[Hentaï, Yaoi, Yuri autorisés !]
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Clique ici pour voir l'histoire...  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Couloir près de l'escalier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Invité

Un fou ? Non,
Invité !



MessageSujet: Couloir près de l'escalier   Lun 29 Aoû - 11:32

Une journée comme les autres commençait. Je venais de me laver et de sortir de ma chambre comme à mon habitude pour faire mes exercices matinaux d'arts martiaux. Mais cette imbécile de Ran m'avait embarquée la soirée d'avant avec sa bandes de racailles faire le tour des bars. Bon, moi personnellement je n'ai pas bu. Ran, elle à sifflé, ça c'est sûr. Sa bande était partie dans un délire, chantant les paroles d'un truc de jeux de rôles. Ca faisait :

Pooom… pom pooom… pom pom pom pom pom pom pom pom
Quand tous les petits Trolls, dansent dans la forêt,
Moi et mes compagnons préférons nous barrer !
Ceux qui les trouvent mignons sont vraiment dérangés,
Un jour ils finiront en compote de…
Pommes… pom pooom… pom pom pom pom pom pom pom pom…


Ce n'est que le dernier couplet. Ran m'avait dit que c'était de reflet d'acide "pom po pom". Ok...j'ai cru que c'était la fin, en les entendant chanter bourrées. Bon, Ran ne sait pas chanter. Elle a un air de bouledogue mal léché quand elle prend un micro. Mais là, elle n'avait fait que rire en regardant la bande de joyeux lurons tituber dans le bar.
Bon trêves de bavardages ! J'avais donc récupéré sur mon mp3 cette chanson débile mais trop rigolote. Je fredonnais l'air, avec une tête de bienheureuse. J'arrivais enfin au virage, qui faisait office de mur, pour accéder à l'escalier...quand soudain. BAM ! Quelque chose me heurta. Je rattrapais par réflexe ce contre lequel j'avais buté. Parce que la maladresse, c'est mon cheval de course. Je tirais vers moi...une toute petite main...une petite fille ? Au lycée ? ! La fille vint atterrir délicatement contre mes hanches. Je la soulevais de mes bras, pour vérifier que je n'avais pas rêvé. Une toute petit fille aux cheveux longs, me regardait, un peu surprise. De longs cheveux bruns foncés, un visage de poupée, des yeux d'un bleu pastel apaisant...je la regardais fixement dans les yeux. Non, ce n'était pas une petite fille. Enfin en apparence, oui. Mais la franchise qui se dégage de ses yeux montrait sa grande maturité. Je la relâchais, m'accroupissant alors pour être à sa hauteur. Les torticolis, c'est pas très bon pour les muscles. Je lui dit, gênée :

"Je suis désolée, je ne t'avais pas vue. Enchantée, je suis Estelle Mac-Leod. Tu es nouvelle ?"
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre à par entière

Un fou ? Non,
Sana Ibi !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 339
■ Age : 23
■ Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
■ Popularité : 414

Feuille de personnage
■ Année d'étude : 3 ème année

MessageSujet: Re: Couloir près de l'escalier   Lun 29 Aoû - 12:52

Je suis parti du hall d'entrée, juste après mon inscription qui avait duré un bon moment à cause de la file d'attente, j'ai rencontré au tout début de mon arrivé ici, Alto Saotome, un garçon très gentil qui m'a défendu à maintes reprises, sa force et sa gentillesse m'ont beaucoup surprise, surtout qu'il est le deuxième garçon que je rencontre et ils sont tout aussi gentil les deux. Je marche donc, avec mon sac dans ma main droite, rempli de mes livres de cours et de plusieurs cahiers, ma valise a déjà était placé dans ma chambre d'après ce qu'on m'a dit. Je marchais tranquillement, en regardant la profondeur du couloir, je tournais finalement pour arriver vers un escalier quand soudain, je percuta quelqu'un, j'étais sur le point de tomber les fesses les premières par terre quand la personne en question me rattrapa par la main et m'attira contre elle, j'attéris alors sur ses hanches, avec une étrange délicatesse. "L'accident enfin terminé, je n'ai pas eu le temps de dire ouf que je me retrouva les pieds au dessus du sol, soulevé par la personne qui m'avait percuté et je vis alors que c'était une belle jeune femme, très grande avec une poitrine plus qu'imposante, j'ouvris de grands yeux surprise par sa réaction, elle me fixait droit dans les yeux, puis finalement me reposa sur le sol et s'accroupit à ma hauteur, cela me surprit d'autant plus qu'elle ne me prenait pas de haut, pas comme les garçons précédemment qui m'avaient prise pour la petite soeur de Alto ou une gamine de primaire...La jeune femme semblait gênée et déclara :

"Je suis désolée, je ne t'avais pas vue. Enchantée, je suis Estelle Mac-Leod. Tu es nouvelle ?"

Je ramassais mon sac avec tout mes livres de renversé et je m'inclina :

"Désolée, je n'ai pas fait attention non plus. Je suis bien nouvelle, je viens à peine de m'inscrire, je m'appelle Sana Ibi "

Elle m'avait sans aucun doute prise pour une enfant, il est sur que voir une fille de ma taille, de plus mes habits n'arrange en rien la chose...
Voilà sans doute pourquoi elle m'a tenu dans ses bras de la sorte.
Je continuais de la regarder calmement et je demandais curieusement :


"Tu m'a également prise pour une enfant n'est ce pas ? "
Revenir en haut Aller en bas
http://pensionnat-of-roses.forumactif.com

avatar
Invité

Un fou ? Non,
Invité !



MessageSujet: Re: Couloir près de l'escalier   Lun 29 Aoû - 19:09

La petite jeune s'appelait donc Sana Ibi. Je mettais ma tête en biais, un peu surprise par la moue qu'elle me tira. Elle me faisait penser à mon cadet quand il boudait, à l'instant. Je l'aidais à ranger ses affaires, quand elle me demanda si je l'avais prise pour une petite fille. Je m'asseyais, croisant les bras contre ma poitrine. Je lui fis un sourire serein et emprunt de calme. Il est vrai qu'au premier abord on pouvait la confondre avec une enfant, mais...autant lui dire franchement :

"Oui, tu ressembles physiquement à une enfant. Mais il y a quelque chose dans ta façon de parler et dans ton regard qui m'ont fait penser le contraire. Tu as quelque chose de mature qui se dégage de toi. Je ne me moque pas de toi, t'inquiète ! Hey ça me fait penser que...fais voir ta frimousse...ouiiii ! Je reviens, minute !"

Je me levais en sautant et je repartais en sens inverse, direction la chambre. Je sortis quelque chose qui allait aller à ravir à Sana. Je revenais les bras derrière mon dos. Sana me regarda, en fronçant un peu les sourcils. Elle devait penser que je me payais de sa tête, ça se trouve. Je lui dis de fermer les yeux. Elle hésita un peu et se laissa faire. Je pris alors entre mes mains ses cheveux, les faisant rouler et lever avant d'y ajouter un pic où des perles pendaient. Elle était vraiment magnifique. Beaucoup plus mature que tout à l'heure. Je lui fis une petite frite sur le nez et je lui dis :

"Tu vois, il en faut peu pour que tu sois jolie. Un simple pic pour cheveux un peu décoré et le tour est joué ! Regarde toi dans ce miroir et dis-moi ce que tu en penses !"
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre à par entière

Un fou ? Non,
Sana Ibi !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 339
■ Age : 23
■ Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
■ Popularité : 414

Feuille de personnage
■ Année d'étude : 3 ème année

MessageSujet: Re: Couloir près de l'escalier   Lun 29 Aoû - 20:55

Après lui avoir demandé si elle m'avait prise pour une enfant tout à l'heure. Estelle croisa les bras contre sa poitrine et me déclara franchement qu'en effet, elle pensait que j'étais une enfant, à cause de mon physique, mais qu'à cause de mon regard et de mes paroles, je suis mature et alors la première impression se retira de ses pensées et elle vit alors que je n'étais pas une enfant. Je ne savais pas que mes yeux faisaient cet effet, mais j'en suis satisfaite. Puis elle me demanda de montrer mon visage, d'un air étonné, je ne bougea pas pour qu'elle m'observe et elle partit en courant en me déclarant qu'elle allait revenir, je croisa alors les bras, en pensant qu'elle était étrange et énergique. Elle revint ensuite quelques minutes plus tard, les mains derrière le dos comme pour cacher quelque chose, je fronça les sourcils, moi étant curieuse, je voulais savoir ce que c'était... Elle me demanda de fermer les yeux, je le fis en toute confiance, en espérant que ce n'était pas une mauvaise blague, puis elle accrocha quelque chose dans mes cheveux, elle me fit une nouvelle coiffure, je réouvris mes yeux et elle me dit d'un ton gaie :

"Tu vois, il en faut peu pour que tu sois jolie. Un simple pic pour cheveux un peu décoré et le tour est joué ! Regarde toi dans ce miroir et dis-moi ce que tu en penses !"

Je m’exécuta et je me regardais dans le miroir, je vis alors ma coiffure et mon visage qui ne faisait plus aussi gamine qu'avant, j'avais vraiment l'air d'être une jeune fille, un grand sourire est apparu sur mon visage et je me mis à rougir


"C'est vraiment moi ?!"

Je regardais Estelle et je la remercia de m'avoir transformé ainsi, je lui expliqua ensuite pourquoi je n'avais pas d'accessoire ou d'habits de jeunes filles :

"Je suis dans l'orphelinat de la ville et nous n'avons pas assez d'argent pour nous permettre ce genre de chose, voilà pourquoi je m'habille de façon aussi simple et je l'accorde gamine..."
Revenir en haut Aller en bas
http://pensionnat-of-roses.forumactif.com

avatar
Invité

Un fou ? Non,
Invité !



MessageSujet: Re: Couloir près de l'escalier   Lun 29 Aoû - 21:24

En voyant Sana heureuse, je tapais frénétiquement dans mes mains. Une chose était sûre, Sana pouvait devenir ce qu'elle espérait : ressembler à une jeune femme. Ma mère m'avait toujours dit que chaque femme a une beauté spéciale. Sana en était la preuve. Au niveau des formes, elle avait un point faible, mais son visage...Je me mis à rire doucement. A un moment, elle me dit qu'elle était de l'orphelinat. Je mettais ma main devant la bouche, pour ne pas qu'elle croie que je riais pour ça. Je secouais la tête, puis la regardais à nouveau en lui disant :

"Que tu sois de l'orphelinat m'importe peu. Tu es une jeune fille qui peut-être jolie...Je me demande si un garçon l'a remarqué. En disant cela, je vis Sana tiquer. Tu as qui en vue, cachotière ? Oh et puis non, je verrai par moi-même ! C'est vraiment intéressant ! Ah ! Et je peux t'appeler Chibi ? Parce que tu es trop kawaï ! Si jamais tu pouvais rejoindre notre chambre, je suis sûre que l'on s'amuserait ! Je t'adore déjà !"

Je prenais une pose de fille fière, comme si c'était ma petite soeur qui était face à moi :

"L'histoire du petit canard, tu la connais ? Tu es comme lui Sana. Tu ne demandes qu'à t'épanouir, en chibi cygne ! Donc...reprenons mon sujet de curiosité....qui as-tu dans l'oeil ? Je te conseillerais si ce sont ceux que je connais ! Tu as certains cas à éviter, d'accord, dis-je en mettant mon index sur son nez.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre à par entière

Un fou ? Non,
Sana Ibi !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 339
■ Age : 23
■ Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
■ Popularité : 414

Feuille de personnage
■ Année d'étude : 3 ème année

MessageSujet: Re: Couloir près de l'escalier   Lun 29 Aoû - 23:44

J'étais très heureuse de cet magie dont m'avait fait cadeau Estelle.
Un simple pic avec des perles m'a rendu plus féminine et enlève mon air de gamine. Estelle semblait contente de mon sourire et tapa dans ses mains, le sourire aux lèvres, elle riait. Puis plaça sa main devant sa bouche lorsque je parla de mon orphelinat d'enfance, bien sur, je compris qu'avant elle ne riait pas à cause de ça, elle me répondit que cela n'avait pas d'importance que je sois dans un orphelinat et que j'étais comme toutes les jeunes filles, je peux devenir jolie moi aussi.


Je me demande si un garçon l'a remarqué.

Cet phrase me fit rougir, je pensais alors à Reisei-sama et Alto-kun, deux garçons charmants que j'avais rencontré précédemment, des rencontres peu communes et unique, qui resteront gravé dans ma mémoire. Estelle avait remarqué mon rougissement et commença à me taquiner, elle voulait tout savoir, j'en rougissais d'avantage, elle me proposa de m'appeler Chibi, j’acceptai, mais seulement elle pourra m'appeler ainsi...

"Oui, j'aimerais aussi rejoindre ta chambre Estelle, je me sentirais moins seule et je pense que on s'amusera bien en effet"

Elle me trouvait mignonne, je rougis de nouveau, elle est d'une personnalité joyeuse et pleine d'énergie, j'aime ce genre de personnalité un peu déplacé pour certaines personnes, ça me redonne le sourire et l'envie d'avoir des amis. Estelle prit une pose, comme si elle était fière de faire partie de mes proches à présent, je trouvais cela amusant, je me mis à rire, la première fois que je riais en 17 ans. Elle me parlait également de l'histoire du vilain petit canard et me compara à lui, dans un sens c'est plutôt vrai et la comparaison était jolie je trouve, elle revint ensuite sur le sujet des garçons en me taquinant le nez du bout de son index.

"Je connais deux garçons très gentil pour l'instant.. le premier je l'ai rencontré au parc de la ville, il s'appelle Reisei Kuran. Et l'autre, Alto Saotome, il m'a aidé à plusieurs reprises alors qu'on m'embêtait sur ma taille."
Revenir en haut Aller en bas
http://pensionnat-of-roses.forumactif.com

avatar
Invité

Un fou ? Non,
Invité !



MessageSujet: Re: Couloir près de l'escalier   Mar 30 Aoû - 8:59

Quand se mit à rougir, j'avais envie de pousser un cri d'étonnement. J'étais vraiment sous le charme de cette petite bouille ! Et encore plus quand elle se mit à rire ! Punaise comment les gars pouvaient rater ça ? Ils sont aveugles, ou quoi ? Je conçois qu'elle fasse gamine de visage, mais regardez-moi ce sourire. C'est à en pleurer de joie tellement c'est doux ! Je me frappais le front dans ma main. Le monde est vraiment injuste, pour elle ! Il faut dire que moi aussi j'avais ma part d'injustice, mais ce n'est pas le moment d'en parler. Elle me parla enfin de ce que j'attendais : ces "prétendants" Huhuhu...j'ai l'impression de ressembler à ma mère quand elle nous pose des questions sur nos relations, à moi et mes frères. Alors comme ça elle avait vu Kuran-san. On m'en avait parlé et je l'avais repéré de vue. Un grand garçon au regard froid, distant, mais qui faisait tourner la tête des filles de la ville. Cependant, il y avait un truc qui faisait que je me méfiais de lui.

"Kuran-san ? C'est vrai qu'il est beau. Bon, pas pour moi, hein. Je suis déjà prise. Disons que...si tu lui fais confiance, je l'accepte. Mais méfie-toi tout de même un peu. Quelque chose m'a alerté à son sujet... , Sana me regarda bizarrement. C'est mon tatou...enfin...C'est mon instinct de...boh et puis zut. Oublie ce que je viens de dire. Pour Alto, j'ai entendu dire qu'il voulait devenir pilote. Un peu bagarreur sur les bords, je crois. Mais déjà ça me rassure que ce soit ces deux-là que tu as en vue, pas comme d'autres..."

Je poussais un énorme soupir d'aise. Elle a eu de la chance de ne pas être tombée sur des cas dès le départ. Et aussi...elle allait pouvoir se montrer sous un meilleur jour à ces deux-là, maintenant. Soudain, je me souvins d'une chose. La chose pour laquelle j'étais partie tôt ce matin : MON ENTRAÎNEMENT ! Je regardais l'heure, il était déjà 6h45 ! Je partais en direction des escaliers puis me retournais vers Sana :

"Désolée, je vais devoir te lâcher un peu précipitamment, je dois filer faire mes mouvements avant les cours. Garde le pic, c'est cadeau. On verra plus tard pour les vêtements, ok ? Et je t'aiderai à voir qui du futur pilote ou du beau ténébreux pourra s'emparer de ton coeur ! Ah et je suis chambre 6 avec Koko et 'Karu ! Ne t'étonne pas de l'état de la chambre, on est en train de faire des travaux. C'était trop tristounet à notre goût. À bientôt chibi d'amour !"

Sur ces paroles, Je lui fit un grand salut et je descendais à toute vitesse au terrain d'athlétisme.
Revenir en haut Aller en bas




Un fou ? Non,
Contenu sponsorisé !



MessageSujet: Re: Couloir près de l'escalier   

Revenir en haut Aller en bas
 

Couloir près de l'escalier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]
» Comment faire un escalier ?
» Julia de Lamerlay - Garde tes amis près de toi...
» TOPIC COMMUN - Un escalier bien capricieux
» Sondage "Quêtes grand Escalier"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycée Tsubasa: Sujet xxx ou Hentai interdit au moins de 16 ans! :: Bavardages & Co :: Corbeille à RP-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com