un !

Oh, merci beaucoup. Vous êtes vraiment gentille... Vous enseignez quelle matière chère Collègue ?

Le temps qu'elle me réponde j'en profite pour mieux l'admirer. Belle et ravissante, plutôt bien habillée... certes, mais le véritable charme d'une femme ne réside pas que dans le physique, si la personnalité ne suit pas, c'est peine perdue ! Mettons-la à l'épreuve et voyons si c'est une femme bien dans sa peau sans complexes...

Pour ma part, j'enseigne la littérature. Mais cela ne m'empêche pas de sortir comme tout le monde et de profiter de la vie, qu'en est-il pour vous ?

Au vu de ce que je peux voir, pour maintenir son physique ainsi, elle doit faire un minimum de sorties voire peut être du sport. La lycéenne d'hier m'a fait impatienter, espérons que cette chère collègue sera plus entreprenante. En tout cas, j'aime beaucoup ses cheveux, j'aimerais bien y passer la main... oh, et ces lèvres, elles mériteraient bien d'être embrassées !

Pardonnez mon insolence, mais vous êtes vraiment charmante, nous pourrions peut être nous revoir dans un endroit plus agréable plus tard ?

Attendons sa réponse et invitons-la ensuite au restaurant, nous verrons bien si elle accepte. Si oui, nous n'aurons qu'à aller à celui de mon hôtel, nous y serons bien mieux qu'ici ! Je n'ai passé qu'un jour dans ce lycée que je veux déjà en quitter les murs ! La journée a été plus que détestable, alors pourquoi ne pas enfin prendre un peu de plaisir ? Carpe diem, hier, aujourd'hui, demain, bref, toujours !
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre du forum

Un fou ? Non,
Suâ-Nim Kim !


■ Messages : 56
■ Age : 21
■ Orientation sexuelle : Bisexuelle à tendance lesbienne ~ ♥
■ Popularité : 69

Feuille de personnage
■ Année d'étude :

MessageSujet: Re: Près de la photocopieuse (PV Koyo) (possibilité de X)   Mar 15 Nov - 20:51

    Faisant couler à son collègue un café, par simple marque de respect, elle se présenta du mieux qu'elle le put, entrant alors dans la peau de son personnage dit si parfait. Elle aurait sûrement dû être elle même, elle essayerait, mais rien n'était encore promis.

    « Oh, merci beaucoup. Vous êtes vraiment gentille... Vous enseignez quelle matière chère Collègue ? »

    Elle se tourna vers lui en souriant, lui tendant sa tasse de café, le jeune homme était vraiment formel, elle devrait donc essayer de soigner son langage de façon à s'adapter, mais.. Ce n'est pas chose facile lorsque l'on a un accent Coréen et que l'on a du mal avec la langue.

    « J'enseigne le Coréen et.. »

    Elle faillit reverser la tasse de café, elle s'excusa réellement confuse de son geste, elle se gratta alors machinalement l'arrière de la tête.

    « Pour ma part, j'enseigne la littérature. Mais cela ne m'empêche pas de sortir comme tout le monde et de profiter de la vie, qu'en est-il pour vous ? »

    Tout à fait à l'aise sur ce genre de conversation elle pourrait rapidement prendre l'avantage, mais.. Pas de ça entre collègue ! Elle se voulait pour une fois honnête et elle se devait donc de répondre comme elle le ferait normalement sans embellir quoi que ce soit, elle devait dire les chose tels qu'elle devaient l'être dit.

    « Je pense sincèrement qu'il n'y a pas que le travail et il est donc très important de sortir. Travailler tout le temps, c'est pas une vie ça.. Et puis, un bon professeur se doit d'être en bonne santé et par conséquent, se montrer sportif. Personnellement, j'aime beaucoup les sports de raquette ! »

    Elle sourit alors et mit ses main comme si elle tenait une batte de Baseball et fit mine de lancer une balle invisible. Elle rit légèrement à son geste puis écouta de nouveau le professeur de littérature.

    « Pardonnez mon insolence, mais vous êtes vraiment charmante, nous pourrions peut être nous revoir dans un endroit plus agréable plus tard ? »

    Sûa-Nim lui adressa une douce expression du visage puis elle inclina sa tête sur le côté toujours son sourire au lèvre, une de ses mimiques Coréennes.

    « Ce serait un honneur et avant tout avec un grand plaisir. »

    Elle avait soigné son vocabulaire tout au long de la conversation, même si elle n'était pas trop douée pour cela, elle faisait seulement de son mieux pour s'adapter au langage de son interlocuteur.

    « C'est indiscret cependant.. Comme vous êtes enseignant dans la littérature, est-ce que vous parlez tout le temps en soutenu ? »

    Ooups.. La question était sortit toute seule et la demoiselle ne s'était pas réellement contrôlée, elle porta sa main à sa bouche, confuse de ce qu'elle eut put dire.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre hyper cool

Un fou ? Non,
Shimizu Honda !


■ Messages : 611
■ Age : 28
■ Orientation sexuelle : hétéro
■ Popularité : 700

Feuille de personnage
■ Année d'étude : xxx

MessageSujet: Re: Près de la photocopieuse (PV Koyo) (possibilité de X)   Mer 16 Nov - 5:34

Oh, vous aimez le tennis et le ping pong ? Je préfère regarder le tennis, quant au ping pong, je n'étais pas un amateur.

Quelle chance, je n'aurais pas à me casser la tête pour trouver des partenaires ! Comme elle en pratique, elle doit déjà connaitre du monde par ici, au pire, je serai son partenaire exclusif. En effet, ce café n'est pas mauvais, mais le meilleur café, reste celui d'Italie ! Un honneur ? Plutôt avec un grand plaisir je dirais !

Oh, je comprends mieux, donc vous êtes coréenne ! Je me disais bien que vous ne sembliez pas d'ici !

Ne nous faisons pas plus bêtes que nous le sommes, il était évident qu'elle n'était pas japonaise. Après tout, j'avais presque reconnu le fait qu'elle soit coréenne... maintenant que j'y pense, j'aurais dû accepter cette invitation, j'aurais pu étudier les coréennes dans cette université... ce n'est pas grave, nous en avons une ici, alors expérimentons...


Oh non, jamais. Je l'utilise plus pour m'amuser, je ne parle pas si souvent en soutenu. Je peux parler très simplement et je suis proche des gens.

Bon, ce n'est pas le moment de se vanter et je déteste ça, sauf faire semblant. Pour ma part, je me lasse déjà d'être dans ce lycée, j'aimerais le quitter le plus tôt possible, peut être pourrais-je l'inviter dès maintenant ? Je n'aime pas vraiment ces conversations conventionnelles, je préfère les conversations amicales voire intimes, je m'y sens beaucoup plus à l'aise.


Pardon Suâ, mais pourrions-nous nous tutoyer, je ne vouvoie que par respect et surtout, la première fois que je rencontre les gens. Nous sommes jeunes, alors, n'agissons pas comme ces vieux gâteux coincés dans leurs conventions...


On dirait que je parle trop sérieusement... sûrement le cadre dans lequel nous sommes, cela m'agace, je préfèrerai être dans un endroit plus détendu... ah ces élèves, ils auront tout fait pour gâcher ma journée ! Heureusement, je me suis amusé malgré tout, j'ai distribué bon nombre d'heures de colles ! En tout cas, je suis sous le charme de cette Suâ et j'aimerais bien l'inviter chez moi, nous pourrions juste y discuter et diner... mais on ne sait jamais, les choses peuvent se montrer plus intéressantes si il y a affinités. J'ai bien connu des vietnamiennes, mais pas des coréennes, alors pourquoi pas ?

Je ne sais pas pour toi, mais j'en ai un peu marre de rester ici. Et si on continuait notre discussion autre part ? J'ai faim et je n'aime pas diner seul.
L'invitais-je en souriant.

J'espère qu'elle va accepter, je ne suis pas d'humeur à attendre l'autre lycéenne ou aller faire la cour à une autre femme. Surtout que cette Suâ m'est très séduisante et intéressante, je sens qu'elle se cache, cela serait amusant de voir qui se cache derrière le masque, qu'en pensez-vous ?


Et pour être honnête, il est toujours plus agréable de diner avec une beauté telle que toi.

Arrêtons-nous en là ou elle va nous prendre pour un séducteur. Certes, j'ai la passion des femmes, j'aime leur faire la cour, mais les séduire tel un séducteur, quel ennui ! Une femme sait très bien qu'elle est belle et ce qu'elle vaut ! Ou alors, ce n'est pas une femme...


Bien sûr, c'est moi qui régale ! Qu'aimes-tu comme cuisine ? Je peux demander à ce que notre diner soit déjà servi avant notre arrivée.


Normal, je suis dans la chambre la plus chère de l'hôtel et je compte bien diner en toute intimité ! Je n'aime pas diner en public ou dans des restaurants trop fréquentés, j'ai toujours préféré les petits restaurants qui sont plus conviviaux.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre du forum

Un fou ? Non,
Suâ-Nim Kim !


■ Messages : 56
■ Age : 21
■ Orientation sexuelle : Bisexuelle à tendance lesbienne ~ ♥
■ Popularité : 69

Feuille de personnage
■ Année d'étude :

MessageSujet: Re: Près de la photocopieuse (PV Koyo) (possibilité de X)   Dim 20 Nov - 20:32

    « Oh, vous aimez le tennis et le ping pong ? Je préfère regarder le tennis, quant au ping pong, je n'étais pas un amateur. »

    Suâ-Nim lui afficha un doux sourire, on dirait que le jeune homme est bavard. Qu'est-ce qu'il voulait au juste ? La Coréenne n'avait pas demander grand chose. Non en faite elle n'avait rien demander du tout et le jeune homme lui avait sauter dessus, lui adressant la parole. Ce n'était pas déplacer, juste différant de comment aurait réagit Suâ-Nim dans cette situation. Mais en même temps me diriez vous, comment aborder une personne autrement que comme ceci ? Ne pas l'aborder du tout.
    Après avoir accepter l'invitation du jeune homme, la demoiselle se trouva embarrassée.

    « Oh, je comprends mieux, donc vous êtes coréenne ! Je me disais bien que vous ne sembliez pas d'ici ! »

    Elle hocha la tête en guise de réponse. Evidament qu'elle était Coréenne, elle allait pas être Chinoise et enseigner le Coréen, ce serait complètement illogique. Bref, elle se gratta la tête faisant mine d'être gênée, sans rien ajoutée de plus qu'un.

    « Oui effectivement. »

    Elle souria alors bêtement, comme elle avait l'habitude de faire lorsqu'elle ne savait pas quoi ajouter d'autre, de toute façon, il n'y avait rien à ajouter d'autre. Alors elle chercha quoi ajouter pour par être polit, mais.. Dans sa lourde réflexion elle lui demanda soudainement s'il parlait toujours en soutenu.

    « Oh non, jamais. Je l'utilise plus pour m'amuser, je ne parle pas si souvent en soutenu. Je peux parler très simplement et je suis proche des gens.»

    Elle acquiesça alors lentement alors de la tête en souriant, faisant signe d'avoir comprit ce qu'il avait dit, il était proche des gens alors ? C'était réellement intéressant. La voix du jeune homme interrompit la demoiselle dans ses idées.

    « Pardon Suâ, mais pourrions-nous nous tutoyer, je ne vouvoie que par respect et surtout, la première fois que je rencontre les gens. Nous sommes jeunes, alors, n'agissons pas comme ces vieux gâteux coincés dans leurs conventions... »

    La coréenne se gratta machinalement la tête, puis lui afficha un sourire semi-gênée, elle hocha une fois de plus la tête en veillant à rester polit.

    « Ce serait avec plaisir. J'aime moi aussi être proche des gens vois-tu. »

    Elle s'était appliquée, elle avait invoquer le tutoiement, chose qui la rendait mal à l'aise face à des personne qu'elle ne connaissait pas encore. Le jeune homme revint alors sur son invitation.

    « Je ne sais pas pour toi, mais j'en ai un peu marre de rester ici. Et si on continuait notre discussion autre part ? J'ai faim et je n'aime pas diner seul. »

    Elle sourit, elle avait comprit, elle fit une mine innocente mais elle avait bien comprit qu'elle ne laissait pas le jeune homme indifférant, il semblait être un parfait gentleman, et une invitation aussi bien prononcer ne pouvait être que de l'ordre d'un attirance, physique premièrement et sûrement plus tard mentale, un faux mental bien sûr.

    « Et pour être honnête, il est toujours plus agréable de diner avec une beauté telle que toi. »

    plus aucun doute maintenant, il essayait de charmer la demoiselle, qui fit mine de rougir. Elle avait tellement l'habitude de cette petite comédie qu'elle était maintenant magnifiquement réalisée.

    « Quel douces paroles.. Vous savez parlez aux femmes. » Dit-elle d'un ton amusé.

    Oui, il savait parlez aux femmes, si la demoiselle n'avait pas été elle même une manipulatrice (mettant dans le panier des manipulateurs les hommes séducteurs), elle aurait très bien put se laissée séduire. Pourtant elle, elle était toujours aussi indifférente, du moins, le vrai soi.

    « Bien sûr, c'est moi qui régale ! Qu'aimes-tu comme cuisine ? Je peux demander à ce que notre diner soit déjà servi avant notre arrivée. »

    Réellement gênée par se geste, elle se gratta machinalement la tête, puis hésita longuement à répondre, se savant honnêtement pas trop quoi lui répondre.

    « Je dois vous avouez que je ne comprend pas vraiment tout ce qui est luxueux et que je n'ai pas d'aussi bonnes manières que tu dois certainement avoir alors.. Fais comme bon te semble. »

    Elle lui adressa un petit sourire qu'elle accompagna d'un léger clignement d'oeil. Que voulait elle faire passer par ce clin d'oeil ? Un tas de chose à vrai dire, puis elle s'inclina légèrement.

    « Vous êtes un parfait gentleman.. C'est réellement agréable d'être en votre compagnie. »

    Dis elle d'un ton enjoliveur, elle lui souriait toujours autant, de toute façon, les personnes physiquement intelligente n'avait que ça à faire.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre hyper cool

Un fou ? Non,
Shimizu Honda !


■ Messages : 611
■ Age : 28
■ Orientation sexuelle : hétéro
■ Popularité : 700

Feuille de personnage
■ Année d'étude : xxx

MessageSujet: Re: Près de la photocopieuse (PV Koyo) (possibilité de X)   Dim 20 Nov - 21:02

Entre nous, je ne sais pas si je sais parler aux femmes. Mais je dis toujours les choses telles que je les pense.

En effet, je n'aime pas être fiché comme un vulgaire séducteur. Certes, j'aime le beau sexe et passer du temps auprès de belles femmes, mais je ne suis pas un séducteur. Je dirais plutôt que je suis un admirateur dévoué qui ne demande qu'à affirmer son appréciation des femmes. J'ai la passion des belles femmes et il n'y a rien de mal à cela, tant que cela reste dans la décence et le respect d'autrui, j'y tiens !

Tu es bien amusante Suâ. Luxueux ? Bonnes manières ? Nous allons seulement dîner et apprécier de bons moments ensemble. Nous n'allons pas à une soirée où des gens qui se prennent pour ce qu'ils ne sont pas, jouent des rôles... théâtraux ?


S'il y a bien quelque chose qui m'énerve, ce sont ces gens dits "de la haute société", qui prennent un ton et un langage qui est ridicule et... agaçant ! Vous comprendrez donc mes absences assidues à ce genre de soirées !


Oh, je te remercie. Si cela te convient, j'aimerais t'inviter au restaurant d'un ami. Je peux nous y faire avoir toutes sortes de dîners, mais surtout, les plus simples. Tu trouveras bien ton bonheur, crois-moi.


Enthousiaste, je pris mon téléphone et demanda à ce qu'une table nous soit réservée. Mais l'on me fit savoir que ma table l'était déjà ! Suis-je bête ! Ma table est réservée d'avance pour toutes les soirées !

Nous pouvons y aller dès maintenant, nous serons servis dès notre arrivée !


[après ta réponse, je posterai la suite du RP dans la section adéquate]
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre cool »

Un fou ? Non,
Jade Connelly !


■ Messages : 194
■ Age : 37
■ Orientation sexuelle : petite curieuse de tout
■ Popularité : 242

Feuille de personnage
■ Année d'étude :

MessageSujet: Au fond de la salle des profs (X) (TERMINÉ)   Mer 23 Nov - 3:19

Après les cours les souris dansent (Shimizu)



Jade avait rejoins le corps professoral depuis quelques semaines. N'ayant pas encore fait le tour du lycée elle connaissait le parcours de la salle des profs à sa salle de classe et ainsi que celui de la cafétéria. L'ambiance était bonne dans ce lycée et il régnait un petit quelque chose qui titillait la jeune femme mais elle ne savait pas mettre le doigt dessus.

Alors comme à tout les matins elle avait lissés ses cheveux d'ébène et maquillé ses yeux de saphirs seulement d'un mascara. Elle avait revêtu des pantalons de lin beige et un chemisier moulant d'un rose vif. Elle parcoura les couloirs et alla directement à son bureau pour terminer ses corrections. Sa classe était réceptive et participait bien. Malgré quelques lacunes, ils étaient friand de savoir. Pour se mettre à l'aise elle enleva ses talons et posa les pieds sur son bureau et entama ses corrections sur ses longues jambes.

Prise dans ses corrections elle remarqua à peine que le brouhaha s'en allait en diminuant pour lentement finir par être calme. Enfin un peu de silence pour se concentrer. Elle était pleinement absorbé par ses feuilles qu'elle n'entendit pas que quelqu'un s'approchait lentement de la salle. Pas plus qu'elle ne distingua l'ombre dans l'embrasure de la porte.


Dernière édition par Jade Connelly le Mar 10 Jan - 1:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre hyper cool

Un fou ? Non,
Shimizu Honda !


■ Messages : 611
■ Age : 28
■ Orientation sexuelle : hétéro
■ Popularité : 700

Feuille de personnage
■ Année d'étude : xxx

MessageSujet: Re: Près de la photocopieuse (PV Koyo) (possibilité de X)   Mer 23 Nov - 6:47

Les élèves ont été très actifs en ce mercredi ! Je ne vais pas m'en plaindre, après être arrivé depuis une semaine, c'est bien au delà de mes espérances ! Au début, ils étaient méfiants mais après avoir vu le programme que je leur avais concocté, ils ont été ravis et ont même refusé toute modification à celui-ci ! Je n'attendais pas un tel succès pour être honnête !

Sans m'en rendre compte, le lycée s'était vidé dès la fin de la dernière heure de cours ! Ah ces élèves, toujours pressés ! Je me souviens qu'à l'époque, je prenais tout mon temps et parfois, je discutais même avec certains professeurs avant de partir. Je dois avouer que cela me manque un peu... tiens ? Alors que j'entrais dans la salle des professeurs, je vis une collègue qui était tout au fond. Elle corrigeait des copies tout en ayant les jambes sur la table. Une anti-conformiste de plus ? Pour mon plus grand plaisir ! Allons nous présenter !

-Bonjour chère collègue, vous êtes certainement nouvelle je crois ? Je me présente, Shimizu Honda, professeur de littérature, et vous ?

Ciel ! Maintenant que je m'étais approché un peu plus d'elle, j'ai pu me rendre compte qu'elle n'avait pas que de belles jambes, c'était une jeune femme belle et bien faite. La nature l'avait gâtée. Même si elle ne figurait pas parmi mes favorites, elle figurait malgré tout parmi celles qui méritaient mes faveurs... seulement, aura t-elle le même désir ? Nous verrons bien après quelques petites provocations donc j'ai le secret...

-C'est vraiment un plaisir de travailler avec une femme aussi charmante que vous ! Complimentais-je.


Dernière édition par Shimizu Honda le Dim 27 Nov - 18:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre du forum

Un fou ? Non,
Suâ-Nim Kim !


■ Messages : 56
■ Age : 21
■ Orientation sexuelle : Bisexuelle à tendance lesbienne ~ ♥
■ Popularité : 69

Feuille de personnage
■ Année d'étude :

MessageSujet: Re: Près de la photocopieuse (PV Koyo) (possibilité de X)   Mer 23 Nov - 12:20

    « Entre nous, je ne sais pas si je sais parler aux femmes. Mais je dis toujours les choses telles que je les pense. »

    Il savait en effet très bien parler au femmes, ce qu'il pensait hein.. ? Pourquoi pas après tout, il aurait très bien pu dire ça pour faire plaisir une fois de plus. Il a trois genre de type, ceux qui sont de vrais personnes attachés aux femmes et qui aime leurs faire part de ce qu'il pensent vraiment et il y a ceux qui ne font ça que dans le but de l'amener dans leurs lit et puis y a.. Les autres.

    « Tu es bien amusante Suâ. Luxueux ? Bonnes manières ? Nous allons seulement dîner et apprécier de bons moments ensemble. Nous n'allons pas à une soirée où des gens qui se prennent pour ce qu'ils ne sont pas, jouent des rôles... théâtraux ? » 

    Elle sourit lentement s'adossant à ce qui était la table, elle lui lança alors un doux sourire, il était certainement très aisé mais n'en prenait pas la grosse tête. En apparence du moins, Suâ-Nim est vraiment très méfiante et, elle ne se laissera pas embobiner parce que qu'elle appelle les autres. Elle aquiessant lentement la tête d'un air désolé.

    « Oh, je te remercie. Si cela te convient, j'aimerais t'inviter au restaurant d'un ami. Je peux nous y faire avoir toutes sortes de dîners, mais surtout, les plus simples. Tu trouveras bien ton bonheur, crois-moi. »

    Elle garda sont doux sourire aux lèvres, puis hocha la tête en signe d'affirmation. Si elle allait y trouver son bonheur ? À condition que ça se mange, ça lui irait, la demoiselle n'était pas du genre chiante sur la nourriture alors, tout allait bien. Il prit ensuite son téléphone pour réserver la table qu'il avait apparemment déjà préparer, lorsqu'il raccrocha, la demoiselle prit la parole.

    « Merci beaucoup, c'est aimable de ta part. »

    Elle afficha toujours ce sourire innocent, le regardant avec un air sincère, le plus sincère qu'elle eut trouver à donner. Peu après le jeune homme reprit la parole.

    « Nous pouvons y aller dès maintenant, nous serons servis dès notre arrivée ! »

    Elle affirma de la tête en l'abaissant d'un coup sec, une mimique une fois de plus qui n'était pourtant pas voulut. Elle lui prit alors gentiment le bras, sans pour autant se coller complètement à lui, elle lui adressa toujours son doux sourire qu'elle gardait toujours.

    « Allons y ! Je te suis ! » Dit-elle sur un ton enjouée.

    Elle attendit alors que le jeune homme mène la danse, ou plutôt, l'amène au restaurant.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre hyper cool

Un fou ? Non,
Shimizu Honda !


■ Messages : 611
■ Age : 28
■ Orientation sexuelle : hétéro
■ Popularité : 700

Feuille de personnage
■ Année d'étude : xxx

MessageSujet: Re: Près de la photocopieuse (PV Koyo) (possibilité de X)   Mer 23 Nov - 12:42

[fin du rp, suite ici [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]]

merci de verrouiller pour les admins qui passeront par ici Smile
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre cool »

Un fou ? Non,
Jade Connelly !


■ Messages : 194
■ Age : 37
■ Orientation sexuelle : petite curieuse de tout
■ Popularité : 242

Feuille de personnage
■ Année d'étude :

MessageSujet: Re: Près de la photocopieuse (PV Koyo) (possibilité de X)   Mer 23 Nov - 17:30

Jade était complètement absorbée par ses corrections les pieds toujours sur le bureau. Elle sursauta légèrement en entendant la voix de Shimizu faisant presque renverser ses feuilles qu'elle rattrapa d'une main. Elle prit ses feuillets et les posa sur la table et offrit un large sourire à ce professeur. Elle n'avait pas vraiment eut la chance de faire connaissance avec ses collègues prise entre le programme des cours, les cours et les corrections.

- Bonjour! Effectivement je suis nouvelle ici. Jade Connelly professeur d'anglais.

Elle rajusta son chemisier tordu par son mouvement pour se retourner et jeta un bref coup d'oeil à cet homme qui s'approchait lentement d'elle. Il faillait dire qu'il était plutôt séduisant avec ses cheveux foncés et se regard à vous transpercer l'âme qui fit légèrement frissonner la jeune femme. Différent des hommes qu'elle fréquentaient en fait. Plus mince plus élancé oui un vrai changement des balaises qui croisait son lit et son intimité.

- Bien je vous retourne le compliment monsieur Honda. Alors petites corrections pour vous aussi?

Ben oui sinon que venait-il faire ici sinon? Ce n'est pas parce qu'elle avait fait un boucan du diable! Disons même qu'elle a été plutôt plus que discrète et silencieuse.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre hyper cool

Un fou ? Non,
Shimizu Honda !


■ Messages : 611
■ Age : 28
■ Orientation sexuelle : hétéro
■ Popularité : 700

Feuille de personnage
■ Année d'étude : xxx

MessageSujet: Re: Près de la photocopieuse (PV Koyo) (possibilité de X)   Mer 23 Nov - 17:45

Professeur d'anglais ? Cela nous fait déjà quelques affinités. Tiens, elle a rajusté rapidement son chemisier ? J'ai dû troubler sa tranquillité vu qu'elle semblait totalement décontractée. Bon, faut dire aussi, pour se permettre de mettre ses jambes sur la table en corrigeant des copies, décontractée, faut l'être ! OUILLE ! Me serais-je pris un râteau ? Elle s'est contentée de me retourner le compliment et me pose une question juste après... on verra bien, je suis trop impatient, je le sais, je suis gourmand, donc l'impatience va de pair !

Oh, pas encore. Je viens à peine de leur donner de quoi faire. Je passais juste pour déposer mes affaires dans mon casier. J'attends aussi... de voir si j'avais reçu un mot du directeur !

Ouf ! J'ai failli me faire avoir ! Je ne pouvais pas parler de Saya devant cette collègue ! Déjà que je tente une approche avec elle, parler d'une élève avec qui on partage une relation amoureuse risquerait de m'être très compromettant ! Ah, si seulement Saya passait me voir plus souvent ! Je ne profiterai pas du fait que je rencontre plusieurs beautés en ces lieux ! Bon... et si nous tentions quelque chose ?

Je peux vous donner un coup de main si vous voulez ?


Mais je ne la laisse pas me répondre et surtout, pas question de corriger des copies ! Je pensais à autre chose ! La mettre en confiance et la détendre, voire, la séduire en même temps, je remercie encore le ciel pour les mains qu'il m'a offert ! Je me place donc derrière elle et je commence à lui masser les épaules...

Vu votre posture, vous n'étiez pas si à l'aise que vous tentiez de l'être. De plus vous semblez fatiguée par cette journée de cours, laissez-moi vous aider à la rendre plus agréable.


Voilà, n'en disons pas plus, j'ai frôlé la limite de l'ambiguïté. Il est courant que des collègues se soutiennent en se procurant divers massages entre eux. Elle semble apprécier, je vois que je n'ai rien perdu depuis la dernière fois que j'ai massé quelqu'un !

Alors ? Vous vous sentez mieux maintenant ? Demandais-je avec sollicitude.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre cool »

Un fou ? Non,
Jade Connelly !


■ Messages : 194
■ Age : 37
■ Orientation sexuelle : petite curieuse de tout
■ Popularité : 242

Feuille de personnage
■ Année d'étude :

MessageSujet: Re: Près de la photocopieuse (PV Koyo) (possibilité de X)   Mer 23 Nov - 20:27

Jade réfléchi quelques secondes. Il avait une lueur curieuse dans l'oeil. Est-ce qu'il tentait de la draguer? Ou encore mieux d'avoir quelques faveurs de sa part? Quoique cette dernière pensée lui procura un délicieux frisson. Déjà juste s'imaginer nue devant lui et lui devant elle lui fit monter une certaine timidité qu'elle cacha rapidement quand il lui répondit qu'il venait seulement déposer ses effet et voir s'il n'avait pas eu un mot du directeur. La jeune femme fronça un sourcil sceptique mais ne releva pas. Il lui offrit ensuite de lui donner un coup de main.

- Euh...Ben......

Les mains se posèrent sur ses épaules et immédiatement la jeune femme ferma les yeux. La détente fut presque immédiate. Elle avait été stressée de ses débuts de cours et la pile de corrections qu'elle devait se taper chaque soir. Oui c'est vrai que la posture était peut-être moins relax qu'elle ne le croyait mais à comparé du doux massage de Shimizu ça ne l'était pas du tout.

- Aaaah! C'est divin! Vous avez un don à ne pas négliger.

Elle profita de ce massage que lui procurait son collègue. Elle se détendit penchant doucement la tête de côté en émettant des "hum" de satisfaction. Si elle était un chat elle se serait mis à ronronner. Comment un homme pouvait être aussi doux avec ses mains et enseigner la littérature? C'était à ni rien comprendre.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre hyper cool

Un fou ? Non,
Shimizu Honda !


■ Messages : 611
■ Age : 28
■ Orientation sexuelle : hétéro
■ Popularité : 700

Feuille de personnage
■ Année d'étude : xxx

MessageSujet: Re: Près de la photocopieuse (PV Koyo) (possibilité de X)   Mer 23 Nov - 21:18

Merci, je masse les gens comme vous depuis tout petit, donc j'ai de l'expérience on dira.

Voyant qu'elle était aux anges, j'en profitais pour lui rendre son massage plus intéressant. Je commençais méthodiquement par la nuque, une zone ô combien sensible et délicate. Puis, je pris chacun de ses bras et les massais chacun à leur tour. Elle semblait étonnée mais appréciait aussi, elle voyait bien que je la massais pour de vrai. Cela me permettait par la même occasion d'obtenir sa confiance tout en la séduisant... parce que oui, je la désire...

Maintenant, mettez-vous plus à l'aise, je vais m'occuper de vos jambes et de vos pieds...


... et de vos cuisses ! Je commençais galamment en lui enlevant ses chaussures, puis je me mis à lui masser les pieds. Mon dieu, à masser ses pieds, l'on juge bien la tension qui règnait dans son corps pendant toute cette journée ! J'avais eu des doutes ne m'occupant de sa nuque mais maintenant, j'en suis sûr ! Ah ma pauvre petite professeur, vous devriez vous détendre plus souvent ! Maintenant les jambes, elle en a de belles, mais il faut la détendre...

La nature vous a bien gâtée chère collègue
. Complimentais-je.

Maintenant, devenons un peu plus entreprenants et profitons qu'elle ferme les yeux... et la mes mains s'aventurent sur ses cuisses, mais toujours en les massant, afin de ne pas attirer la moindre suspicion de sa part... il est temps de devenir libertin... j'arrête mes massages, elle semble s'en étonner mais ne réagit pas, je me relève et lui susurre alors à l'oreille :

Et maintenant, que voulez-vous que je fasse, chère collègue ? Vous m'envoûtez...
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre cool »

Un fou ? Non,
Jade Connelly !


■ Messages : 194
■ Age : 37
■ Orientation sexuelle : petite curieuse de tout
■ Popularité : 242

Feuille de personnage
■ Année d'étude :

MessageSujet: Re: Près de la photocopieuse (PV Koyo) (possibilité de X)   Jeu 24 Nov - 2:24

- Hé bien on ne peut pas dire que vous n'avez pas d'expérience.

La jeune femme était complètement sous son emprise, totalement envoûtée. Les mains parcouraient sa nuque délicatement en dénouant ses muscles tendus. Il descendit à ses épaules qu'il massa tout aussi bien. Vint le tour de ses bras. La jeune femme se sentait complètement détendue et aux anges. Il fit le tour d'elle et lentement retourna son siège vers lui.

Il lui enleva les chaussures qu'elle venait de lui remettre en lui disant qu'elle devait se mettre à l'aise qu'il s'occupait de ses pieds et de ses jambes. Elle réprima une envie de lui dire "Seulement ça?" mais bon elle jugeait cette phrase inapproprié alors elle se tut simplement. Elle se cala dans son siège et laissa les mains de Shimizu s'occuper de ses muscles, sa peau. Il remonta lentement à ses cuisses tout en restant décent mais le désir monta en flèche en elle. Depuis son arrivée ici qu'elle n'avait pas croisé l'ombre de quelque chose qui lui servirait d'amant. Elle ouvrit les yeux quand le professeur la complimenta une nouvelle fois sur son physique avantageux.


- Je dois dire que je prends soin de moi. dit-elle sourire coquin en prime.

Il reprit son massage et vint à arrêter lui faisant faire une petite moue déçue. Il lui glissa à l'oreille ce qu'elle souhaitait pour la suite. Le souffle chaud contre sa peau fit augmenter son rythme cardiaque. Son visage était à peine à quelques centimètres d'elle. Elle pouvait aisément s'étirer et aller l'embrasser mais la gêne peut-être la freina.

- Vous avez quelque chose en tête monsieur Honda?

Ses yeux de saphir brillaient de cette excitation qui montait en elle. Elle le suppliait presque du regard de la prendre mais était-ce convenable? Ici? Tout à coup toute sa raison lui répondit qu'on s'en fout tant qu'elle calme ce volcan qui commençait à faire irruption en elle.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre hyper cool

Un fou ? Non,
Shimizu Honda !


■ Messages : 611
■ Age : 28
■ Orientation sexuelle : hétéro
■ Popularité : 700

Feuille de personnage
■ Année d'étude : xxx

MessageSujet: Re: Près de la photocopieuse (PV Koyo) (possibilité de X)   Jeu 24 Nov - 6:18

Si j'ai quelque chose en tête ? J'en ai plusieurs même ! Je ne réponds pas et lui offre un sourire malicieux. Par précaution, je m'en vais verrouiller les portes de la salle de professeurs, puis je reviens vers elle. Jade semble apprécier ce que je viens de faire. Après tout, nous sommes collègues, nous nous devons d'être prudents, pour le bien être de chacun...

Je pense qu'il est inutile de vous faire un dessin, ma chère...


Je l'attire alors à moi, l'obligeant de ce fait à être debout. Je me voyais mal me mettre sur elle alors qu'elle était assise... Une main dans son dos et l'autre sur sa hanche, je m'avance lentement de son visage avant de l'embrasser délicatement. Elle a vraiment des lèvres délicieuses... mais je compte bien lui faire comprendre que j'ai envie d'elle... ma main droite descend rapidement et caresse son intimité à travers ses vêtements tandis que ma main gauche attire sa main droite contre ma fermeture éclair...

Je pense que maintenant les choses sont claires, chère collègue...


Et je repartais de plus belle, l'embrassant plus passionnément, lui montrant tout le désir qu'elle avait fait monter en moi. Ma main gauche avait remonté jusqu'à l'arrière de sa tête, elle a de doux cheveux... je maintenais ma main là, lui prodiguant de discrètes caresses, parfois redescendant dans son cou puis son dos, lui montrant que j'appréciais vraiment cet instant avec elle... ma main droite pendant ce temps, impatiente, s'était aventuré sous les vêtements de la jeune femme pour mieux prendre soin de son intimité mais toujours avec la délicatesse de ne pas y entrer, par pure galanterie mais aussi, pour faire monter le désir dans le coeur de cette femme...

Et si je vous laissais les commandes maintenant ? Proposais-je d'un regard malicieux.
Revenir en haut Aller en bas




Un fou ? Non,
Contenu sponsorisé !



MessageSujet: Re: Près de la photocopieuse (PV Koyo) (possibilité de X)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Près de la photocopieuse (PV Koyo) (possibilité de X)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]
» Julia de Lamerlay - Garde tes amis près de toi...
» Loin des yeux, près du coeur [Aurore]
» Une Lecture près de la Cheminée... [Pv]
» La germe des possibilités… [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycée Tsubasa: Sujet xxx ou Hentai interdit au moins de 16 ans! :: Bavardages & Co :: Archives :: Corbeille à rp's-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit