[Hentaï, Yaoi, Yuri autorisés !]
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Clique ici pour voir l'histoire...  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Couloir menant aux dortoirs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
▪ Membre du forum

Un fou ? Non,
Hinae Hisao !


■ Messages : 103
■ Age : 27
■ Orientation sexuelle : Bisexuelle
■ Popularité : 116

Feuille de personnage
■ Année d'étude :

MessageSujet: Couloir menant aux dortoirs   Sam 15 Oct - 17:38

C’était le premier jour d’Hitomi, comme à son habitude elle était toujours propre sur sois.
Jupe de tailleur et chemise blanche accompagnée d’adorable escarpin, on n’aurait pas dit une infirmière… et pourtant. Hitomi Hitsu était la nouvelle infirmière du lycée Tsubasa, arrivait depuis peu elle ne savait pas très bien se situer dans le lycée. On lui avait dit d’aller dans le bureau du principal pour que celui-ci lui explique tout ce qu’elle devait faire si oui ou non il y aurait des jours elle pourrait avoir la paix. Déjà qu’elle devait supporter des adolescents sans cervelle si en plus elle devait les voir tout les jours…. Hitomi avait à peine que 20 ans mais elle réfléchissait comme une personne bien plus mature, toujours première de sa classe elle réussi ses concours d’infirmière haut la main. Après avoir garé sa mini cooper elle se dirigea donc vers l’établissement ou elle tourna et vira à la recherche du fameux bureau…Le fait d’être venu entre deux cours ne lui facilitait pas la tache car bien entendu tout les élèves était en cours, enfin normalement….
Elle scruta tout les étages, elle fit le tour du lycée jusqu’à ce que ses talons lui supplièrent de ralentir le pas.
C’est don au troisième étage qu’elle décida de faire une pause, elle soupira et s’adossa à un mur, l’air toujours impassible. Hitomi ne montrai jamais ses sentiments, personne ne réussi à lui faire afficher ne serais ce qu’un rictus. Des fois on pourrait même ce demander si la dernière des Hitsu ne serait pas faite en pierre…

Du coin de l’œil elle aperçut un garçon, elle ne savait pas d’où il était sorti mais elle s’en moquait éperdument. Elle s’avança vers lui après avoir épousseté sa jupe et défroisser sa chemise.
Elle arrangea sa coupe de cheveux pour paraitre présentable, déjà qu’elle paraissait associable si en plus elle devait être moche…Autant aller s’enterrer dans un trou !
Le blondinet aussi avait l’air de tenir à son apparence, voila déjà un point en commun. Etant donné que la jeune femme n’avait pas d’amis, la seule chose qu’elle aimait c’était son physique. Elle ne se lassait jamais de se dire à elle-même qu’elle est jolie…Narcissisme ? Mais non voyons ! Amour propre tout simplement…
Elle s’avança donc vers lui et lui tapa sur l’épaule pour qu’il la remarque, ses cheveux noir brillait et son visage était angélique, la jeune femme avait vraiment de bonne raison de s’aimer…Elle était sublime…Le blondinet aussi avait de quoi ce vanter, mais bien évidement elle ne le lui dira jamais !

« Peux tu me dire où se trouve le bureau du principal ? »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
SaTan Just what you dislike

Un fou ? Non,
Shin Kagawa !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 229
■ Age : 24
■ Orientation sexuelle : heterosexuel
■ Popularité : 269

Feuille de personnage
■ Année d'étude : Première année

MessageSujet: Re: Couloir menant aux dortoirs   Mar 18 Oct - 13:04

Journée sublimement merdique !!!!!!!!!!!! Je m'étais comme a mon habitude levé tard et oui ce n'est pas nouveau même avec un réveil assez fort pour réveiller tout mon quartier je restais une grosse feignasse. Un jour j'irais en Afrique et je dormirais prêt d'un troupeau d'éléphant pour voir s'ils réussiront a me réveiller mais ce jour était bien loin surtout vu mon début de trimestre bien catastrophique. Feignasse un jour feignasse toujours, je sortis de mon immeuble pris mon téléphone portable et appelai tout mon répertoire pour voir si l'un de mes sois disant amis pouvaient venir me chercher en voiture. Une fille fut assez gentille pour venir me chercher elle arrivait dix minutes plus tard me vit en train de draguer une jolie minette et s'en alla directement sans même me faire coucou, OULA !!!! Je me contentai donc du bus. Écouteur dans l'oreille je me rendis a l'arrêt le plus proche, un homme enfin une femmelette vu qu'il ressemblait plus a une fille qu'autre chose me mata je répondis a son clin d'œil par un jolie doigt et un va te faire foutre amical,plus aucun respect ces con .... Je montai dans le bus et me plaquai bien derriere une fille pour pouvoir admirer la jolie vue qu'elle m'offrait, des gens entrèrent dans le bus et on fut vite compressé l'un contre l'autre elle me souriait je fis de même,mais son petit copain arriva juste avant que je ne lui demande son nom OH MY GOD !!!!

Dieu me détestait?? Que t'ai je fais sale CON pour mériter cela....... Tu m'as crée parfait alors tu compenses en m'offrant des journées comme celle là??? C'est donc avec une cigarette dans la main que je fis mon entrée dans le lycée, je me dirigeai directement vers ma classe snobant tous les gens qui me montrèrent leur intérêt pour moi mais bon comme dieu ne faisait jamais les choses a moitié et qu'une journée aussi merdique que celle là n'allait surement pas finir par un truc de joyeux bahhh je me fis renvoyé par le surveillant je lui jetai un petit : Connard !! Avant de me diriger vers les dortoirs pour passer ma journée dans la chambre de mon pote au moins je pourrais mater un petit film tranquillou avec du ricard bien frais.

Dans les couloirs je sentis une légère tapette sur mon épaule je cachai ma cigarette d'un geste de main dans ma manche et je me retournai en souriant : Euuuhh oui? Ouft ce n'etait pas un membre du personnel mais surement une éleve enfin d'apparence, elle semblait vraiment innocente mais journée de merde oblige je restai sur mes gardes mais comment rester froid devant une si jolie créature? Brune poitrine sublime mais que je n'osai fixer de mon regard, je la regardais amusé sortant ma cigarette inspirant une bonne bouffé de nicotine avant d'aller gratter l'arriere de mon crane avec un petit sourire beta :

« Peux tu me dire où se trouve le bureau du principal ? »


Euuh oui oui faut juste suivre ce couloir prendre la première a gauche marcher un peu puis sortir du dortoir des gars! Car comment dire tu es dans le couloir des gars ici *clin d'œil* bon ensuite c'est le premier bloc a gauche première étage la première porte a gauche *ricane* bon ok c'est pas simple mais je peux t'y accompagner si tu veux ... Je m'appelle Shin Kagawa élève de troisième *fume* et toi tu t'appelles comment surement nouvelle élève hein? Je t'ai jamais vu avant
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre du forum

Un fou ? Non,
Hinae Hisao !


■ Messages : 103
■ Age : 27
■ Orientation sexuelle : Bisexuelle
■ Popularité : 116

Feuille de personnage
■ Année d'étude :

MessageSujet: Re: Couloir menant aux dortoirs   Mer 19 Oct - 10:47

Un blondinet, elle était tombée sur un de ses fils à papa blond aux yeux bleus. Si il arrivait à lui situer l’endroit où se trouvait ses pieds sa serait déjà un grand miracle ! Elle le regarda toujours avec même indifférence, pourquoi en serait-il autrement de toute façon, il la laissait totalement indifférente. Bien que, elle en était sure, toute les petites gamines d’ici devaient pleurer pour lui… En ce qui la concerne, il peut monter au ciel et redescendre il n’aura jamais plus qu’un simple regard de sa part !
Hitomi n’aimais qu’elle, avant elle aimait les gens, elle aimait ses frères….Mais…Pas la peine de s’étaler pour se remémorer des mauvais souvenir, et puis si elle y pensait trop le jeune homme allait s’en rendre compte et lui poser des questions. Or les questions, elle n’aimait pas ca !

Il lui expliqua donc où se trouvait le bureau du directeur, il aurait parlé chinois ca aurait été pareil !
Elle n’avait rien comprit mais se garda bien de le lui montrer. Puis il lui proposa son aide…Tout s’expliquait…Un dragueur, le cou classique de « vous voulez que je vous accompagne ? » en temps normal elle ne se serait pas laisser prendre au jeu mais là…Il fallait vraiment qu’elle trouve le principal et elle n’avait pas le temps de tourner virer dans tout le lycée…

« Je m’appelle Hitomi Hitsu, oui je suis nouvelle, non je ne suis pas élève je suis infirmière *dépoussière sa jupe et le regarde durement* et oui je souhaite que tu m’accompagne. »

Elle le suivit donc à travers le dédale de couloir. Elle était vraiment dans le couloir des garçons ou il s’était moqué d’elle ? Parce que si elle y était vraiment elle aurait pu voir tout et n’importe quoi ! Surtout venant d’un mec… Beurk…Heureusement qu’ils étaient tous censé être en cours parce que sinon… D’ailleurs en parlant de ca, pourquoi lui il n’y était pas ?!
En se concentrant sur lui elle remarqua qu’il empestait la cigarette camouflant presque son propre parfum de vanille ! Elle le regarda de haut en bas et vit qu’il essayait de retenir quelque chose dans sa manche, quelque chose qu’il ne voulait pas perdre…Surement une cigarette !
Donc, monsieur Shin Kagawa était à la fois un dragueur, un délinquant et un fumeur ! Et bien c’est qu’il avait tout pour plaire… Bon plus vite elle serait arrivée à destination plus vite elle sera débarrassée de lui…Elle espérait juste qu’il ne lui fasse pas faire plusieurs détour genre des « raccourcis »…
Revenir en haut Aller en bas

avatar
SaTan Just what you dislike

Un fou ? Non,
Shin Kagawa !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 229
■ Age : 24
■ Orientation sexuelle : heterosexuel
■ Popularité : 269

Feuille de personnage
■ Année d'étude : Première année

MessageSujet: Re: Couloir menant aux dortoirs   Ven 28 Oct - 13:41

« Je m’appelle Hitomi Hitsu, oui
je suis nouvelle, non je ne suis pas élève je suis infirmière *dépoussière sa
jupe et le regarde durement* et oui je souhaite que tu m’accompagne. »

Vu le type de regard que cette fille me jetait je n'étais surement pas sorti de l'auberge et puis comment dire aujourd'hui était un jour où la drague n'avait vraiment pas sa place même si ce que je venais de dire ressemblais belle et bien a une technique de merde pour l'obliger a faire un bout de chemin avec Mister Schyzo. A l'intérieur de ma petite tête tout le monde était d'accord on emmène la jeune meuf vers le dirlo ensuite on revient et on se prélasse tranquillou sur le lit en matant un bon petit film d'action avec je l'espère du pop-corn et une bonne cigarette. Shinintello voudrait bien réviser ses leçons mais les intellos n'ont vraiment pas leur mot a dire dans mon univers il s'etait fait attaché au poteau de l'amertume ainsi si par un pure hasard j'osais prendre un cahier j'allais ressentir la plus grosse amertume de ma vie, pas aujourd'hui que je deviendrais tranquille. Je souris a la jeune infirmière avant de commencer a marcher, jetant des petits regards vers la brunette pour voir si elle me suivait toujours et si par un heureux hasard elle n'en avait pas marre de marcher a coté de moi m'enfin ce n'était pas le cas elle me suivait a la trace. Dire qu'avant je l'aurais surement dragué par un moyen ou un autre,une belle brunette qui en plus est infirmière ahhh elle avait tout pour elle la jeune fille une belle poitrine des jambes élancées que demander de plus ?. RÉUNION DE CRISE, je sortis ma cigarette de ma manche et tirai une petite bouffée affichant un visage las et fatigué, le parlement Shinesque venait de voter Nous allons donc essayer sans forcer... Sage décision en faite.

Arrivé devant la chambre de mon ami je m'arrêtai et me retournai vers la jeune femme affichant un léger sourire tout en tirant une bouffée dans ma cigarette qui arrivait à son terme:
Huuummm je laisse mon cartable puis on y retourne
Je gratouillai mon menton tout en tournant la poignée, j'ouvris la porte quand soudain une pelle vint me taper le front, la pelle avait été accroché a l'entrée de la chambre et été tenue en équilibre grâce a la porte fermée donc en ouvrant la porte BAAAMM . Je tombai en arrière ce connard avait des idées DE MERDE !!!! Mais je ne pus m'empêcher de rire comme un malade c'etait certes douloureux mais vraiment vraiment rigolo. Je jetai un petit regard avec un large sourire vers Hitomi avant d'entrer dans la chambre et de m'asseoir sur le lit posant ma main sur mon front pour aténuer la douleur: Entre ... Je sais tu es surement pressée mais attend que je récupère un peu... Oula moi qui faisais confiance a ce con il a surement voulu me tuer, je scrutai la chambre pour voir s'il n'y avait pas une camera ici ou là mais nan rien il voulait donc que me faire mal bien joué, je pris mon télephone portable formai un numero avant de commencer a gueuler comme un malade des insultes a tout va mais tout ca en rigolant : RAA CONNARD comment t'es venus cette idée je croyais que t'etais con ahh pour te venger HAHAHA pas de ma faute hein ? Allez chao chao je te pique quelques bières alors vu que t'es con!!

Je me dirigeai vers un petit frigo avant de sortir deux bieres dont une que je lancai a Hitomi en ricanant : Je sais je sais je te fais perdre ton temps désolé juste le temps de retrouver mes esprits et on y va *clin d'œil*
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre du forum

Un fou ? Non,
Hinae Hisao !


■ Messages : 103
■ Age : 27
■ Orientation sexuelle : Bisexuelle
■ Popularité : 116

Feuille de personnage
■ Année d'étude :

MessageSujet: Re: Couloir menant aux dortoirs   Dim 30 Oct - 0:45

La jeune infirmière suivit Shin sans le lâcher, ses talons claquant sur le sol, sa jupe moulant bien ses formes et ses cheveux volant harmonieusement derrière elle.
Il fallait qu’elle aille absolument dans le bureau du principal, ne serait ce que pour avoir les informations de base. Lieu de l’infirmerie. Emploie du temps. Salaire…Enfin l’argent elle s’en foutait un peu. Quand on a une mère avocate international et un père trader on ne vit pas dans la misère. Donc son salaire elle s’en moquait un peu mais bon c’était une étape à passer.
Elle continua d’avancer en se disant que c’était rare de voir une infirmière aussi jeune. Elle n’avait à peine que 20 ans et pourtant elle travaillait déjà dans un lycée. Hinae Hisao a toujours était une bonne élève, elle apprit à lire avant d’entrer à l’école. Elle sut courir avant de marcher. Elle eu son brevet avec mention et son bac avec un an d’avance. En bref…Elle était tout simplement parfaite. Fille modèle, femme ravissante. Parfaite quoi.
Un poussa un soupire de satisfaction en se remémorant tout cela. Elle consultât sa montre et cette fois elle soupira d’impatience… Elle était vraiment en retard…Et comme si cela ne suffisait pas Shin s’arrêta devant la porte d’un dortoir….

*Oh, blondinet doit se recoiffer ?*

Hisae roula des yeux et tapa du pied espérant s’être faite discrète. Autant croire aux miracles…
Elle entendit un bruit sourd dans la chambre de Shin et ouvrit un plus la porte pour voir ce qu’il s’était passé et voit un objet parterre….Qui avait sans doute du tomber sur la tête de Shin…Raaaaa elle n’avait même pas encore vue le principal qu’elle allait déjà devoir soigner des gens ? Faut croire… Elle le regarda tituber jusqu’au lit et elle le suivit du regard. Hisae se demanda si elle pouvait partir ou si rester était une question de vie ou de mort…

*Ta gentillesse te perdra ma veille…Tu ne l’aurais jamais pour…Merde, la ferme, lui c’est différent ! Ah oui ? Et en quoi se blondinet est il différent ? Ca…C’est une excellente question… *

Elle s’avança vers lui après être sorti de sa rêverie et s’agenouille devant lui*il va surement en sortir une…* elle soupira d’avance face à la futur blague qu’elle voyait venir… Hinae posa ses mains sur le visage de Shin pour examiner la plaie. Bon sa saignait, ce n’était pas si profond pas besoin de faire des points. Ca risquait de picoter…. Elle sortit sa trousse de premier secours, en tant qu’infirmière Hinae se devait d’être toujours prête au cas où… D’ailleurs la preuve, ca n’avait pas manqué !
Elle sorti du coton et l’alcool.

« Ca risque de faire mal, mais si tu es sage tu auras une sucette. »

Le regarde du coin de l’œil et commence à appliquait le coton sur sa tête. Pendant qu’Hinae prenait soin de lui, Shin était au téléphone. Il passait un savon à celui qui lui avait joué cette blague et elle ne put se retenir de pouffer de rire. Cela dura quelque seconde car ensuite elle reprit ses esprits. Ca n’avait rien de drôle…Le coup aurait put être une dangereux…Voire fatale…

Au bout de quelque minute le visage de Shin redevint…Heu…Bhein Shin quoi… Elle ne préféra pas s’attarder sur la contemplation du visage du jeune homme. Perte de temps. Elle pourrait se concentrer sur sa beauté à elle ! D’ailleurs…Pendant que Shin se leva pour aller chercher quelque chose, elle ne savait pas trop quoi, elle se regarda dans le miroir, l’expérience lui apprit à s’arranger en quelque seconde. En trente seconde chrono Hinae avait remit son rouge à lèvre, s’était arrangé les cheveux, avait déboutonné un bouton de sa chemise qui l’empêchait de respirer et elle avait dépoussiéré sa jupe. Oui, Hinae était comme d’habitude impeccable sur elle, dotait d’une classe sans pareil et d’une beauté remarquable. Lorsque Shin revint avec une canette de bière elle attrapa celle qui lui lança puis elle plongea son regard dans le sien.
Le problème avec Hinae c’est qu’elle ne montrait jamais ses sentiments, depuis ce qui lui était arrivée elle ne montrait plus rien, jamais. Mais son regard, bon sang ! Elle avait un regard, qui pouvait vous glacer le sang, vous réchauffer les os ou transpercer votre âme…Suivant le regard qu’elle désirait prendre, personne ne pouvait résister ! Et là elle lançait à Shin un regard interrogateur, un regard qui disait qu’elle voulait en savoir plus sur lui…Qui disait qu’elle voulait voir ce qui se cache en lui et si elle pouvait lui donner une chance…
Revenir en haut Aller en bas

avatar
SaTan Just what you dislike

Un fou ? Non,
Shin Kagawa !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 229
■ Age : 24
■ Orientation sexuelle : heterosexuel
■ Popularité : 269

Feuille de personnage
■ Année d'étude : Première année

MessageSujet: Re: Couloir menant aux dortoirs   Lun 31 Oct - 8:21

« Ca risque de faire mal, mais si tu es sage tu auras une sucette. »


J'avais joué le dur mais OH MY GOD qu'est ce que j'aurais voulu crier comme un malade alors que l'infirmière me déposait le coton bourré d'alcool sur mon front. Ah ca me picoté même maintenant mais cette femme était dotée contrairement de ce que je le pensais d'un petit sens de l'humour quand il s'agit de se moquer des gens en tout cas. Ça petite remarque sur la sucette me fit bien rire car les sucettes et moi ca faisait un milliard deux cents je préférais de loin les cigarettes déjà petit je les refusais quand j'allais au dentiste car sucette viens du verbe sucer et moi je ne veux pas apprendre a sucer... Ok ok c'etait bête mais c'etait ainsi je refuse de faire un truc qui pourrait compromettre mon machisme !!!!!! Mon Machisme modéré je tiens a le préciser car je respecte tout de même la gente féminine sans laquelle nous serions tous gay .

Alors que je me dirigeai chercher des bières je remarquai que la jeune femme avait sorti un miroir, narcissique ou juste une fille qui prend soin de son image? Là était la question si elle aussi s'aimait ca allait être marrant deux narcissiques dans une même pièce égal bagarre assuré, mais je comprend tout a fait le faite qu'elle pouvait s'aimer elle était plutôt canon dans son genre, le genre de femme que j'aimais bien draguer en temps normal cheveux noires grosses poitrines en plus elle était infirmière donc moi qui ai été ado comme tout le monde et j'ai souvent rêvé de me faire une infirmière cette pensée me fit soudainement sourire. Je me dirigeai vers le lit sur lequel je posai mon postérieur buvant ma bière a petite gorgée et fixant du regard Hinae un sourire au lèvre, son regard était perçant mais étant con comme la braise je n'avais rien remarqué en faite je savais qu'elle cherchait a produire en moi une quelconque réaction mais ca me passait complétement au dessus de la tête. Et puis merde autant rentré dans son jeu, je me penchai légèrement posant mes coudes sur mes cuisses et souriant a la jeune femme.

Oui je sais ca ressemble a un plan de drague foireux a deux balles !!! D'ailleurs Tu peux questionner tout le monde au lycée je suis très connu Shin le dragueur le pervers et le don Juan *clin d'œil* En faite je rentre a l'école pour draguer et j'en sors presque tout les soirs avec une nouvelle conquête *ricane*. Shin enfin je... Oui je suis le gros con par ici personne ne m'aime mais tout le monde reste a coté de moi tu vois le genre *fume* Et puis tu sais je ne vole l'amour des femmes que parce que petit on m'en a pas assez donné de l'amour *rigole*.Sinon toi la nouvelle infirmière je te previens par ici c'est tres loin de tout ce que tu as connu essaye de te faire des amis car les gens sont très dangereux .. Et puis temps que tu es là parles moi un peu de toi tiens ^^
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre du forum

Un fou ? Non,
Hinae Hisao !


■ Messages : 103
■ Age : 27
■ Orientation sexuelle : Bisexuelle
■ Popularité : 116

Feuille de personnage
■ Année d'étude :

MessageSujet: Re: Couloir menant aux dortoirs   Mar 1 Nov - 18:11

Pendant qu’elle le soignait l’infirmière avait quand même remarqué qu’il sentait la douleur. Elle comprit tout à fait qu’il est voulu jouer les gros dur par fierté. A cette idée elle roula des yeux. Ridicule, encore un macho. Lorsque Shin se leva pour chercher les bières elle remarqua qu’il l’avait pris en flagrant délit de narcissisme…. *Bon ca va, avec la gueule qu’il a il doit l’être plus que moi ! Quoi que…Impossible…* Elle rangea le miroir dans son sac, a quoi bon se cachait elle se trouvait magnifique, et alors où est le problème ? Ne l’était elle pas ? Question piège, il va s’en dire…
Lorsqu’elle daigna poser un œil sur Shin elle remarqua qu’il était en train de la regarder. Et pas seulement le visage. Elle en aurait presque rougit, elle le vit sourire et elle se toucha machinalement les cheveux. Ensuite Don Juan vint s’assoir à coté d’elle. Super les voila qu’ils allaient stagner sur place. Elle regarda sa montre. Zut. Bon à ce niveau là…Elle devait dire adieu à son rendez vous. Enfin. Hinae était une vrai je-m’en- foutiste, si elle devait travailler ici tant mieux sinon bhein…Le lycée d’à coté la prendrait surement avec son curriculum vite. C’est vrai quoi, elle était brillante et jolie ! Il fallait sauter sur l’occasion ! Enfin bref. Shin. Donc elle le regarda intensément mais, cette tête de banane écraser ne semblait rien comprendre *Seigneur…Ce genre de chose n’arrive qu’à moi…* En même temps il était logique que Shin ne comprenne pas sa façon de parler. Lui, comme tout les êtres normaux de cette planète, utilisait les mots pour communiquer. Or elle, qui était une asociabilité sans pareil, ne parlait pas, ou très rarement, elle utilisait surtout le langage du regard. Elle utilisait ses yeux comme un atout, comme une façon de s’exprimer… Mais si des babouins sortis des jupes de maman ne comprenaient pas…Autant laisser tomber. Elle se surprit à soupirer et la voix de Shin la fit sortir de sa rêverie.

Oui je sais ca ressemble a un plan de drague foireux a deux balles !!! D'ailleurs Tu peux questionner tout le monde au lycée je suis très connu Shin le dragueur le pervers et le don Juan *clin d'œil* En faite je rentre a l'école pour draguer et j'en sors presque tout les soirs avec une nouvelle conquête *ricane*. Shin enfin je... Oui je suis le gros con par ici personne ne m'aime mais tout le monde reste a coté de moi tu vois le genre *fume* Et puis tu sais je ne vole l'amour des femmes que parce que petit on m'en a pas assez donné de l'amour *rigole*.Sinon toi la nouvelle infirmière je te previens par ici c'est tres loin de tout ce que tu as connu essaye de te faire des amis car les gens sont très dangereux .. Et puis temps que tu es là parles moi un peu de toi tiens.

Un sentiment nouveau lui parcouru le corps. Comment ca s’appelle ? Hum…Je le sais c’est….Compassion ! Voila, elle eu de la compassion pour lui. Etrange. Cela ne dura que quelque seconde. Elle le regarda calmement, cette fois il n’y avait aucune froideur dans ses yeux mais l’indifférence trônait toujours sur son visage.

« Oui un plan drague vraiment foireux. Ensuite j’ai remarqué que tu étais un dragueur de première depuis l’autre bout du couloir. Je pense que tu fais tout ca pour te prouver quelque chose. De plus pour ce qui est de « tes amis » je pense qu’ils restent avec toi juste parce que tu es populaire et non parce qu’il t’apprécie. Je n’ai pas d’amis parce que je suis froide et associable et…Je m’ne suis vite remise. *arrange les plis de sa jupe* Sinon qu’est ce que tu veux savoir ? »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
SaTan Just what you dislike

Un fou ? Non,
Shin Kagawa !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 229
■ Age : 24
■ Orientation sexuelle : heterosexuel
■ Popularité : 269

Feuille de personnage
■ Année d'étude : Première année

MessageSujet: Re: Couloir menant aux dortoirs   Ven 4 Nov - 12:07


« Oui un plan drague vraiment foireux. Ensuite j’ai remarqué que tu étais un dragueur de première depuis l’autre bout du couloir. Je pense que tu fais tout ca pour te prouver quelque chose. De plus pour ce qui est de « tes amis » je pense qu’ils restent avec toi juste parce que tu es populaire et non parce qu’il t’apprécie. Je n’ai pas d’amis parce que je suis froide et associable et…Je m’ne suis vite remise. *arrange les plis de sa jupe* Sinon qu’est ce que tu veux savoir ? »


Elle était psychologue en plus d'être infirmière? Y avait pourtant pas marqué dragueur sur mon front, je dois vraiment avoir une putain de poisse pour que toutes les filles pensent ca de moi. Je suis pourtant qu'un misérable petit dragueur du dimanche.......Bon ok ok je ne savais pas jouer la comédie et même dans ma tête ca ne sonnait pas très bien moi un dragueur du dimanche mais qui voulais je berner avec ca?? J'avais même écrit un petit carnet où était entreposée toutes mes techniques de la première jusqu'à la dernière pour dire que j'étais vraiment un dragueur confirmé. Je lui souris tout en sortant un deuxieme Marlboro de mon paquet que je fumai en admirant le plafond :

Vos propos sont très très pertinents pour une fille *expire de la fumée* Oui oui je fais ca pour me prouver quelques choses comment te dire? Contrairement aux autres dragueurs je ne fais pas ca pour avoir des filles dans mon lits *ricane* je le fais juste pour me sentir aimé et pour briser aussi quelques cœurs car j'adore ca *fume*. Sinon mes amis sont mes amis parce qu'ils me ressemblent d'un coté sinon j'ai aussi des sangsues qui ne le sont que pour se faire connaitre mais ceux là je les emmerde un peu. Être froide ne t'empêchera pas d'avoir a nouveau mal ma jolie car les carapaces finissent toujours par craquer et le jour où tu craqueras tu te sentiras vraiment bien *ricane*



Elle me demanda ce que je voulais savoir d'elle, mais en faite a part sa taille de soutien gorge je ne voulais rien savoir de cette charmante créature. Je la regardai fixement comme pour lui faire avouer un truc, mon sourire trahissait mon envie d'elle. D'un seul coup je me relevai et me dirigeai vers la porte tout en ne la lachant pas du regard :

Huuum qu'est ce qui t'a rendu ainsi? Qu'est ce qui a fait d'une belle femme un objet a répulsion?Je doute bien que tu veuilles pas y repondre mais on y va le dirlo doit t'attendre là.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre du forum

Un fou ? Non,
Hinae Hisao !


■ Messages : 103
■ Age : 27
■ Orientation sexuelle : Bisexuelle
■ Popularité : 116

Feuille de personnage
■ Année d'étude :

MessageSujet: Re: Couloir menant aux dortoirs   Dim 6 Nov - 10:13

Hinae regardait Shin attentivement, elle l’analysait. Elle adorait faire ca. En même temps elle était toujours seule il fallait bien qu’elle trouve une distraction. Elle en conclu que Shin croyait être un dragueur confirmé parce qu’il avait sans doute du avoir beaucoup, beaucoup de conquête. Il devait être du genre de ses idiots à avoir un tableau de chasse. Elle plissa les yeux. Non pas un tableau de chasse plutôt quelque chose qui lui fasse rappeler comme il a réussi à avoir toute ses filles. Des plans dragues par exemple. Oui c’était plutôt son genre. Un garçon propre sur lui et narcissique qui plus est devait surement tenir un cahier avec des plans dragues dedans. Elle le regarda fumer. Fumer ? Se vider de la colère surement, évacuer le stress. Raaaaaa elle en devenait folle. Qui était vraiment Shin Kagawa…Elle finirait par le savoir ! Elle resta impassible mais au fond elle bouillonnait.

Vos propos sont très très pertinents pour une fille *expire de la fumée* Oui oui je fais ca pour me prouver quelques choses comment te dire? Contrairement aux autres dragueurs je ne fais pas ca pour avoir des filles dans mon lits *ricane* je le fais juste pour me sentir aimé et pour briser aussi quelques cœurs car j'adore ca *fume*. Sinon mes amis sont mes amis parce qu'ils me ressemblent d'un coté sinon j'ai aussi des sangsues qui ne le sont que pour se faire connaitre mais ceux là je les emmerde un peu. Être froide ne t'empêchera pas d'avoir a nouveau mal ma jolie car les carapaces finissent toujours par craquer et le jour où tu craqueras tu te sentiras vraiment bien *ricane*

Elle écouta attentivement chaque paroles de Shin et le mot qui s’illumina c’était « MENTEUR ! ».
Franchement son discours n’était pas très convainquant même si elle avait réussit à trouver quelque petit morceau de vérité. Elle avait aussi remarqué que c’était un macho. Sexiste ? Non juste macho… Le « pour une fille » voulait tout dire. Elle sourit intérieurement face à ces mots. Elle l’avait ensuite entendu parler de sa carapace et ombre vint se poser sur son visage. Elle savait que jamais sa carapace ne se briserait, en tout pas involontairement, elle avait passé trop d’année à la forger… Ensuite Shin la regarda avec un étrange sourire. Un sourire coquin, malicieux. Elle comprit ce qu’il voulait savoir. Elle haussa un sourcil.

Huuum qu'est ce qui t'a rendu ainsi? Qu'est ce qui a fait d'une belle femme un objet a répulsion?Je doute bien que tu veuilles pas y repondre mais on y va le dirlo doit t'attendre là.

Elle se leva calmement et fini sa bière qu’elle jeta à une poubelle. Elle arrangea sa juste et sa chemise et était en train d’étouffer sa poitrine puis elle se recoiffa et regarda Shin avec indifférence.

« Une expérience douloureuse. Oui nous y allons. »

Elle se dirigea vers la porte et passa devant Shin, son parfum de vanille embaumé encore la pièce. Elle retourna ensuite vers lui et lui fit le même regard que lui tout à l’heure. A la fois coquin et malicieux.

« Oh et au fait…105 C »

Elle lui fit un clin d’œil et avança doucement dans le couloir, attendant qu’il la rejoigne.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
SaTan Just what you dislike

Un fou ? Non,
Shin Kagawa !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 229
■ Age : 24
■ Orientation sexuelle : heterosexuel
■ Popularité : 269

Feuille de personnage
■ Année d'étude : Première année

MessageSujet: Re: Couloir menant aux dortoirs   Dim 6 Nov - 16:05

« Une expérience douloureuse. Oui nous y allons. »

Huumm je ne pourrais surement rien tirer de cette fille alors autant l'emmener directement chez le directeur. Je lui souris tout en la voyant passer devant moi, son parfum sentait bon enfin pour les gens qui aiment la vanille personnellement ca m'allait meme si je preferais sentir la sueur des gens. Bizare c'est sur que la sueur c'est pas bon a sentir mais ca rajoute un petit contact en plus et au moins c'est naturel, pas comme les différents parfum en tout genre qui eux ne font que cacher ce que nous sommes réellement des êtres pleins d'impuretés.... Enfin l'apparence était ce qui comptait après tout et je n'étais vraiment pas en position de dire quoi que ce soit vu que je m'étais parfumé moi aussi ... Axe Dark temptation un parfum bon marché que j'avais acheté pour quelques sous en espérant me transformer en chocolat pour me faire croquer par toutes les filles ... Mais au final j'attirai toujours autant les filles mais aucune a cause de mon parfum toujours a cause de mon apparence comme quoi l'odeur ne fait rien....

D'un seul coup elle se retourna et me jeta un regard coquin malicieux, je grimaçai légèrement faisant un pas en arrière. Même si elle était séduisante je n'allais tout de même pas encore devoir coucher avec une fille sans rien connaitre d'elle. Je grimacai tirant une taffe sur ma cigarette avant d'entendre:

« Oh et au fait…105 C »

Elle venait de me donner sa taille de soutien gorge ou je rêvais? Ne sachant vraiment pas quoi repondre je passai devant elle et je lui fis signe de me suivre. Les dortoirs commencaient a se remplir je saluai quelques copains leur tapant la main quelques un firent des remarques du genre:" Shin s'est encore tapé une nouvelle.""Shin devrait arreter a force ca devient con on a presque plus aucune meuf a se mettre sous la dent". Cela me fit bien sourire encore une fois ma réputation de connard... Je jetai un œil vers Hina en grimaçant et je lui fis signe de m'excuser tout en continuant de marcher. Nous sortîmes du dortoir et maintenant c'est les filles qui faisaient courir des rumeurs sur moi encore et encore comme si rien d'autre ne les intéressaient. Je ralenti légèrement avant de pointer du doigt le bureau du directeur:

Bon bah voilà c'est ici.... Sinon désolé hein mais j'y peux vraiment rien..... Et le 105 C est pas mal *tire la langue
*
Revenir en haut Aller en bas




Un fou ? Non,
Contenu sponsorisé !



MessageSujet: Re: Couloir menant aux dortoirs   

Revenir en haut Aller en bas
 

Couloir menant aux dortoirs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le monstre du couloir
» Pour les dortoirs~ (et deux autres questions)
» Couloir du 1er étage
» Couloir du 3ème étage
» Couloir du sous-sol

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycée Tsubasa: Sujet xxx ou Hentai interdit au moins de 16 ans! :: Bavardages & Co :: Corbeille à RP-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit