[Hentaï, Yaoi, Yuri autorisés !]
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Clique ici pour voir l'histoire...  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dans la chambre de Toshiro.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage

avatar
▪ Membre hyper cool

Un fou ? Non,
Ritsu Shinomiya !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 805
■ Age : 23
■ Orientation sexuelle : Hétéro
■ Popularité : 890

Feuille de personnage
■ Année d'étude : 2ième

MessageSujet: Re: Dans la chambre de Toshiro.   Lun 21 Nov - 18:45

La timide sorcière d'un soir avait suivit son petit ami jusqu'à l'endroit choisi. Elle fut un peu étonnée de le voir se diriger vers sa chambre, mais ne se plain guère...même si elle était bien plus nerveuse que lors de sa dernière visite. Elle entra en suivant son copain qui ne lâchait plus sa main et la guidait avec confiance vers son lit. Bien sur, elle sourit en remarquant qu'encore une fois tout était bien rangé. Ça la rassurait de savoir que son Toshiro n'était pas un de ses garçons vivant constamment dans une porcherie. Le garçon n'avait pas ouvert la lumière et la lune à elle seule éclairait la petite chambrée du jeune Raizen. Elle frémissait un peu au simple fait de sentir les doigts de Toshi' glisser délicatement sur sa main pour la caresser alors qu'il la regardait droit dans les yeux et se déclarait.

Rougissante, elle n'eut pas le temps de songer à ce qu'elle allait répondre qu'il posait ses lèvres sur les siennes tendrement. Elle ferma les paupières et savoura l'embrassade en sentant son cœur battre à la chamade sous sa poitrine et ses joues se réchauffer toujours un peu plus. Le baiser fini par se rompre et le jeune homme se mit à la dévorer du regard. Elle s'empourpra encore plus violemment , mais ne détourna point la tête, lui renvoyant son tendre regard. Elle tremblotait, se demandant si elle était toujours aussi incapable d'exprimer ce qu'elle ressentait, mais repensant à ce que Ran lui avait dit, elle prit une grande respiration et saisit fortement son courage de ses deux mains!

" M-moi aussi Toshiro-kun. Je...je t'aime et je veux être prêt de toi si c'est ce que tu désires. "

Sur ses mots, elle leva sa main libre et posa doucement le bout de ses doigts contre la joue de l'étudiant, la caressant ainsi avant de poser complètement sa main sur la joue et s'approcher pour poser à son tour ses lèvres sur celles de l'autre en refermant doucement les yeux. Malgré son cœur qui semblait vouloir s'arrêter et ses joues qui semblaient sur le point de prendre en feu, elle savait très bien que ce qu'elle faisait en ce moment c'était ce qu'elle voulait. Elle voulait être plus proche de Toshiro, autant ce soir que les jours, semaines et années à venir. La seule chose qui pouvait l'en empêcher, c'était elle-même. À l'instant même, elle menait un franc combat contre son soi coincé et appréhensif. Pour Toshiro, elle voulait être courageuse.

Enlevant sa seconde main de l'emprise de celle du lycéen, elle alla la poser sur l'épaule de ce dernier en prolongeant et intensifiant le baiser. Ses lèvres allaient timidement entourer la lèvre inférieure du sportif avant de retourner se poser amoureusement sur la totalité de la bouche de son amoureux, répétant ensuite l'action à plusieurs reprises entre la lèvre supérieure et l'inférieure. Après un long instant qui lui paru trop court, elle fini par rompre à nouveau le contact et observa maladroitement l'argenté avant de finalement se permettre de détourner un peu les yeux, plus empourprée que jamais. Elle espérait qu'il avait comprit qu'elle voulait elle aussi passer la nuit avec lui et qu'elle ferait mieux pour répondre à ses attentes, peu importe s'il désirait tout simplement dormir ou alors passer à...l'autre étape.


Dernière édition par Fumie Tashiko le Lun 28 Nov - 13:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Un fou ? Non,
Invité !



MessageSujet: Re: Dans la chambre de Toshiro.   Lun 28 Nov - 11:34

La nippone avait révélé ses sentiments, et, à son tour, avait embrassé le jeune homme. Ce dernier la regarda amoureusement. Les sentiments qu'il ressentait pour la jeune femme aux cheveux bleus étaient de plus en plus fort. Lentement, il caressa le bras droit de Fumie, puis l'embrassa, cette-fois ci, il utilisa sa langue. Elle caressa tendrement celle de la nippone, avant de l'enrouler autour de cette dernière. Il finit par rompre le contact. Il ressentait un désir monter en lui mais n'osait pas brusquer la serveuse.

"Dis-moi si..Je vais trop vite..."

Ses joues prirent une couleur rougâtre lorsqu'il dit ca. L'étudiante devait sûrement savoir ce qu'il voulait dire. Il s'approcha de cette dernière, finit par se mettre sur elle et embrassa son cou. Evidemment, il fit attention à ne pas lui faire mal. Il commenca à défaire deux boutons de sa chemise, il la regarda tendrement, en descendant sa main vers le haut de la nipponne...
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre hyper cool

Un fou ? Non,
Ritsu Shinomiya !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 805
■ Age : 23
■ Orientation sexuelle : Hétéro
■ Popularité : 890

Feuille de personnage
■ Année d'étude : 2ième

MessageSujet: Re: Dans la chambre de Toshiro.   Lun 28 Nov - 14:44

{Désolée pour le roman >_>, je te rapelle que c'est le soir d'Halloween. Fumie porte toujours sa robe de sorcière et tu es toujours habillé proprement mon chou x). Souci de cohérence.}

La petite Fumie ne s'attendait pas à ce que les baisers changent autant aussi rapidement. Il fallait dire qu'elle ne s'était jamais imaginé qu'une langue puisse entrer dans sa bouche pour venir caresser la sienne...mais il fallait également dire que le jeune Toshiro n'avait pas vraiment eu à forcer son entrée. Elle avait beau rougir de surprise , elle n'essayait pas du tout de le stopper. Elle serra un peu sa main au niveau de l'épaule du jeune homme sur le tissu de la chemise de ce dernier au début -étant plus que surprise-, puis se mit plus rapidement qu'elle ne l'aurait cru à participer au baiser qui bientôt fut rompu. Elle frissonnait devant l'ampleur que prenait les choses alors que son cœur battait toujours à un rythme fou sous sa poitrine. Ses lèvres, ainsi que tout son corps, semblaient brulants d'un sentiment que la nippone n'avait jamais ressenti auparavant, mais qu'elle avait déjà croisé dans de vieux romans à l'eau de rose qu'elle lisait en guise de divertissement ; Le désir. L'indescriptible envie d'en vouloir plus. La timide jeune fille n'en revenait pas de l'effet qu'un simple baiser puisse avoir sur elle...mais non! Ce n'était pas ça ! C'était Toshiro et l'amour qu'elle ressentait pour lui qui l'emplissait de désir.

Le regarder n'était plus difficile, bien que ses joues conservaient une teinte rosé alors qu'elle observait le jeune homme lui adresser la parole. Elle sourit doucement en entendant les mots qu'il glissait. Elle était ravie qu'il le lui dise et comptait bien le faire si elle en sentait le besoin...mais elle endurerait le plus qu'elle le pourrait car elle ne pouvait se faire à l'idée de le décevoir en lui bloquant la route. Non, ce soir elle était courageuse! Toujours souriante, elle lui répondit d'un simple hochement de tête alors qu'il la poussait délicatement pour l'allonger sur le lit. Sa longue chevelure bleue s'étala sur les couvertures tel un magnifique océan brillant dans la nuit. Elle posa timidement ses mains sur les hanches de son amoureux, les glissant sous le veston pour aller directement tirer sur le tissu de sa chemise alors qu'il en déboutonnait quelques boutons. Ça n'était pas l'intention d'origine, mais le baiser qu'il avait posé sur son coup l'avait fait frissonner à un point tel qu'elle avait dut se calmer en tirant le coton du vêtement de son petit-copain.

Son attention se porta donc un instant sur l'accoutrement du jeune Raizen. C'est vrai, ils étaient toujours le soir de Halloween...d'ailleurs elle sentait toujours sa queue de chat collée à une de ses jambes vu son actuelle position. Le séduisant Toshiro était vêtu d'un ensemble veston-cravate qui lui allait à merveille...par contre, la cravate se faisait de trop maintenant selon l'adolescente. Elle fit doucement remonter ses mains vers l'élégante 'corde' noire et la saisit entre son pouce et son index, faisant glisser ses doigts tout le long de l'accessoire. De son autre main, elle la détacha. La cravate fit donc le tour du cou du sportif avant de brusquement tomber sur la jeune fille qui ne se gêna guère pour la saisir et la jeter par terre. Oui, parce que si elle l'enlevait, c'est qu'elle était encombrante ! Autant la retirer complètement du chemin.

La main du ' gentleman ' se faisait maintenant baladeuse. Elle voulait lui chuchoter qu'il pouvait poursuivre, mais fini par se dire que vu la situation elle ferait encore mieux si elle le lui annonçait par les gestes. Sa 'patte' gauche se posa tendrement sur la nuque de l'argenté alors qu'elle lui rendait son regard. Le tirant légèrement contre elle, elle posa furtivement ses lèvres sur les siennes alors que ses autres doigts se serraient sur la main curieuse de Toshiro pour la faire descendre maladroitement sur sa robe, allant délicatement la poser sur un de ses seins. Rougissant fortement, elle détourna les yeux un instant, chuchotant à ce moment là les mots qu'elle avait failli glisser seuls quelques instants plus tôt.

" T-Tu peux poursuivre, Toshiro-kun. "

Ce ne fut pas long avant qu'elle reprenne le contact visuel et ses couleurs. Elle ne faisait que prendre un petit moment entre chaque nouvelle étape pour s'y adapter. Suite à quoi, elle reprenait avec force en repensant constamment aux mots de son enseignante. Toujours souriante elle fit glisser la gauche sur le cou de l'étudiant pour le lui caresser délicatement en se mordillant un peu la lèvre inférieure. Elle souhaitait vraiment qu'il continue et qu'il ne se gêne pas. Son corps frissonnait au plus simple des contacts alors qu'elle portait toujours ses vêtements. Elle se demandait comment ce serait une fois le tout retiré. Déjà, serait-elle capable de le laisser voir son corps dénudé? Elle rougit un peu à s'imaginer la suite...mais ce n'était pas le temps pour cela...c'était le temps pour l'amour!


Dernière édition par Fumie Tashiko le Lun 28 Nov - 17:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Un fou ? Non,
Invité !



MessageSujet: Re: Dans la chambre de Toshiro.   Lun 28 Nov - 15:03

La sensation que le jeune homme ressentait, actuellement, il ne se rappellait plus de la dernière fois qu'il était dans un tel océan de plaisir. L'une de ses mains se retrouvait sur les seins de la nippone, et l'homme aux cheveux blancs ne put s'empêcher de rougir légèrement. Il prit une inspiration, et rentra sa main dans sa robe, timidement. Il posa sa main sur l'un des seins et le caressa tendrement, avant de déposer un baiser langoureux sur les lèvres de la jeune fille aux cheveux bleus, jouant avec sa langue. La peau de cette dernière était si douce, si fraîche, que Toshiro avait du mal à s'en passer. Il déboutonna les derniers boutons de sa chemise et la retira, l'envoyant contre le mur. Wouah, c'était assez violent, c'est vrai, mais le désir de l'homme aux cheveux blancs montait de plus en plus. Il descendant sa main, et arriva en bas.

"D...D'accord"

Il rougissait. Il voulait vraiment procurer du plaisir à son amoureuse, sans trop la brusquer. Il descendit sa main, tout en passant sa langue sur son cou, ressentant sa peau fraîche. Lentement, il retira la robe de la nippone, la laissant ainsi en sous vêtements. Son corps était magnifique. Il posa sa main sur la culotte de la jeune fille. Il savait que bientôt, elle allait ressentir un plaisir intense, qu'elle n'avait sûrement jamais ressenti de toute sa vie. Il caressa alors son intimité à travers la culotte. Il sentait déjà que ca commencait à mouiller légèrement. De l'autre main, il dégraffa le soutien-gorge de son amoureuse. La poitrine de Fumie Tashiko n'était pas grosse, non, mais cela ne déplaisait guère Toshiro Raizen, qui commenca alors à la caresser lentement. Il releva les yeux, regarda sa copine. Il savait que ses joues n'avaient pas reprises leurs couleurs normales. Il approcha sa tête de l'oreille de son amoureuse, et chuchota tendrement:

"Je t'aime..."
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre hyper cool

Un fou ? Non,
Ritsu Shinomiya !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 805
■ Age : 23
■ Orientation sexuelle : Hétéro
■ Popularité : 890

Feuille de personnage
■ Année d'étude : 2ième

MessageSujet: Re: Dans la chambre de Toshiro.   Lun 28 Nov - 18:37

Fumie sentait chaque parcelle de son corps s'exciter sous les caresses de son amoureux. Elle rougit un peu en sentant la main de Toshiro s'introduire sous sa robe pour aller jouer un peu avec sa poitrine par-dessus son soutient-gorge. Ses dents se reserrère légèrement sur sa lèvre inférieur pendant un instant, mais elle ne se fit pas mal car le jeune homme vint la calmer d'un baiser langoureux auquel elle répondit de son mieux en fermant les paupières. Sous sa brassière, la nippone sentait déjà la petite chair rose se durcir doucement. La petite commençait à frémir quand 'Shiro se releva un peu, le temps de retirer sa chemise et la jeter violemment contre le mur. Elle ne savait point ce qui l'excitait le plus à l'instant ; Le fait que Toshi se déshabille ou celui qu'il le fasse de façon aussi...virile. Dans tout les cas, ça la faisait rougir et ricaner un peu de voir son homme aussi engagé. Son confort par rapport à la situation ne fut toutefois que de courte durée.

Approuvant ses paroles de plus tôt, le jeune homme se penchait sur elle pour lui lécher le cou en faisant glisser sa main tout le long de sa robe et la faufilant sous ses jupons pour les remonter et lui retirer le vêtement. La petite Fumi dut se rasseoir un moment et lever ses fesses pour aider le garçon car la queue de Neko était rattachée à la robe et l'empêchait d'être relevé complètement. Elle s'empourpra seulement après, quand elle du faire face à son petit ami seulement vêtue de ses sous-vêtements et ses chaussettes. Elle retira ses dernières avec agilité, utilisant son pied droit pour retirer la gauche et vice-versa, en se rallongeant sous le garçon torse-nu. La sensible lycéenne frissonna dès que la timide main de son petit-ami commença a la peloter par dessus sa culotte. Cette fois-ci, elle rougit plus que jamais. Son intimité s'humidifiait déjà et la jeune fille ferma un peu les yeux pour encaisser tout le mal aise mixé au plaisir qu'elle ressentait à l'instant. Laissant s'échapper un soupir, elle remonta timidement ses mains pour frôler timidement le dos dénudé de l'étudiant.

Tout en continuant ces ' chatouilles ', l'étudiant dégraffait son soutien-gorge avec aise et recommençait à cajoler ses seins. Les tétons de la petite bleue semblaient bien s'égayer et pointèrent sans gêne alors que la japonaise remuait dans tout les sens, visiblement très affectée par tout l'amour que le sportif lui portait. Le sentant s'approcher pour chuchoter à son oreille, la serveuse entrouvrit l’œil pour observer son partenaire alors qu'il lui chuchotait des mots doux. Même le simple fait de l'entendre murmurer ces sentiments comme cela la faisait vibrer un peu plus. Aussi rouge qu'une tomate, mais toujours aussi persévérante, elle fit encore preuve de courage et répondit à ses paroles.

" Je t'aime aussi, Toshiro... "

Suite à quoi, elle s'étira un peu, collant involontairement sa poitrine au torse du jeune homme, pour descendre ses mains et tripoter de façon hésitante le fessier de son amant. Elle voulait lui communiquer qu'il faisait adéquatement les choses et qu'elle se sentait très bien. À son tour, elle embrassa tendrement le cou de l'autre avant d'approcher sa bouche de son oreille pour lui souffler quelques paroles.

" C-C'est bon Toshi...ne t'arrête pas. D-d'accord? "

Elle aurait bien voulu lui donner plus de plaisir elle aussi, mais elle n'était pas encore totalement à l'aise avec l'idée de câliner son petit-ami ainsi. Ça viendrait doucement, elle ne s'en faisait pas. Après tout...elle lui étreignait déjà les fesses, n'est ce pas? C'était un franc progrès depuis le début de la soirée. Embrassant doucement l'épaule du roi de son cœur, la jeune paysanne savourait le moment. Serait-elle en train de faire cela si ça n'était pas de Ran et son discours sur le fait que d'être coincé n'était pas bien? Probablement pas. Elle ne serait peut-être même pas dans cette chambre à l'instant si ça n'était pas des conseils de Nakagawa. Elle devrait la remercier dès que possible...mais disons qu'elle avait d'autre choses à faire en ce moment, non? x)
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Un fou ? Non,
Invité !



MessageSujet: Re: Dans la chambre de Toshiro.   Mar 29 Nov - 13:26

Les caresses qu'entreprenait Toshiro à sa partenaire se faisaient de plus en plus rapide. Il souhaitait satisfaire et produire du plaisir à son amourese. Il continuant à caresser la culotte, allant de haut en bas. Quelques fois, il venait lécher amoureusement les têtons, qui avaient vraiment durcis. D'une autre main, il caressait ses jambes, arrivait jusqu'aux pieds qu'il caressait. Fumie Tashiko était celle qu'il aimait, il n'aimait personne d'autre que celle-là. Pour elle, il ferait n'importe quoi(pas se jeter à la fenêtre non plus...). Elle posa ses mains sur son fessier, le jeune homme se laissa faire en en posant une sur la même place. De l'autre main, il enfonca sa main dans sa culotte, caressant l'intimité qui était déjà mouillé. Il baissa sa tête et l'embrassa, commencant à donner de grands coups de langue qui allaient sûrement satisfaire encore plus sa copine.

"D'accord..."

Il continua à donner de grands coups de langue, de plus en plus rapide. Il léchait son intimité, cherchant un point sensible qui pourrait donner le maximum de plaisir à sa nippone adorée. Il posa un doigt dedans qu'il enfonca, et commenca en même temps des va et vient. Le fait de voir le corps de son amoureuse dénudé le fit rougir, son sexe ne faisait que durcir, l'envie ne cessait de monter en lui. La nuit commencait bien pour les deux amoureux. Toshiro espérait cependant ne pas trop faire de bruits, de peur que les voisins n'entendent...
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre hyper cool

Un fou ? Non,
Ritsu Shinomiya !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 805
■ Age : 23
■ Orientation sexuelle : Hétéro
■ Popularité : 890

Feuille de personnage
■ Année d'étude : 2ième

MessageSujet: Re: Dans la chambre de Toshiro.   Mar 29 Nov - 19:25

La peau de Fumie se réchauffait dans son entier et elle commençait déjà à avoir du mal à retenir ses soupirs de désir. Tremblotant délicatement, elle tentait de tenir contre la chaleur qui la parcourait des oreilles jusqu'au pied tout en tentant de respirer le plus normalement possible pour calmer son pauvre cœur qui s'emportait de plus en plus sous sa poitrine dénudée et tout aussi excitée. Les lèvres et la langue de Toshiro venaient doucement lui chatouiller ses seins -déjà à leur limite- la faisant frémir et pousser son premier gémissement. Timide et réservé, faible soit...mais présent. La main libre de l'homme glissait doucement contre ses cuisses et allait en délicatesse la faire frissonner jusqu'au bout des orteils. Inconsciemment, la petite avait légèrement écarté ses jambes pour offrir plus de jeu à son partenaire qui semblait très déterminé à l'emmener au septième ciel.

Déjà à ce stade là, Fumi avait du mal à suivre...mais elle n'avait pas fini d'être surprise. La main du jeune Raizen, qui sembla pour la jeune fille terriblement froide, s'invita enfin sous sa culotte et la caressa directement. La paysanne claqua presque sa main sur sa bouche tellement son mouvement fut brusque, mais de justesse elle put bloquer le sensuel cri de sursaut qui s'était échappé. Enlevant sa culotte au passage, le sportif ajoutait sa langue aux caresses sur son intimité déjà gonflée et humide. Les doigts de Fumie se serrèrent sur son visage et sur les couvertures tout près alors qu'elle gémissait à nouveau. Ses exclamations ne tardèrent pas à se faire plus fréquentes et fortes et bientôt, sa main l'empêcha de reprendre son souffle et elle dût la retirer. Elle était terriblement embarrassée de savoir de la langue de Toshiro parcourait ces lèvres là ainsi que son bouton de plaisir qui lui aussi durci bien rapidement. Ça lui semblait si osé...si sale. Elle n'aurait jamais pensé vivre cela, mais elle se sentait trop bien pour lui dire d'arrêter.

Le petit va-et-vient vint s'ajouter et, rouge comme une pivoine ainsi que toujours plus tremblotante, l'adolescente ne put s'empêcher de marmonner le prénom de son copain en gardant sa main levée au dessus de sa bouche. Elle haletait de plaisir et sentait son corps s'affoler de toute part. Elle n'avait jamais vécu cela et elle s'en réjouissait beaucoup plus qu'elle n'aurait pu l'imaginer. Elle s'amusait tellement qu'elle se demandait si ça n'était pas un peu injuste pour 'Shiro qui faisait tout le travail depuis le début. Entrouvrant les yeux , elle s’efforça de se relever sur les coudes et regarda le garçon faire un moment en se demandant s'il était encore possible qu'elle rougisse plus. Elle posa délicatement une main tremblante sur les cheveux de la personne dont-elle était amoureuse et les caressa un instant en gémissant malgré son désir d'être silencieuse...car à bien y penser il est vrai qu'il y avait des voisins qui pouvaient entendre. Au moment où elle jugea opportun de se calmer, elle tira le lycéen vers le haut de ses deux mains en s'asseyant à nouveau, prenant le temps de s'agenouiller sur le matelas. Une fois égale à lui elle lui lança un sourire sincère et lui embrassa tendrement le cou.

" Toshiro, je me sens vraiment bien...mais c'est un peu injuste de te laisser faire tout, n'est-ce-pas? L-laisse moi essayer un peu. "

La maladroite nippone n'attendit pas une réponse et embrassa donc le cou de Toshiro avec plus d'ardeur alors qu'elle détachait son pantalon qui semblait visiblement déjà serré. Se reculant un instant, elle hésita un moment avant de directement tout lui retirer. Courage Fumie ! Il faut être courageuse. Elle observa le corps du japonais de haut en bas, un peu mal à l'aise, puis reprit où elle en était. Sa main gauche alla délicatement caresser la joue de l'autre. Elle l'embrassa amoureusement et fit, plus sensuellement qu'elle ne s'en croirait capable, circuler sa main du bas du ventre de son homme jusqu'à son membre déjà en début d'érection qu'elle saisit fermement, mais pas trop. Oui, elle avait peur de le blesser...maladroite comme elle est ça n'aurait pas été étonnant. Elle poursuivit ensuite, entamant un timide va-et-vient sur le sexe. C'était au tour de Toshiro de prendre du plaisir. Il n'y avait pas qu'elle ! Le regardant dans les yeux, elle lui murmura pour la troisième fois comment elle l'aimait. C'était si beau d'être avec lui. Maintenant qu'ils avaient commencé, elle ne pourrait plus se passer de ces contacts tant qu'il ne seraient pas tout les deux satisfaits. Il n'y avait rien sur cette terre qui pouvait la rendre plus heureuse que ce qui se déroulait en ce moment, dans la petite chambre du Lycée Tsubasa. Rien au monde...
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Un fou ? Non,
Invité !



MessageSujet: Re: Dans la chambre de Toshiro.   Lun 19 Déc - 16:54

En cours.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
▪ Membre hyper cool

Un fou ? Non,
Ritsu Shinomiya !


■ Avertissements : 0
■ Messages : 805
■ Age : 23
■ Orientation sexuelle : Hétéro
■ Popularité : 890

Feuille de personnage
■ Année d'étude : 2ième

MessageSujet: Re: Dans la chambre de Toshiro.   Mer 1 Fév - 5:48

Toshiro m'a annoncé il y a quelques minutes qu'il quittait le forum.

Citation :
[23:56:55] Toshiro Raizen a rejoint le chat le Mar 31 Jan - 23:56

[23:57:31] Fumie Tashiko : Toshiro >_<

[23:57:45] Toshiro Raizen : Salut

[23:57:57] Fumie Tashiko : Tu veux bien rester le temps qu'on parle un peu

[23:57:58] Toshiro Raizen : Je voulais juste annoncer que je quitte le forum voilà

[23:57:59] Fumie Tashiko : ?

[23:58:03] Toshiro Raizen : Bonne continuation à tous

[23:58:06] Fumie Tashiko : Officiellement?

[23:58:09] Fumie Tashiko : C'est ma faute?

[23:58:14] Toshiro Raizen : Non, je dois aller travailler sorry

[23:58:28] Toshiro Raizen : Oui, officiellement

[23:58:31] Toshiro Raizen s'est déconnecté le Mar 31 Jan - 23:58

Ce RP est donc annulé.
Par conséquent, je prend la décision que cette soirée là, Fumie et Toshiro n'en sont resté qu'aux préliminaires car elle n'était pas prête à le faire aussi rapidement, finalement.
Fumi est donc toujours vierge.

Précisions faites ~
Revenir en haut Aller en bas




Un fou ? Non,
Contenu sponsorisé !



MessageSujet: Re: Dans la chambre de Toshiro.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dans la chambre de Toshiro.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» Mais que pouvons nous bien faire dans une chambre...
» J'crois que même dans ma chambre c'est moins le bordel que dans ma tête
» Chambre de Nina et Marina - Une autre personne veut nous rejoindre ? :)
» Que ce cache-t-il dans ce briquet ? (terminée)
» Philippe vient pour une chambre(Mirta)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycée Tsubasa: Sujet xxx ou Hentai interdit au moins de 16 ans! :: Bavardages & Co :: Corbeille à RP-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Pensionnat