[Hentaï, Yaoi, Yuri autorisés !]
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Clique ici pour voir l'histoire...  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Devant le portail des jardins.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
▪ Membre à par entière

Un fou ? Non,
Sana Ibi !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 339
■ Age : 22
■ Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
■ Popularité : 414

Feuille de personnage
■ Année d'étude : 3 ème année

MessageSujet: Devant le portail des jardins.   Lun 22 Aoû - 7:05

Me voilà, Sana Ibi, 17 ans bien pesée, j'arrive au lycée Tsubasa, moi qui ne suis jamais aller à l'école au par avant, ne prenant des cours qu'à l'orphelinat par manque d'argent, je peux maintenant aller dans une école normal et faire des études comme tout les adolescents de mon âge. Les dames de l'orphelinat ont préparé mes affaires avec gentillesse, quelques petites larmes ont perlé, les quittés après plusieurs années passé ensemble, il y a de quoi avoir un peu de chagrin. Je prend mon sac sur l'épaule et ma valise à la main et c'est parti pour "l'aventure !" Je marche un bon moment de l'orphelinat jusqu'au lycée et je me trouve finalement devant la grille qui mène aux jardins du lycée, c'est alors que deux mecs baraquaient se placent devant moi et exclament :

"Désolée petite, tu ne peux pas rentrer, ici, c'est un lycée, pas une école primaire !"

*Je hais ce genre de types....*

"Je ne suis pas une fillette de primaire, je suis une nouvelle pensionnaire et j'ai 17 ans !"

"Ouais à d'autres ! on me l'a fait pas à moi ! OUST !"


Il me donne un coup de pied aux fesses et je tombe par terre, au pied d'un jeune homme.

*décidément, je crois que c'est pas un bon début tout ça...*
Revenir en haut Aller en bas
http://pensionnat-of-roses.forumactif.com

avatar
▪ Membre respecté ~

Un fou ? Non,
Alto Saotome !


■ Messages : 388
■ Age : 24
■ Orientation sexuelle : Hétéro.
■ Popularité : 409

Feuille de personnage
■ Année d'étude :

MessageSujet: Re: Devant le portail des jardins.   Lun 22 Aoû - 12:26

Le soleil bat toujours à son plein et moi , en crevant toujours de chaud , je décide de faire un tour aux jardins du lycée.Je marche donc en sa direction..Arrivé à la grille , je vois..."une petite fille" qui voulait sûrement entrer aux jardins..Et soudainement , un des adultes qui sécurisent la grille , donne un coup de pied a la jeune fille ! Je l'attrape de justesse en la portant.

- Bande d'enfoiré , comment osé vous attaqué une femelle ?! Un vrai mec aurait t-il le culot de faire sa ?!
- Hein ?! Qu'est ce que tu veux ? Tu ne vois pas que c'est une petite gamine ?!

Je pose la fille délicatement au sol et je bastonne les deux mecs jusqu'au dernier !

- Je ne supporte pas que des gars frappent une fille !Sa me répugne tellement !

Je regarde ensuite la jeune fille , et avec un petit sourire au coin des lèvres , je prononce :

- Tu t'es pas trop fait mal ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre à par entière

Un fou ? Non,
Sana Ibi !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 339
■ Age : 22
■ Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
■ Popularité : 414

Feuille de personnage
■ Année d'étude : 3 ème année

MessageSujet: Re: Devant le portail des jardins.   Lun 22 Aoû - 12:36

J'ai attéris au pieds d'un garçon, enfin, je crois... Car sa beauté m'a laissé sans voix, je dois le dire...Il a filé une correction aux deux gardes qui m'avaient brusquement jeté hors de porté de la grille. Il était gentil dit donc, il m'a même rattrapé et reposé délicatement sur le sol, il me regardait avec un sourire bienveillant et me demande si je me suis pas trop fait mal.
Je fais un léger sourire gêné et je regarde derrière moi, les deux gardes dans un mauvais état.


"Je vais bien merci, je m'appelle Sana Ibi, je viens de m'inscrire ici, mais ils ne m'ont pas cru..."


J'étais debout devant lui, mais très petite par rapport à lui,ses longs cheveux violets attaché par une simple ficelle rouge scintillait comme si il y avait des diamants qui les ornait, je le regardais en rougissant, il est splendide, vraiment...

PS : I'm a grande fan de Alto xD
Revenir en haut Aller en bas
http://pensionnat-of-roses.forumactif.com

avatar
▪ Membre respecté ~

Un fou ? Non,
Alto Saotome !


■ Messages : 388
■ Age : 24
■ Orientation sexuelle : Hétéro.
■ Popularité : 409

Feuille de personnage
■ Année d'étude :

MessageSujet: Re: Devant le portail des jardins.   Mar 23 Aoû - 7:55

-Je vais bien merci, je m'appelle Sana Ibi, je viens de m'inscrire ici, mais ils ne m'ont pas cru..."
- Tss...Ne t'inquiète pas , je ne laisserai plus personne te toucher à présent...C'est tellement dégoutant de s'en prendre a une fille... Ah oui , j'ai oublié de me présenter : Mon nom est Saotome , Alto Saotome.

C'est vrai qu'en apparence , elle paraît très petite , mais j'en avait vu plein des comme sa , ce n'était pas la première fois..Et puis , je la trouve mignonne , sa petite taille lui donne un certain charme que j'aime beaucoup.

- Tu voulais t'inscrire non ? Je t'accompagne si tu veux.



PS : Yeah ! ;D
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre à par entière

Un fou ? Non,
Sana Ibi !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 339
■ Age : 22
■ Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
■ Popularité : 414

Feuille de personnage
■ Année d'étude : 3 ème année

MessageSujet: Re: Devant le portail des jardins.   Mar 23 Aoû - 15:14

- Tss...Ne t'inquiète pas , je ne laisserai plus
personne te toucher à présent...C'est tellement dégoutant de s'en
prendre a une fille... Ah oui , j'ai oublié de me présenter : Mon nom
est Saotome , Alto Saotome.


"Enchantée Alto-kun et merci de l'aide,c'est très gentil de ta part."

Il me proposa qu'il m'accompagne pour m'inscrire dans le lycée, vraiment très gentil de sa part, c'est sur, je me demande si tout le monde ici est comme ça, mais il ne faut pas rêver.


"Oui, merci Alto-kun."

On rentra donc à l'intérieur des jardins du lycée Tsubasa, c'est vraiment très grand, moi qui n'est vu que le petit orphelinat, j'entre maintenant dans un "nouveau monde " pour moi, c'est fantastique. Je tiens ma valise d'une main et mon sac de l'autre, tout en suivant Alto-kun dans le hall d'entrée


[ Attention, c'est 5 lignes de rp minimum sans les dialogues ^^
et tu post dans le hall d'entrée ? ]
Revenir en haut Aller en bas
http://pensionnat-of-roses.forumactif.com

avatar
▪ Membre respecté ~

Un fou ? Non,
Alto Saotome !


■ Messages : 388
■ Age : 24
■ Orientation sexuelle : Hétéro.
■ Popularité : 409

Feuille de personnage
■ Année d'étude :

MessageSujet: Re: Devant le portail des jardins.   Mar 23 Aoû - 22:17

PS : Ouais , laisse moi faire. ^^
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre cool »

Un fou ? Non,
Kayako Masashi !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 157
■ Age : 22
■ Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
■ Popularité : 186

Feuille de personnage
■ Année d'étude : 3ème année

MessageSujet: Re: Devant le portail des jardins.   Ven 24 Fév - 21:26

Je m'étais enfui de la maison où j'avais vécu depuis que l'on m'avait adoptée et séparée de mon frère Kenshiro. J'en ai toujours voulu à ce couple pourtant si innocent, après tout, ils voulaient avoir des enfants comme tout le monde, cependant ils n'avaient pas prit mon frère, peut être parce que nous ne nous ressemblions pas tellement et qu'il avait l'air assez agressif pourtant, avec moi, il a toujours était très doux.

J'avais fait ma valise en vitesse pendant la nuit pour ne pas que l'on m'empêche de partir d'ici. Pourtant je suis sur qu'ils auraient tellement voulu que je reste avec eux, après tout, c'était des bons parents, je ne me suis jamais disputé avec eux, mais en même temps, même si je suis une gentille fille, je ne suis pas normal, mes attirances ne sont pas normal...
J'ai voulu oublier de nombreuses fois mon frère, essayer de me tourner vers d'autres garçons, qui n'ont pas le même sang que moi, mais cela n'a jamais fonctionné... c'est lui que je veux, je n'y peux rien.

J'ai acheté un billet d'avion et je suis parti comme une voleuse, même en laissant une simple lettre d'excuse, je me sens très mal et j'ai peur de retrouver mon frère, de voir la réaction qu'il va avoir envers moi, que va t-il dire, va t-il me reconnaître au moins ?
J'en doute... nous étions si petit à l'époque, il doit avoir 17 ans maintenant. Je me demande si il a beaucoup changé, pourtant même si il n'est plus comme avant, je suis persuadée que je le reconnaîtrais, après tout, nous avons le même sang et la vision du coeur ne se trompe jamais.

J'ai attérit à l'aéroport sans encombre, on a essayé de me draguer plusieurs fois, mais cela ne marchait pas bien sur. Je suis finalement arrivé en taxi jusqu'au lycée Tsubasa.
Là, je suis devant une grande grille et je la pousse doucement mais avec force pour pouvoir rentrer à l'intérieur. J'entre alors dans un jardin, très bien entretenu où je peux voir plusieurs personnes discutaient, je regarde les arbres et fleurs qui m'entourent et je me pose fatigué sur ma valise, sifflotant un air tranquillement.



Dernière édition par Kayako Masashi le Ven 24 Fév - 22:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Un fou ? Non,
Invité !



MessageSujet: Re: Devant le portail des jardins.   Ven 24 Fév - 22:17

« Tout seul j'me laisse allez dans l'malheur, tout seul j'comprend sa vraie valeur.  »


C'était une voix fine et douce qui s'élevait des tréfonds de mes rêves. « Kenshiro ! » Criait-elle. Je n'avais pas le temps de voir son visage que sa chevelure blonde balaya le nuage de songe. Malheureusement je ne vis rien, mis à part une intense lueure bleue qui me transperçaient. C'étaient... des yeux ?

« Haaaa ! M'écriais-je d'un bruit étouffant en dégageant ma couette. Un cauchemar... ou un rêve ?... Qu'est-ce que c'était... »

Je tonnais de mon écho la plus profonde pour me susurrer à moi-même les questions que je me posais. Qu'est-ce que cela signifias ? Baah... Je n'en attribuais pas grande attention puis me leva en me dépeçant du bermuda qui me servait de pyjama. Direction la douche ! Je longeais le couloir jusqu'à frôler de prêt le calendrier, c'était avec euphorie que je constatais que nous étions Samedi, le Week-end, enfin !
Plusieurs minutes passèrent alors que la sauce se déversaient sur moi. On aurait pu penser que je ne savais pas comment fermer l'eau... Non. J'étais juste en train de... réfléchir. Un long moment j'étais appuyé contre les carreaux de la salle de bain tandis que mon prénom répéter mainte et mainte fois par une voix féminine des plus chaudes et chaleureuses naviguaient le long de mes nuits, depuis un moment déjà. Il fallait que je sorte pour me remettre les idées en place.
J'avais seulement enfilé un jean noir à déchirures aux niveaux des genoux ainsi qu'un T-Shirt blanc qui me collait vraisemblablement à la peau au vu de la chaleur soudaine. Le trouble m'emportait de ce pas, pour preuve ; j'avais oublié de prendre une arme avec moi ! Celles dont j'étais tellement inséparable... Et puis bon, je n'avais pas trop le moral. Les Jardins me ferraient un grand bien.


Mes pas s'alourdissaient à chaques mètres que je franchissais, une chose est sûre, je ne me sentais pas bien. Cependant, cela ne me gêna pas pour errer la moitié de l'après-midi, cela me rappelait les vieux temps de la racaille que j'étais ainsi que du bandits. J'ai dû me démmerder, seul. Comme toujours d'ailleurs, je n'abritais aucun souvenir de mon enfance. Mes Parents ? C'étaient des vrais cons. Bon d'accord, je ne devrais pas dire ça, je ne les connais même pas, mais je suis sûr que démoniaque et relou' comme j'étais, ils n'auraient pas hésité à m'abandonner. L'histoire de l'accident était bien trop connue, ils s'étaient cassés oui ! Je ne sais même pas si j'ai des frères ou des soeurs, et puis qu'est-ce que j'en ai à foutre ? Je suis bien comme je suis.

Le grillage grinça lorsque je passais à côté. Une jouvencelle la franchit en faisant balader sa chevelure me faisant nettement rappeler Yue. Et... ses yeux ? C'était les mêmes que dans mon rêve !! Non. Ne partons pas en vrille, c'était bien connu que toutes les Japonaises avaient les yeux comme ça, et puis, elle en avait l'allure...Alors, pourquoi tenait-elle une photo avec deux enfants blonds dont une fille et un garçon la tête du garçon me ressemblant mot pour mots ? Bah... Sûrement une coïncidence... Mais elle m'intriguait. Vraiment. J'avais envie de savoir qui elle était, certainement une nouvelle. Sans mot, je m'approchais d'elle les mains dans les poches alors qu'elle ne me tenait pas grande importance.

« Yosh. Fis-je le regard impassible en faisant éclater la bulle de mon chewing-gum. T'es nouvelle ici ? Moi c'est Kenshiro, Kenshiro Masashi, et toi c'est quoi toi blase Miss-Cheveux-Rose ? »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre cool »

Un fou ? Non,
Kayako Masashi !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 157
■ Age : 22
■ Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
■ Popularité : 186

Feuille de personnage
■ Année d'étude : 3ème année

MessageSujet: Re: Devant le portail des jardins.   Ven 24 Fév - 22:30

Cela ne faisait pas longtemps que j'étais arrivé dans ce jardin, je le trouvais magnifique et très reposant, je ne savais pas pourquoi mais j'avais la certitude que c'était en ce lieu que j'allais retrouver mon frère, pourtant comment est ce que j'allais bien le reconnaître ?
à sa tête blonde, à ses yeux qui ont l'air si agressif, peut être bien, après tout, je suis sa soeur, il est sur que je le reconnaîtrais et puis au pire, si j'ai un doute, je n'ai qu'à demander le prénom et le nom et là, j'en serais sur !

J'étais assise là, sur ma valise tranquillement, regardant les environs en ne prêtant pas tellement attention aux personnes qui me regardaient et aux garçons qui me sifflaient, au contraire, j'avais un sourire serein sur le visage, j'écoutais le vent qui soufflait dans mes longs cheveux roses autrefois si blond, aussi blond que ceux de mon frère. Je n'ai jamais compris pourquoi nous étions blond, peut être que notre père était blond, pourtant il est mort lors d'une guerre ou je ne sais quoi, mère n'a jamais vraiment voulu nous parler de lui.

Des bruits de pas se firent entendre et je tournais la tête. Un garçon grand de taille et blond comme les blés me regardait. Ses yeux étaient assez effrayant pourtant même avec ses vêtements et son air si agressif, je n'avais pas peur de lui, c'était le contraire, un étrange sentiment venait de se loger en moi, le même que j'avais pour mon frère, mais qui était il cet inconnu qui venait me voir comme cela si soudainement, avec un gros chewing gum dans la bouche et les mains dans les poches.

Je me tournais vers lui, lui faisant face, c'est alors qu'il me dit bonjour à sa façon, à Okinawa j'avais déjà entendu ce genre d'expression mais disons que je suis " bien élevé" et je ne parle donc jamais comme cela, je lui répondis, les yeux dans les yeux :


"Bonjour"

Ses yeux ne semblaient avoir peur de rien ni personne, d'une froideur que j'avais l'impression connaitre si bien. Pourtant, c'était la première fois que je le rencontrais.
Il me demanda ensuite si j'étais nouvelle ici, je lui répondis qu'en effet, je venais d'arriver d'Okinawa. C'est alors qu'il se présenta, je crus que mon coeur venait de sortir de ma poitrine, tellement le choc était grand. C'était lui... mon frère ! Celui auquel j'avais été séparé pendant si longtemps, il était revenu vers moi sans même m'avoir reconnu !
c'est forcément le destin !
Je m'avançais vers lui, doucement, puis soudainement, je me mis à courir et à lui sauter au cou :


"Ken nii chan !"

Je pleurais à chaudes larmes, des larmes de joies de le retrouver enfin après toutes ces années de recherches sans aucun résultat, il était maintenant devant moi.
Je m'agrippais à lui, puis soudainement je l'embrassais tendrement, toujours en pleurant.
Je ne me préoccupais pas des gens autour de nous, il n'y avait que lui qui comptait à cet instant.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Un fou ? Non,
Invité !



MessageSujet: Re: Devant le portail des jardins.   Ven 24 Fév - 22:53

« Tout seul j'me laisse allez dans l'malheur, tout seul j'comprend sa vraie valeur.  »


Première réaction : Une nouvelle ? Elle est mignonne en plus, et si je lui disais bonjour.
Deuxième réaction : Gné ? Pourquoi elle m'appelle « Ken Nii-chan » ?!
Troisième réaction : Ayaaa !!! Elle me fonce dessus ! Elle veut ma peau ou quoi !?
Dernière réaction : ...

WOUAH ! C'était le mot. J'avais énumérer toutes ses situations en ordre tout en fermant les yeux. Des yeux que je ne tardais pas à rouvrir ! Ladite, nouvelle venait de me sauter au cou et s'était ruée sur moi d'une vitesse phénoménale ! Primo elle m'avait agrippée au cou comme on s'agrippe à un perchoir et secundo... ELLE M'AVAIT EMBRASSEE !!!!! C'est quoi leurs problèmes aux nanas ? Non mais sérieux !... Pourtant, tel admirateur et réclamant des femmes que je suis, je ne tardais pas à me prendre à son propre jeu, à savoir rougir, et l'embrasser à mon tour. C'est quoi mon problème ? Franchement. Bref.

Au départ, je me demandais ce qui lui arrivait, cependant, c'était peu commun de voir une réaction aussi rapide, je sais que je suis beau-gosse sexy et tout le tralala (Ok je sors) mais quand même ! Pourtant, je pouvais toujours parler, cela ne m'empêcha pas de lui faire lâcher sa valise et la soulever dans mes bras tout en lui caressant vivement le dos faisant en sorte de passer mes mains sous sa veste. Je l'avais entraîné jusqu'à l'arrière d'un buisson en pliant ses cuisses autour de ma taille. Je continuais à l'embrasser inlassablement à la façon d'un French Kiss complet ! La totale. Elle pouvait être comblée. Puis, sous l'effet du baiser, nous étions tombés l'un sur l'autre ! BADABOUM ! Elle avait basculée sur moi et mon torse alors que nos lèvres s'étaient détachées. Je sentais déjà une bosse s'épaissir au niveau de mon froc, super ça commence déjà ce qui n'étais pas fort déplaisant.


Je me dégageai doucement d'elle en la repoussant par les épaules le visage blême toujours aussi rouge.

« Attend attend ! Coupé ! On fait un break là ! T'es qui ? Comment-tu t'appelles ? Ça te prend souvent d'embrassée les gens comme ça ? Je dis pas que t'embrasses mal hein, tu embrasses très bien mais... heu... »

Je me retrouvais noyer dans mes propos tandis que celle-ci buvait mes paroles, qui pouvait-elle bien être à la fin ? C'était sans compter de la position à califourchon qu'elle tenait contre moi qui me déstabilisait, mais l'envie de l'embrasser une fois de plus cette grande folle du baiser-à-la-langue ce faisait tenir au plus profond de moi.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre cool »

Un fou ? Non,
Kayako Masashi !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 157
■ Age : 22
■ Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
■ Popularité : 186

Feuille de personnage
■ Année d'étude : 3ème année

MessageSujet: Re: Devant le portail des jardins.   Ven 24 Fév - 23:08

J'étais agrippée au cou de mon frère que je venais tout juste de retrouver, je dois avouer que ma réaction est plutôt rapide mais je ne pouvais pas m'en empêcher, de le prendre dans mes bras, de l'embrasser tendrement mais à la fois passionnément, je l'aime tellement, cela fait tellement longtemps que je voulais le revoir !
Ce qui m'étonnait le plus c'était sa réaction à lui, il n'était pas si déstabilisé que cela, au contraire il répondait au baiser que j'étais en train de lui donner, je crus apercevoir tout de même des rougeurs au niveau de ses joues, il est gêné parce que j'entreprend mais ne me rejette pas ? Il est vrai que j'avais l'habitude de faire ça lorsque nous étions petit, mais il ne m'avait pas reconnu, peut être qu'il croit que je suis une fille normal folle de lui et qui lui saute dessus comme ça.

En parlant de sauter dessus justement, il plaçait ses mains autour de moi, caressant mon dos et m’entraîna dans des buissons non loin de là, continuant de m'embrasser avec ardeur, ce fut à mon tour de rougir, il était tellement passionné envers moi, je ne comprenais pas ce qu'il pensait à cet instant. Sous l'effet de ces baisers, nous tombâmes alors par terre, j'avais attéri juste sur lui, la tête contre son épaule, mais je sentis une étrange sensation au niveau de son bas ventre, il me relevait ensuite la tête et je rougissais sentant cette bosse, je savais pertinemment ce que c'était, il a bel et bien grandi...c'est un homme à présent.

Nous étions là, moi sur lui, nos deux visages rouges comme des tomates, cela pouvait surement être drôle à voir en public, heureusement nous étions cachés par des buissons.

« Attend attend ! Coupé ! On fait un break là ! T'es qui ? Comment-tu t'appelles ? Ça te prend souvent d'embrassée les gens comme ça ? Je dis pas que t'embrasses mal hein, tu embrasses très bien mais... heu... »


J'étais toujours sur lui et cela me gênait quelque peu et surtout m'excitait, j'étais sur mon frère que j'ai toujours aimé et que j'ai recherché partout, nous avions échangé cet instant si intense où tout c'est passé très vite, je le regardais dans les yeux, pourtant, je ne pus que détourner le regard au bout d'un moment.

"Non, bien sur que non, je n'embrasse pas tout les garçons ! seulement toi ! " Je me mis à rougir d'avantage lorsqu'il me fit un compliment sur mon baiser, je rajoutais " Merci... tu te débrouille très bien aussi.." avec un petit sourire. Puis finalement, je le regardais de nouveau dans les yeux " Je m'appelle Kayako... Masashi, je suis ta soeur ainée ! et je t'ai cherché des années après que nous soyons séparés à l'orphelinat."
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Un fou ? Non,
Invité !



MessageSujet: Re: Devant le portail des jardins.   Ven 24 Fév - 23:39

« Le sexe est le baromètre des sentiments.  »


Cette soudaine sensation que me procurais cette fille... Elle était bonne. C'est vrai que je me fascinais plus pour les girl's difficiles à avoir et entêtée, mais celles qui foncent dans le tas comme ça, je ne pouvais m'empêcher d'en profiter. Tout le monde aurait fait la même chose que moi ! Ne dites pas non ou j'vous en colle une à travers mon écran...
Elle s'était doucement cabrer sur moi et s'hissait jusqu'à mon épaule. Sa tête avait gracieusement penchée alors qu'elle répondait à ma question.

« Non, bien sur que non, je n'embrasse pas tout les garçons ! seulement toi ! Merci... tu te débrouille très bien aussi... Je m'appelle Kayako... Masashi, je suis ta soeur-ainée ! et je t'ai cherché des années après que nous soyons séparés à l'orphelinat. »

QUUUOOOOOOOOOIIIIIIIIIIIIIIIII ?????????!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Ma...ma...ma....Ma soeur !!???... J'essayais de me détendre mais non ! Je ne pouvais pas me détendre, non ! Et il fallut que ce soudain rêve revienne ! En un flash. Je la voyait s'éloigner alors qu'on ce tendait la main... Mais elle était blonde, sa chevelure était blonde oui. C'était elle, elle ressemblait exactement à la gamine qu'elle était. Alors... Mes souvenirs ce ravivèrent.

Ma mère était infirmière pendant l'époque de guerre du Japon. Mon père, militaire. Ils s'étaient rencontrés à la fin de celle-ci, dès que les hostilités aboutèrent à leur fin. Tout de suite, ils étaient tombés raides dingues l'un l'autre et avait construit une vie de famille sans plus attendre, seulement voilà... Avant de repartir à sa seconde guerre, mon père avait trompé ma mère, ce qui équivalait qu'ils divorcèrent sur sans plus attendre. J'étais encore très petit... Non en fait, c'était moi l'enfant de cette autre mère... J'étais l'enfant renié et mon salopard de père mourra sur le champs de bataille... Ensuite, plus rien. Je ne me rappelle pas avoir connu cette Kayako, du moins jusqu'à maintenant. Elle était ma demi-soeur.

Rien que le fait de savoir qu'elle était ma demi-soeur me rassurait. Au moins ce n'était pas ma soeur pure souche... Et même si je me refusais le fait de croire entre quelconque lien fort entre elle et moi, malgré ma personne... Elle m'attirait. Quelque chose chez elle me plaisait et j'avais envie d'aller loin, très loin. Je penserais au moins à ce moment précis que nous sommes loin d'être des demis-frangins, seulement deux ados qui ce cherchent, mais pour le moment je ne savais pas comment je devais considérer Kayako. C'était à elle de me guider.

« Non... Non. Tu n'es pas ma soeur. Tu es ma demi-soeur, rien d'autre. Nous avons le même père... Je me rappelle maintenant... Et ceux, grâce à toi ! »

Alors que j'avais passé une main sur son visage pour essuyer ses larmes. Je ne savais plus quoi dire ni plus quoi faire. J'avais esquissé et songer au départ qu'aujourd'hui serait mon jour de trouble et de mauvaise humeur... Mais Kayako qui venait tout juste d'arriver avait effacé tout ça, elle l'avait dissipé ! Alors, demi-soeur ou pas, je la voyais dorénavant plus pour une bonne amie qui se disait être ma demi-soeur qu'autre chose. Mais il fallait que je la remercie, mais comment ? Est-ce que....
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre cool »

Un fou ? Non,
Kayako Masashi !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 157
■ Age : 22
■ Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
■ Popularité : 186

Feuille de personnage
■ Année d'étude : 3ème année

MessageSujet: Re: Devant le portail des jardins.   Sam 25 Fév - 13:21

Kenshiro semblait désemparé à la nouvelle que je venais de lui annoncer, pourtant pour moi c'était tout à fait normal, cela voulait sans doute dire qu'il m'avait oublier depuis ce temps là à l'orphelinat où nous étions si proche et si protecteur l'un envers l'autre.
J'étais encore sur lui et cela ne me gênait pas plus que cela, après tout, nous le faisions souvent à la maison, lorsque l'on parlait, j'étais sur lui et on parlait normalement, bien sur, les gens ont toujours trouvé cela bizarre, maman aussi d'ailleurs n'était pas très d'accord avec ce comportement que l'on avait l'un envers l'autre.

Kenshiro semblait tellement gêné de redécouvrir que j'étais sa demi soeur, il avait tout oublié de moi et nos parents ? je ne savais pas trop ce qu'il pensait du moins avant qu'il ne me dise ces phrases :


« Non... Non. Tu n'es pas ma soeur. Tu es ma demi-soeur, rien d'autre. Nous avons le même père... Je me rappelle maintenant... Et ceux, grâce à toi ! »

Alors il se rappelait de moi, j'étais tellement heureuse et lui essuya mes larmes qui coulaient le long de mes joues blanches. Je le regardais dans les yeux et je le pris dans mes bras une nouvelle fois :

"Je suis tellement heureuse que tu te souvienne de moi maintenant !"


Dernière édition par Kayako Masashi le Dim 26 Fév - 20:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Un fou ? Non,
Invité !



MessageSujet: Re: Devant le portail des jardins.   Dim 26 Fév - 0:55

« Les premiers sentiments sont toujours les plus naturels. »


Je la regardait avec un air mélancolique et nostalgique. Mes souvenirs recouvraient mes pensées, petit à petit et je me sentais revivre à travers Kayako. D'accord, c'était ma demi-soeur, mais quelque chose chez elle m'attirait un peu. Et bien que mon coeur batte pour une autre élue des plus rêvées, je ne pouvais m'empêcher de ne pas arriver à le contrôler. Elle paraissait si heureuse, baignée dans son euphorie...

« Je suis tellement heureuse que tu te souvienne de moi maintenant ! »

« Haha... M-Moi aussi ! >///< »

Un faible sourire qui n'en paraissait pas se dessiner sur mes joues. Je ne savais plus comment réagir, j'étais éperdument désemparer.

« Si... Si je peux faire quelque chose pour te remercier, n'importe, dit le moi, ça me ferrait le plus grand bien de pouvoir te sentir heureuse... »

Cette fois-ci, mon visage était près du sien. Je veux dire, nos fronts se collaient. Je ne comprenais pas trop pourquoi mais je commençais à avoir des frissons dans le corps. J'étais paralysé et n'avait plus aucun contrôle sur mon corps tandis que ma bosse qui s'était dessinée au niveau de mon entre-jambe ne cessait de grandir... Et merde. À quoi est-ce que je pensais encore... ? Comment allait réagir Kayako ?...
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre cool »

Un fou ? Non,
Kayako Masashi !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 157
■ Age : 22
■ Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
■ Popularité : 186

Feuille de personnage
■ Année d'étude : 3ème année

MessageSujet: Re: Devant le portail des jardins.   Dim 26 Fév - 20:57

Je pleurais à chaudes larmes, des larmes tellement douce qui coulaient très naturellement sur mes joues, un sentiment dans mon cœur qui avait toujours été venait de se réveiller une fois encore, grâce à mes retrouvailles avec mon frère Kenshiro. J'ai toujours été amoureuse de lui, même si nous étions tout de même des demi frère et demi sœur, cela n'a jamais été un problème pour moi, seulement pour les autres, nous avions toujours si proche avec lui, on se fichait bien du regard des autres, même ceux de nos propres parents qui le sentaient déjà venir lorsque nous étions enfant.

Kenshiro me regardait dans les yeux, je pouvais lire une certaine joie dans son regard mais également de la tristesse, serait ce parce qu'il repensait au passé...
Il me répondit qu'il était également heureux de me retrouver, même si le sentiment de gêne se lisait parfaitement sur son visage, j'étais satisfaite, il est vrai que c'est embarrassant d'avoir une demi sœur comme moi, mais je suis ainsi, on ne me changera surement pas !
Les joues de mon frère ne changeait toujours pas de couleur et un léger sourire étirait ses lèvres, cela me fit d'autant plus sourire à mon tour. Il est tellement chou <3

Ensuite il colla son front contre le mien, nos lèvres n'étaient qu'à quelques centimètres et il me déclara :


« Si... Si je peux faire quelque chose pour te remercier, n'importe, dit le moi, ça me ferrait le plus grand bien de pouvoir te sentir heureuse... »


Je me mis à rougir à mon tour et à penser à toutes sortes de choses dont j'ai toujours rêvé en secret et que je n'ai jamais osé avouer à personne, même à mes amis proches.
Je fermais les yeux, le front toujours collait au sien et je dis en rougissant, presque en un murmure :


"Soit mon premier..."

Je venais de le dire, j'ouvris brusquement les yeux et mon visage devint plus qu'une tomate trop mûre, avait il entendu ou même compris ce que je lui demandais ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Un fou ? Non,
Invité !



MessageSujet: Re: Devant le portail des jardins.   Dim 26 Fév - 21:36

« L'horloge tourne, les minutes s'entre-choquent et moi je rêve..... d'inverser le temps.  »


Je sentais que ma poitrine, à chaque seconde, allait explosée. Et pas qu'un peu. Kayako elle aussi semblait perdue dans ses pensées. Est-ce qu'elle s'imaginait la même chose que moi ? Je ne saurais le dire.

« Soit mon premier... »

Qu'est-ce qu'elle entendait par là ?... Mon premier quoi ? Ça n'était pas suffisant pour que je comprenne, à vrai dire, je ne pigeais rien, j'étais trop rouge pour que l'information aille jusqu'à mon cerveau.

« Ton premier ? Ton premier quoi... Qu'es... Tu veux dire quoi par là... ? »

Comment pouvais-je imaginer ça ? C'était ma sista quoi ! 'Fin, demi-sista, et même si c'était le cas, c'est fréquent, plein de frères et soeurs s'aiment, comme dans les films ou dans les mangas, des relations incestes, alors quoi ? C'était quoi le problème ?! Moi, je ne l'aimais pas, j'aimais une autre fille et j'étais fou amoureux de cette autre fille. Alors que voulait Kayako, une histoire sérieuse ou juste une aventure de cul ?... J'avais doucement déposer mes mains sur sa taille en attendant une réponse des plus infimes qu'elles soient, mais claires.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre cool »

Un fou ? Non,
Kayako Masashi !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 157
■ Age : 22
■ Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
■ Popularité : 186

Feuille de personnage
■ Année d'étude : 3ème année

MessageSujet: Re: Devant le portail des jardins.   Lun 27 Fév - 18:38

Je venais de lui demander plutôt indirectement d'être le premier à faire l'amour avec moi, il n'avait pas bien compris visiblement, pourtant ses rougeurs n'avaient pas disparu, aurait il une petit idée de ce que cela signifie pour moi de le dire plus explicitement, je lui demande un inceste quand même ce n'est pas rien ! Je baissais la tête en vue de sa réponse, je n'osais pas le regarder dans les yeux, tellement j'étais gênée par ma demande que j'essayais de formuler correctement dans ma tête, Kenshiro lui déposa ses mains sur mes hanches, cela me surpris un peu et je me mis d'autant plus à rougir, je le regardais finalement dans les yeux à quelques centimètres de son visage :

"Je...Je veux que tu sois le premier avec qui je ferais l'amour !"


Voilà, je venais de le dire, une demande très étonnante pour une fille comme moi qui a plus d'un prétendant à ses pieds pourtant je voulais le faire avec Kenshiro, mon demi frère, celui que j'aimais depuis mon enfance, depuis notre rencontre, j'appréhendais sa réponse, en baissant la tête timidement, cachant mon visage avec mes mains.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Un fou ? Non,
Invité !



MessageSujet: Re: Devant le portail des jardins.   Mar 28 Fév - 22:44

« Jerry ! Nan sérieux ? Non c'est non, Sorry, I'm Don't Fucker. ~  »


Les paroles de la jeunes filles aux cheveux roses m'avaient complètement retourné, et je ne pouvais m'efforcer que de respirer le souffle court de bas en haut, le souffle court... L'espace d'un instant, j'ai crus qu'elle allait me demander la lune, mais là... C'était trop ! J'aurais pus être tenté par sa proposition, de toute façon j'avais toujours grandit seul, donc revoir ma demi-sœur ce pointé comme ça ne m'aurait pas gêner, mais j'avais un engagement et une parole à tenir, que je pouvais pas briser.

« Je...Je veux que tu sois le premier avec qui je ferais l'amour ! »

Sidérer. C'était le mot.

« Na...Na...NANIIIIIIIIII !!!??? C'était la première fois que je m'exprimais en Japonais. Je ne... Tu... WOOOOUAH ! Attend Kayako, j'peux pas faire ça ! J'en est pas le droit ! J'aurais bien...... Non en fait non ! Oubli ça ! Impossible, j'ai tenu un sermon et mon cœur est déjà prit, je ne peux pas tromper celle que j'aime plus que tout en un clic comme si de rien était tu comprends ? Je ne veux pas te faire de peine mais... »

Sa mine était à peine rafraîchi quant à notre rencontre et là... Je la sentais virer à la tristesse, mais il fallait que je dise non ! Je ne pouvais pas, je n'avais pas le droit...

« Écoute Kayako, je ne peux pas... J'ai pas le droit de faire ça, j'aime une autre fille et je compte bien l'épouser... Je n'est pas envie de te voir triste, surtout pas. Il y a plein de garçons qui te tournent autour, pourquoi pas eux... ? Sérieusement... Je n'est pas envie de te faire de peine, mais là, c'est trop, trop demander... Je suis... désolé... »

Je me levais sans prendre compte de la celle-ci, faisant quand même attention à ne pas la bousculer. Ma bosse qui c'était agrandit de plus en plus persistait, et je faisais mon maximum pour me calmer, mais toute ses rougeur sur mon visage et Kayako dans cette position, ça me gênait, affreusement. Je ne coucherais pas avec elle, je ne ferrais pas l'amour avec elle, je ne baiserais pas avec elle... Je ne pouvais pas, parce-que je n'étais pas quelqu'un d'infidèle, et que j'étais déjà amoureux, alors quoi... ? Non, c'est non ! Je priais pour qu'elle ne le prenne pas mal.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre cool »

Un fou ? Non,
Kayako Masashi !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 157
■ Age : 22
■ Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
■ Popularité : 186

Feuille de personnage
■ Année d'étude : 3ème année

MessageSujet: Re: Devant le portail des jardins.   Mer 29 Fév - 12:02

>_< je croyais que tu allais te lâcher en rp ! mooo

Voilà, je l'avais dit, je lui avais demander d'être le premier avec qui je ferais l'amour, bien sur j'étais déjà sur de sa surprise en entendant cette question et j'avais bien raison, il avait été tellement choqué qu'il a parlé en japonais directement et avait du mal à articuler plusieurs mots dans une phrase pour me répondre, je réussis tout de même à comprendre que c'était un refus, mais pas tout à fait catégorique, je faisais une mine triste et lui m'expliquait ses raisons, qu'il avait une petite amie qu'il l'aimait et qu'il était quelqu'un de fidèle...Je ne comprenais pas alors sa réaction juste avant ma demande, pourquoi s'être laissé faire autant alors qu'il avait une petite amie. Il se leva en faisant tout de même attention à moi et s'excusa de son refus. Je fermais les yeux et finalement je me levais et je lui faisais face en détournant tout de même ma tête et je lui demandais à voix basse :


"Alors pourquoi avoir répondu à mon baiser...
Pourquoi es tu si excité par moi, tu l'as déjà trompé ta petite amie, par le baiser auquel tu as répondu "


Je baissais la tête, dévasté, celui que j'aimais avait rejeté mon unique demande envers lui, la condition pour que je le laisse tranquillement avec celle qu'il aime. Je m'étais mise dans son dos, ma tête contre ses omoplates et ma main tenant son bras

"Ceci est ma seule condition, après ça, je te laisserais à cette fille "

Des larmes coulèrent, je ne voulais pas être seule, qu'il me laisse pour autre que moi, savoir qu'une autre le toucherait m'était insupportable, douloureux.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre du forum

Un fou ? Non,
Anko Lileen !


■ Messages : 32
■ Age : 23
■ Orientation sexuelle : Hetérosexuel
■ Popularité : 35

Feuille de personnage
■ Année d'étude : 1ère

MessageSujet: Re: Devant le portail des jardins.   Jeu 1 Mar - 15:45

Arriver devant la grande barrière ouverte, un dépliant en main et sa valise a ses pieds, le jeune fille timide regarda le jardin qui s'étendait devant elle, Son enthousiasme était grand que même son pincement au cœur qu'elle avait depuis son départ du pensionnat pour jeune fille, semblait plus léger maintenant. L'établissement semblait bien de l’extérieur, il était grand, magnifique et une sorte de sérénité sortait de ses lieux. Le jardin était splendide et fleuris, des silhouette en mouvement au font de celui-ci la fit s'interroger sur les connaissances qu'elle allait faire entre ses murs

« Je vais me sentir bien ici, un beau jardin ou je pourrais me reposer après les cours, et en plus dans le dépliant, il parle d’une grand bibliothèque, bon ce n’est pas celle de Today mais j’ai hâte a voir les livres qu’ils ont. Le seul ennuie qu’il y a sais… »


La brunette se mis a rougir et baissa la tête, juste le fait que les classe était fixe, qu’elle allait croiser les garçons dans les couloir la gêner . Elle n’avait jamais eu aucun problème de viole ou maltraitance, mais c’est surtout qu’elle n’avait jamais côtoyer de sa vie un homme a part son père. Avoir habiter toutes sa vie dans un pensionnat exclusivement réserver aux filles l’avait enfermer dans une timidité total avec le sexe masculin.

Une sonnerie retentit, on pouvait l’entendre a peine, mais c’est celle-ci qui la fit sortir de ses penser. Elle mis le dépliant dans sa poche, pris ses valises bien décider a avancer et a rester étudier ici. Un pied après l’autre, elle avança la boule au ventre, doucement dans la cours, humant le parfum des fleur que lui chatouiller les narines. Elle frissonnait, mais elle n’avait pas froid, c’est plus tôt un frison de joie, d’excitation mélangeant aussi de la peur de l’inconnu. Les élèves passaient a coter d’elle qui timidement baisser la tète de plus en plus a chaque fois. Devant la porte de l’établissement, elle releva la téte et regarda autour d’elle

« Et maintenant qu’es que je fais ? »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre faisant vraiment partie du forum «

Un fou ? Non,
Natsu Sona !


■ Messages : 250
■ Age : 23
■ Orientation sexuelle : Hétéro (touche à tous)
■ Popularité : 259

Feuille de personnage
■ Année d'étude : Terminal

MessageSujet: Re: Devant le portail des jardins.   Lun 5 Mar - 11:18

Adosser au mur blanc a gauche de la grande porte d'entré du bâtiment, la jeune fille aux cheveux bleu rêvassait. Le regard perdu dans le ciel, une clope a la main, elle prenait sa pose " cigarette" comme elle disait, cet instant était son moment de calme et de réfection, au quel elle prenait un malin plaisir de le faire pendant certaines heures de cours,. Cela ne fessait pas longtemps qu'elle était ici, mais elle connaissait déjà les têtes de ses camarades et malgré ses pensés dans les nuages, elle voyait les mouvements des gens sans trop y faire attention. Natsu pris une taf de sa cigarette déjà bien entamer puis fixa droit devant elle, une personne attira son attention. Ce n'était pas un garçon comme en avait l'habitude la demoiselle, mais une fille au comportement un peu étrange, cheveux brun très long, corps bien proportionner, étrangère était assez belle physiquement. Malgré son vissage baisser, Natsu était sur de ne l'avoir jamais vu dans l'établissement auparavant et ses valises confirma la thèse de la fille en bleu: C'EST UNE NOUVELLE. Un sourire se dessina sur les lèvres de Natsu qui expira sa fumée en même temps. L'étrangère s’avançait vers elle enfin plutôt vers la porte d'entré. Habiller d'un chemisier blanc a manche courte, ornée d'un foulard bleu, d'un mini jupe bleu bien courte qui dévoilé ses cuisses fermes et rondes et de grande chaussette blanc, Natsu attendit que la brune arriva a son niveau pour entamer la conversation.

"Tu dois te rendre a l'administration puisque tu es nouvelle, tu dois aller te présenter et prendre ta chambre..."

Elle s’arrêta un moment regardant la frimousse de la brunette se tourner vers elle avec de grand yeux, rougissant un peu. Elle lui fit un signe amical de la main et pencha la tête sur le coté avec un sourire.

" Moi, c'est Natsu Sona, mais appel moi Natsu ou Nat, c'est comme tu veux. Tu viens d’où comme sa? Tu veux que je t'aide?"


Revenir en haut Aller en bas




Un fou ? Non,
Contenu sponsorisé !



MessageSujet: Re: Devant le portail des jardins.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Devant le portail des jardins.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Comme un sentiment de Mal être.. [PV Muro]
» René Civil devant le tribunal criminel
» Poukisa PORTAIL la pakapab ouvri?
» DES JARDINS A VISITER
» La situation du Portail Leogane

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycée Tsubasa: Sujet xxx ou Hentai interdit au moins de 16 ans! :: Bavardages & Co :: Archives :: Corbeille à rp's-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit